Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Zaranou / Affaire ‘’une couturière égorgée et sa tête emportée’’ Le crane découvert, son petit ami mis aux arrêts


L’horrible meurtre de Kouadio Amenan Rose, couturière assassinée et décapitée le jeudi 10 mai dernier à Zaranou à 40 km d’Abengourou vient de connaître un rebondissement. Si au début, l’enquête diligentée par la gendarmerie piétinait, une piste finalement va les orienter vers l’ex-copain de la victime. Aka N’Da Thierry, pisteur de café cacao entretenait en effet des relations intimes avec la jeune dame. Quatre jours après la mort odieuse de sa concubine, il se rend au domicile de sa défunte amie. Ce retard mis pour venir présenter ses condoléances avait déjà intrigué parents et connaissances de la victime. Cuisiné, il n’avoue pas ouvertement être l’auteur ou avoir participé d’une manière ou d’une autre au crime. Cependant, il reconnait avoir été en compagnie de la défunte le jour des faits. A la famille de la victime, Aka N’Da qui est venu de son propre chef révèle avoir passé la nuit avec elle, reconnait également lui avoir donné la somme de 2000 FCFA découverte sur le corps. Autre élément vérifié, c’est que, le dernier appel reçu par Kouadio Amenan avant la fin de son séjour terrestre vient du portable de Aka Thierry. Mais, il nie son implication dans le meurtre de son ex- concubine. Il affirme que Kouadio Amenan est son ex-petite amie. En l’absence de son fiancé en mission à Bouaké pour un séminaire, il la joint et lui propose de passer une nuit d’amour. Proposition que la défunte, selon lui, n’a pas refusée. Malgré ses éclairages à la famille endeuillée, Aka N’da nie son implication de près et de loin dans cette scabreuse affaire. Une rencontre à l’effet de tirer cette affaire au clair prévue pour le dimanche 20 mai 2012, dans l’enceinte de la Cour royale, avorte. Alors que tout le monde ne pensait plus qu’on parviendrait à faire la lumière sur cet assassinat avant longtemps, le crâne de feue Kouadio Amenan Rose est découvert dans la matinée du mercredi 23 mai, non loin de la fontaine de la Sodeci. Concernant cette découverte, les informations indiquent qu’elle est partie d’une jeune fille tombée en transe. Cet état l’a conduit jusqu’à la fontaine où des fouilles ont été faites par la population. Une opération qui a permis de découvrir des ossements humains, notamment le crâne de la victime totalement vidé de son contenu. Mais, l’affaire ne s’est pas arrêtée là. Celle par qui le crâne a été découvert toujours dans son état de transe, a continué et s’est rendu au domicile de N’Da Aka Thierry. Pour les villageois, leurs soupçons étaient, en ce moment, avérés. Depuis lors, Thierry a été mis aux arrêts par la gendarmerie.

EF in L'Intelligent d'Abidjan
Dimanche 27 Mai 2012
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société