Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Yamoussoukro / Après une course-poursuite dans la ville : Le gouverneur Thiam Augustin se fait huer par la population


Yamoussoukro / Après une course-poursuite dans la ville : Le gouverneur Thiam Augustin se fait huer par la population
Le gouverneur du District autonome de Yamoussoukro a failli se faire lyncher par des jeunes le dimanche 11 août 2013. Selon des témoins, tout a commencé aux environs de 16h00mn, quand le chauffeur d’un minicar appelé communément «Massa» a refusé d’obtempérer à son interpellation, aux abords du palais présidentiel. L’ancien chef du canton akouè se serait lancé à la poursuite du minicar, dans lequel se trouvaient des passagers. Cette course-poursuite a duré 30 mn à travers la ville. Las, le chauffeur du Massa est allé garer son véhicule au quartier Brésil, à 50 m du 2e Arrondissement de police sis au quartier Dioulabougou, avant de prendre la fuite. Aux dires des riverains du 2e Arrondissement, très en colère de n’avoir pas mis la main sur le conducteur après plusieurs détours, le gouverneur a percuté plusieurs fois le minicar avec sa voiture. Trois impacts de collision à l’arrière, au milieu et à l’avant sont visibles sur le minicar. Ce qui ne sera pas du goût des jeunes présents sur les lieux. Ces derniers n’ont pas manqué de prendre à partie Thiam Augustin, avant de le huer pendant longtemps. Alertés par les cris, les agents de police du 2e Arrondissement ainsi que le préfet de police sont intervenus pour calmer les jeunes. «Qu’il vienne avec sa voiture et la police va faire le constat et l’assurance s’en occupera» ont-ils fait savoir. Selon les responsables du CSYNCATY (Collectif des syndicats de chauffeurs auxiliaires et taxi de Yamoussoukro), le gouverneur Thiam en fait trop et selon eux, il ne serait pas à son premier acte. «Chaque fois en pleine circulation, c’est lui qui confisque les pièces de nos véhicules. Il ne les dépose ni dans les commissariats ni à la préfecture de police. Il les emporte souvent jusqu’en France», a dénoncé Koné Adama, vice-président de cette structure. «Vous avez vu que les transporteurs ont boycotté la fête de l’indépendance, parce que trop c’est trop. Si nous ne réagissons pas, c’est à cause du Président de la République, mais que le gouverneur arrête avec ses pratiques. Il a toute l’autorité avec lui. Ce n’est pas à lui de poursuivre à longueur de journée les pauvres chauffeurs», a-t-il ajouté. Interrogé de son côté, le gouverneur Thiam a indiqué qu’en sortant de la présidence, il a aperçu le minicar immatriculé 6792FH01 que hélaient des passagers. Pourtant, informe-t-il, après plusieurs réunions avec les syndicats de transporteurs, il les avait sensibilisés sur l’interdiction de faire les abords du palais présidentiel une gare routière. «Quand le chauffeur a constaté que c’est le gouverneur, il a refusé d’obtempérer» a-t-il justifié.


Diallo Harry in L’intelligent d’Abidjan
Jeudi 15 Août 2013
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE