Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Yopougon: Des marchés "poussent" à tous les coins de rue

Tous les jours, dès 16 heures, l’espace libre de la gare de ''sable'' à Yopougon se transforme en un véritable marché.Ce mardi aux environs de 18 heures, le marché est bondé de monde et bat son plein lorsqu’un cri se fit entendre: « ils arrivent ».


Yopougon: Des marchés "poussent" à tous les coins de rue
Transformer tous les espaces et surtout les trottoirs en marché, c’est sans doute le défi que veulent relever les habitants de Yopougon. Sinon, comment expliquer la prolifération des marchés sur tous les petits espaces de la commune. Petit à petit, de jour comme de nuit, à tous les coins de rue, les vendeurs s’installent. Ce qui a commencé autour des marchés officiels, a fini par prendre de l’ampleur et est devenu une gangrène au vu et au su de tous.

Tous les jours, dès 16 heures, l’espace libre de la gare de "sable" de Yopougon se transforme en un véritable marché. Ce mardi aux environs de 18 heures, le marché est bondé de monde et bat son plein lorsqu’un cri se fit entendre: « ils arrivent ». C'était la débandade. Marchands, clients et même les passants courent dans tous les sens sans tenir compte des automobilistes qui circulent à toute vitesse sur la voix express juste à côté.

« Nous fuyons pour éviter les agents de la salubrité urbaine qui nous traquent à longueur de journée. Nous ne sommes pas autorisés à vendre ici au risque de voir nos bagages être confisqués par ces agents », indique Alidou. G, un ressortissant nigérien.

Pour vendre son piment et son gombo sec communément appelé « Djoumgblé », Mme Kla Yvonne n’a pas trouvé meilleur endroit que le carrefour de l’institut des aveugles. Ayant du mal à justifier le choix de cette place, elle se défend. « L'on vend tout ici. Notamment des habits, des chaussures, des fruits, alors pourquoi pas du piment? ».

Le jeune Salifou Dabo a, pour sa part, choisi le carrefour des sapeurs-pompiers. Ce choix, selon lui, est fonction de ses activités.

« J’ai choisi de vendre mes chaussures le soir parce que je travaille pour une société de nettoyage le jour. A cette heure, tous les marchés sont fermés et je n’ai qu’ici pour proposer ma marchandise ». Il reconnaît, toutefois, qu’il court d’énormes risques mais il insiste. « Ce n’est pas de gaieté de cœur, mais je n’ai pas le choix », souligne-t-il.

Quant aux marchés de la Sicogi et de Niangon sud, ils ont dépassé le cadre autorisé. Ils s’installent jusqu’aux abords des domiciles environnants.

Marie-Noëlle Attangba habite l’un des immeubles « rattrapés » par le marché de Niangon. Bien qu’elle apprécie la proximité de ce lieu, elle souhaite son déguerpissement. « L’insalubrité et l’insécurité sont à nos portes et c’est gênant d’enfermer des visiteurs pour éviter les mauvaises odeurs », confit-elle.

Au départ, ce désordre était mis sur le compte du manque de marché dans la commune. Aujourd’hui, tous les sous-quartiers de Yopougon possèdent un lieu d’échanges en bonne et due forme. Mais cela n’a pas résolu le problème de l’occupation anarchique des espaces publics.

Quand et comment ces marchés se sont créés? Nul ne peut répondre. Une chose est sûre, les commerçants continuent de s’installer l’un après l’autre.

Surtout qu’ils se sentent dans leur droit. "Nous payons des taxes à la mairie et pourtant nous sommes pourchassés jour et nuit", tranche Simon, un jeune commerçant de friperie installé au carrefour Akadjoba de la Sideci.

L'on ne sait pas à quel moment ces petits marchés ont pris forme puisqu’ils n’ont aucune existence légale. Un commerçant s’installe puis un autre, ainsi de suite jusqu’à obtenir un marché.

Un effet de mode ou simple problème économique, chacun expliquera à sa manière. Mais le phénomène est réel, des marchés se créent partout à Yopougon.

A tous les carrefours, les commerçants s’installent au nez et à la barbe de tous.

In FRATERNITE MATIN
Mercredi 22 Mai 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 1106 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2212 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2016 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 967 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


CÔTE D'IVOIRE - 2017 EST EN TRAIN DE NOUS FAIRE SES ADIEUX : Les 10 engagements pris par Alassane Ouattara 1. «A pr… https://t.co/D3Y1tyb1JK

Facebook

Partager ce site