Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

"Voici pourquoi j'ai quitté le christianisme."


Pour les aliénés qui pensent qu'il est inacceptable de quitter l'islam ou le christianisme, sachez que la plupart des Kamites d'aujourd'hui sont d'anciens chrétiens ou d'anciens musulmans. Et ils ne sont pas devenus Kamites parce que quelqu'un les y a contraints. Ils ont tout simplement pris conscience de l'hypocrisie de l'islam et du christianisme et leur ont dit merde.

Si je prends mon cas que je maîtrise le plus, je dirai que je suis un ancien chrétien catholique qui ai gravi tous les échelons en matière de chrétienté.

Né de parents catholiques, fervents croyants, j'ai été baptisé quand je n'avais même pas encore un mois d'existence et on m'attribua par la même occasion le prénom actuel. Heureusement qu'il m'a été attribué aussi un prénom Kamite Dagara.

Par la suite, devenu adolescent, j'ai fait la catéchèse pour prendre la première communion et plutard, la confirmation.
J'ai fait la chorale et la liturgie, la confession, les chemins de croix, les marches de carême, les retraites spirituelles. J'ai fait le mariage religieux. J'ai fait baptiser mes enfants avant d'être plusieurs fois parrain de baptême et témoin de mariage à l'église.
Les deniers de culte, j'ai payé. Des messes de requiem et d'action de grâce, j'en ai demandées.
Je ne ratais pas de messe les dimanches.
J'ai presque tout fait. C'est la fonction de prêtre seulement que je n'ai pas occupée. Pèlerinage aussi je n'ai pas fait.

Mais aujourd'hui, j'ai quitté tout ça.
Souvent on me demande pourquoi je ne suis plus chrétien.

Alors, je ne suis plus chrétien pour les raisons suivantes :
À travers tout mon cheminement chrétien , je n'ai rien trouvé de convaincant sur l'histoire de Jésus et sa bande. Ni sur le récit de la création de l'univers par dieu d'Israël, sur qui je me posais toujours des questions sur lui-même sa création.

La bible qui contient l'esclavage, m'a laissé aussi perplexe. Et je me suis demandé pourquoi Jésus que j'ai aimé en tant que fils de dieu est un blanc. Et je me répondais pour me consoler que comme il y a plusieurs races, il ne pouvait qu'être d'une race à la fois et en l'occurrence celle blanche car majoritaire.
Mais malgré la logique de cette réponse, je n'étais toujours pas tranquille au fond de moi-même. L'incomprehension était encore plus accentuée lorsqu'on disait que Jésus a dit qu'il est le chemin, la vie et la vérité et que nul ne va au père s'il ne passe par lui. Du coup, je pensais à nos amis les musulmans, les plus nombreux au monde mais ne passent pas par Jésus pour atteindre le même père, puisque les deux camps déclarent chacun que c'est le même dieu d'Israël qu'ils prient étant en Afrique ici.

Cet antagonisme irrationnel m'a poussé à demander un jour à un prêtre jésuite (puisqu'ils sont censés être les érudits du clergé), le sort de nos amis les musulmans qui ne passent pas par jesus. Où se retrouvent-ils quand ils crèvent ?
Le tonton m'avait répondu que Jésus en soutenant qu'il est le chemin par lequel il faut passer, n'a pas précisé ce qu'il fallait faire pour s'entendre dire qu'on est passé par lui.
Une telle réponse lapidaire pour se tirer d'une question embarrassante, bien sûr, ne pouvait me convaincre.

Aussi, je m'interrogeais sur la nature d'un dieu bon qui cependant, calcinerait dans un brasier infernal et pour l'éternité, des gens qui n'auraient même pas péché toute leur vie à fortiori éternellement, pendant que lui-même demanderait à ses créatures d'avoir le sens du pardon.

En plus de mes questionnements intérieurs, j'ai vu des prêtres faire la bagarre jusqu'à ne plus se parler.
J'ai vu des prêtres coureurs de jupons.
J'ai vu des prêtres violeurs de mineurs et incarcérés.
J'ai vu des prêtres complices d'adultère, car couchant avec des femmes mariées.

Par ailleurs, j'ai compris que les demandes de messes qui sont payantes, les croix de jesus payantes, les chapelets et les statuettes payants, c'est pour se faire des sous.

Enfin, la seule vérité qu'on puisse trouver dans la bible qui m'a totalement ouvert les yeux, c'est "vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira."
Voici quelques exemples qui ont été le déclic et m'ont déterminé à quitter franchement le christianisme pour partir à la recherche de nos pratiques ankhcestrales.
Il est clair que je ne me suis pas fait prier pour comprendre que le christianisme et l'islam sont nuls et doivent être abandonnés.
Et depuis là, je vis mieux.

Maintenant, les aliénés décérébrés et demedulés qui sont là, inconscients, qu'ils apprennent à comprendre qu'un cerveau est destiné à la réflexion et non pour réciter des prières comme un robot.
Nous savons tous qu'un mouton ne réfléchit pas, mais un aliéné est toujours une personne humaine et nous savons qu'ils finiront tous par comprendre.

Pour terminer, j'abas l'islam et le christianisme.
Puis je glorifie nos Ankhcêtres et la Nature.
Et gloire à Kama et aux Kamites.
La lutte continue.
Hotep ✊✊

Constantin Some
Jeudi 11 Mars 2021
La Dépêche d'Abidjan



Espace Kamite
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Avril 2021 - 00:54 Le mythe du déluge - Mythologie sumerienne

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 16/04/2021 | 120 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 16/04/2021 | 115 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 12/04/2021 | 395 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 24/03/2021 | 451 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 17/03/2021 | 753 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 05/03/2021 | 521 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 04/03/2021 | 424 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 04/03/2021 | 522 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 19/02/2021 | 1212 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 16/02/2021 | 1545 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 16/02/2021 | 1522 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 15/02/2021 | 1276 vues
00000  (0 vote)