Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

Exclusif - Laurent Gbagbo à TV5MONDE : "Ce qui nous attend, c'est la catastrophe" Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou QUESTION RÉPONSE AVEC DOUMBI FAKOLY - QUELLE EST LA RELIGION QUE PRATIQUAIENT NOS ANCÊTRES ?







Vu sur Youtube : La population de Goma mange 5 hommes ayant tué un motard.


Les hommes ont été lynchés parce qu'ils étaient accusés par un groupe de motards d'avoir tué l'un des leurs. J'ai récupéré d'un ami qui habite là des images tournées dans la soirée [du 2 décembre] où l'on voit le cortège de motards qui défile avec un corbillard. C'est de là que tout est parti.
Mon ami m'a expliqué que les motards avaient passé plusieurs heures à chercher les coupables après le meurtre. Des suspects ont été localisés au milieu de la nuit. Là, les choses ont commencé à dégénérer. Des voitures ont été incendiées par les habitants, puis les cinq hommes accusés de meurtre ont été lynchés. Je suis arrivé sur les lieux à 6h10. D'après les témoignages que j'ai recueillis, les corps ont été brûlés vers 5h du matin.

Autour des corps, il y avait encore des gens qui se baladaient avec des bouteilles d'alcool à la main. [Un autre témoin rapporte que certaines personnes se trouvant sur les lieux étaient droguées.] En arrivant, une jeune fille nous a dit : "Vous voulez que je vous montre ce qu'on va faire aux bandits qui viennent ici ?". Un autre fille a insisté "Oui vas-y, montre-leur !" et sous l'influence de tout le groupe, la première a mordu dans un morceau de chair humaine calcinée [On voit cette scène dans la vidéo récupérée par FRANCE 24.]

On avait déjà entendu, sur la route, que des gens avaient fait ce genre de chose. Sur place, les gens ne parlaient que de ça, du fait que des habitants en furie avaient mangé des morceaux de cadavres pendant la nuit [il n'existe pas d'images pour étayer ces témoignages, mais celles récupérées par FRANCE 24 montrent que les cadavres ont été dépecés]. Et ce n'est pas la première fois que ça arrive après un lynchage.

"Les habitants nous ont expliqué qu'ils ne croyaient pas en la justice"

Les gens sont dans un véritable état de panique à Goma, notamment depuis que plus d'un millier de prisonniers s'est évadé de la prison centrale de Munzenze pendant la prise de la ville par les rebelles du M23.

Les habitants nous ont expliqué qu'ils ne croyaient pas en la justice. Ils considèrent que s'ils ne s'occupent pas eux-mêmes des présumés bandits, rien ne les arrêtera. Le nombre d'actes de banditisme, notamment les attaques de domiciles, a beaucoup augmenté. Les habitants ne voient plus d'autre solution que cette justice populaire. En moins de deux semaines, j'ai répertorié neuf cas de voleurs lynchés à mort. Et il suffit d'un simple soupçon pour que les choses dérapent. [D'après la journaliste Maria Malagardis du journal "Libération", qui s'est rendue à Goma, le chef traditionnel du quartier Majengo a affirmé que parmi les victimes du lynchage du 2 décembre se trouvait un "innocent qui se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment ".]

Les images de la scène ont été diffusées sans floutage sur les deux chaînes locales de Goma, NishapiTV et Hope Channel. Les gens ont été très choqués qu'on puisse laisser passer de telles choses sans prendre de précautions et prévenir le public.

Ces derniers jours, le gouverneur s'est exprimé plusieurs fois à la radio pour calmer les esprits. Il a voulu rappeler aux habitants qu'ils ne pouvaient pas se faire justice eux-mêmes. Mais les gens ne l'écouteront pas.
Jeudi 6 Juin 2013
La Dépêche d'Abidjan



Autres thèmes
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Septembre 2014 - 13:03 Le top 5 des mafias les plus dangereuses du monde

L'ENTRETIEN DE LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Vidéos de l'anniversaire du mariage de Justin Stanislas et Yvonne Rabet | Autres thèmes | Vidéos de la première nuit du Zouglou à Abidjan (2005) | 2ème Festival ivoirien du rire à Paris | Vidéos de la présentation de la Fédération des Associations des Artistes Ivoiriens de France à Paris | Face à la Caméra



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 16/03/2016 | 4248 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/09/2014 | 5372 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 29/08/2014 | 5414 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/03/2014 | 4791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/02/2014 | 5582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/02/2014 | 5743 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 29/01/2014 | 5862 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/01/2014 | 12606 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/01/2014 | 3942 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/01/2014 | 5653 vues
22222  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 08/01/2014 | 4424 vues
00000  (0 vote) | 2 Commentaires