Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Veritas - Confucius parle au Fpi


Le célèbre philosophe chinois et homme d’une immense sagesse, Kong Qiu Zhongni, connu dans la monde occidental sous le nom de Confucius, parle au Front populaire ivoirien (Fpi), pourrait-on dire. Au regard de la crise insensée, à la fois d’égo, de jalousie et de haine, que se livrent, depuis juillet 2014, des responsables de ce parti. Cela dans l’indifférence surprenante du fondateur de cette formation politique : Laurent Gbagbo.
Qui, de sa cellule de la Cpi, est abreuvé visiblement d’intox et de ragots par certains de ses visiteurs, alors que le navire part à vau-l’eau. Et que le capitaine laissé à bord, revenu de la prison-mouroir de Bouna, tente désespérément de sauver ce qui peut l’être au péril de sa vie, de son honneur et de la survie du parti politique.
A travers l’une de ses pensées pleines de sagesse, Confucius disait ce qui suit : « La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever après chaque chute ». Cette citation constitue une exhortation à ne jamais abandonner le « combat » quelle que soit l’adversité. Elle veut également signifier, à notre sens, qu’il ne faut pas perdre espoir, qu’il faut rester déterminé pour surmonter les épreuves mais avant, fait important, il faut être conscient de son état de déchéance. Il faut savoir qu’on est tombé et s’armer de tous les atouts pour se relever. Comme le dit si bien Confucius, c’est là que réside la plus grande gloire. Avoir l’humilité de reconnaître qu’on est tombé puis s’activer pour se remettre debout.
Dans le microcosme politique ivoirien, un parti devrait faire sienne cette réflexion du philosophe chinois Confucius. C’est le Fpi. Depuis avril 2011, il a été précipité dans l’abime par une coalition internationale arrimée à une rébellion armée locale. Depuis cette date, le Fpi est tombé. Son fondateur est embastillé à La Haye, certains de ses responsables sont détenus par le régime Ouattara, d’autres en liberté sont réduits à la précarité avec leurs comptes bancaires gelés, toujours par l’actuel régime. D’autres encore sont contraints à l’exil.
La nécessité de se relever s’impose. Mais comment ? Confucius suggère, en des termes voilés, la démarche à suivre. « Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d’ennuis te seront épargnés ». Faire son autocritique, telle est l’option. Qu’est-ce qui n’a pas marché pendant les dix ans de pouvoir Gbagbo ? Pourquoi ça n’a pas fonctionné ? Quel est la part de responsabilité du Fpi et de ses cadres dans cette chute ? Pouvait-on éviter la rébellion armée pro-Ouattara qui a renversé Gbagbo du pouvoir avec l’appui de la communauté internationale ?
Sans fioritures, le Fpi doit s’étaler sur la table d’opération, prendre un bistouri et se disséquer. Identifier le mal qui le ronge et appliquer la thérapie pour y mettre fin. Oui, les autres ont fait du mal au Fpi. Mais quelle est la part de responsabilité du Fpi dans ce mal ? Le Fpi n’a-t-il pas lui aussi fait du mal aux autres ? C’est en accomplissant cet exercice d’introspection que le Fpi pourra se relever et aborder l’avenir avec optimisme. Affi N’Guessan, qui l’a si bien compris, s’est approprié ces deux réflexions sus-indiquées de Confucius. Dans sa démarche politique, depuis sa sortie de prison politique en août 2013. Que Sangaré Abou Drahamane et les autres le rejoignent afin que l’émotion cède le pas au pragmatisme. Et que le Fpi uni et totalement debout aborde 2020 en toute sérénité. La démocratie en Côte d’Ivoire en a grandement besoin.

Didier Depry
ddepry@hotmail.com
(In Quotidien Notre Voie N°5149 du jeudi 5 novembre 2015)
Vendredi 6 Novembre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2188 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3237 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 2802 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 5571 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 4877 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3217 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/12/2014 | 3916 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire