Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Williams Atteby (ex-député Fpi) : «La Côte d’Ivoire est sur une poudrière»


Le secrétaire national chargé des Affaires juridiques, Williams Atteby, a dressé, samedi dernier, au cours de l’assemblée générale ordinaire de la fédération Fpi de Niangon, au Centre culturel Gloris de Yopougon-Niangon, un tableau sombre de la situation socio-politique qui prévaut en ce moment en Côte d’Ivoire. «L’état d’esprit d’un homme est le premier capital humain. Or tous ces événements qui se passent depuis quelques jours montrent que les Ivoiriens sont dans un état de démobilisation générale. 37 morts dans un conflit inter communautaire à Bouna. Bien avant, des Djihadistes tuent des Ivoiriens à la plage, les étudiants en médecine de l’Université Félix Houphouet -Boigny qui sont à leur troisième année blanche, tandis que leurs collègues d’autres universités ont fini leurs études et travaillent. Et cela, sans que cela n’émeuve quelqu’un. Pis, à Soubré, il y a plus de 75000 Burkinabè dans nos forêts. La situation est dramatique. Nous sommes assis sur des braises ardentes. La Côte d’Ivoire est sur une poudrière!», a soutenu Williams Atteby, qui s’est réjoui que la direction du Fpi ait attiré l’attention des gouvernants sur ces situations préoccupantes. «Le président Alassane Ouattara évoque la Constitution sans parler du contenu. Il n’y a pas un pays qui a vécu avec autant d’incertitudes que la Côte d’Ivoire de maintenant. Il faut que chacun fasse ce qu’il a à faire. Je vous exhorte à la mobilisation», a ajouté Williams Atteby pour qui «les militants du Fpi sont les sentinelles qui demeurent la véritable conscience de la Nation ivoirienne».

Relativement aux frondeurs du Fpi, l’orateur trouve excessives et anachroniques les positions tranchées et démobilisatrices de ces cadres du parti cher au président Laurent Gbagbo. «Faites preuve d’une conscience militante exemplaire et retournons à la base sans complexe. Prendre le nom de Gbagbo comme fonds de commerce est vraiment désolant», a conclu Williams Atteby.
Peu avant cette intervention, Raphaël Valera Kouadio, secrétaire général de la fédération Fpi Niangon a présenté le programme d’activités 2016 de son organisation qui a pour thème «Niangon, fédération structurée et dynamique».
Ce programme qui a été adopté par acclamations a pour grands axes des réunions hebdomadaires du bureau fédéral, des ateliers de formation, des tournées dans les zones et des journées de militant suivies de dons. «Le président Gbagbo nous a éduqués pour aimer la Côte d’Ivoire, son peuple et ses populations, loin de la haine et de la rancœur. Nous avons plus que jamais la responsabilité historique d’œuvrer résolument à sa libération, de donner de l’espoir et la dignité à notre peuple meurtri», a encouragé Valera Kouadio.
Quant au secrétaire national Lazar Zaba Zadi, il a, pour sa part, demandé aux militants de rester debout pour les combats à venir.

Didier Kéi
In Notre Voie
Mardi 5 Avril 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 809 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5710 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site