Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Visite du président de l’Assemblée nationale à Gagnoa : Fortes pressions sur Soro Guillaume Voici les défis à relever

Le président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume, est un habitué des grands défis. Le 15 août 2013, il sera appelé à relever ceux qui l’attendent dans la région du Gôh (Gagnoa) où il a été invité par les chefs de village de ladite région.


Visite du président de l’Assemblée nationale à Gagnoa : Fortes pressions sur Soro Guillaume Voici les défis à relever
Au terme de la rencontre qu’il a eue avec ces derniers, à Yamoussoukro, le chef du pouvoir législatif a confirmé qu’il répondra à l’invitation. Mais, ce qui était parti pour être une visite ordinaire, comme on en voit souvent, d’une personnalité dans une localité du pays, a revêtu tout un autre caractère, en raison des passions et autres débats très animés que ce projet de voyage a suscité.

De fait, depuis l’annonce de la visite à Gagnoa de Soro Guillaume, un front s’est ouvert dans la région. S’y affrontent deux clans. D’un côté, les initiateurs du voyage, et de l’autre, ceux qui s’opposent à la visite de l’ex-premier ministre de Laurent Gbagbo. Du coup, ce voyage se singularise, attire l’attention de tous et se pose en réalité aux organisateurs comme un défi, à bien de niveaux, qu’ils devront relever, eux qui ont eu « l’audace » d’appeler l’ex-patron de la rébellion armée, à fouler la terre de leurs ancêtres.

Au-delà, cette visite est chargée de paris et Soro Guillaume devra se donner les moyens de les gagner. Il pèse alors sur lui, de fortes pressions : échanger avec les populations, se faire comprendre et se faire accepter à Gagnoa. Le premier pari est d’être à Gagnoa et de se faire accepter, malgré les réticences dont l'un des chantres déclarés est l'ancienne députée et membre de la direction du Front populaire ivoirien, Marie-Odette Lorougnon. « ...malgré votre puissance du moment, il y a des choses que vous ne devriez pas faire. Vous ne pouvez pas avoir trahi Gbagbo comme vous l'avez fait, vous ne pouvez pas l'avoir traité comme vous l'avez fait, vous ne pouvez pas l'avoir humilié comme vous l'avez fait, et aller narguer ses parents parce que vous êtes le plus fort, pour l'instant. Oui je me refuse de considérer cette visite aux allures d'une provocation de plus », martelait la '' fille de Gagnoa'', comme elle se fait appeler, le 2 juillet 2013 dans les colonnes de certains quotidiens ivoiriens.

La tâche, ainsi qu'on peut l'imaginer, n'est guère aisée pour les initiateurs de cette visite, qui disent avoir pourtant vaincu les réticences par une diplomatie dite coutumière, et qui aurait consisté, avant cette visite, à recueillir l’assentiment et l’adhésion de tous autour de ce séjour du président Soro. Le deuxième pari est la bonne organisation de cette rencontre aux allures inédites, vu les palabres qui la précèdent.

Assurément, le troisième pari est celui de la mobilisation. Il reste, en effet, le seul baromètre de ce déplacement du président de l’Assemblée nationale. « Si les populations sortent nombreuses pour écouter le président Soro, cela voudrait simplement dire qu’elles ne sont pas contre et que tout ces bruits que l’on fait autour de cette visite, ne sont que l’œuvre d’une minorité d’agitateurs qui veulent se faire entendre. Dans le cas contraire, cela prouverait que ces populations ne sont pas d’accord avec les autorités actuelles et leur façon de gérer le pays », analyse Bernard Gogoua Dali, natif de la région, ancien fonctionnaire à la retraite, lors d’un entretien que nous avons eu avec lui.
Lire la suite
Lundi 5 Août 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 1093 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2211 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2015 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 967 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


CÔTE D'IVOIRE - 2017 EST EN TRAIN DE NOUS FAIRE SES ADIEUX : Les 10 engagements pris par Alassane Ouattara 1. «A pr… https://t.co/D3Y1tyb1JK

Facebook

Partager ce site