Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Universités publiques ivoiriennes: les enseignants reconduisent leur grève


Universités publiques ivoiriennes: les enseignants reconduisent leur grève
La Coordination nationale des enseignants et chercheurs (CNEC) a décidé, vendredi après-midi, à l'issue d'une Assemblée générale extraordinaire, de reconduire son mot d'ordre de grève dans les universités publiques ivoiriennes.

"A l‘issue de cette Assemblée générale, les enseignants ont décidé de continuer leur grève jusqu’à ce que des discussions sérieuses au sommet de l’Etat soient faites. Tant que le gouvernement nous mène en bourrique, la situation va toujours demeurer, et cela sera difficile pour tout le monde", a déclaré le porte-parole de la CNEC, Dr Johnson Kouassi, rassurant que les enseignants sont prêts à retourner sur les campus dès qu’une situation est trouvée à leurs revendications.

Selon lui, des discussions "officieuses" avaient été entamées par le bureau de la CNEC avec des autorités ivoiriennes durant la période de "grève illimitée".

La CNEC, principal syndicat des enseignants des universités publiques de Côte d’Ivoire, a déclenché, il y a un plus d'un mois, une "grève illimitée" pour exiger une revalorisation des primes de recherche et des salaires, liée à l’application du système licence-maîtrise-doctorat (LMD).

Les grévistes exigent en outre, "la revalorisation et la trimestrialisation des primes de recherche" qu’ils perçoivent deux fois dans l’année en raison de 400.000 FCFA par versement et un relèvement des heures supplémentaires fixées actuellement à 5.500 FCFA pour les maitres-assistants et à 7.000 FCFA pour les Pr titulaires.

Le vendredi 1er mai dernier, le Chef de l'Etat Alassane Ouattara a annoncé, lors de la fête de travail, la mise en place d'un Comité pour "harmoniser" ces primes de recherche.

APA
Samedi 9 Mai 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 09/05/2015 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alassane Dramane Ouattara, avant de crier sur le toit au nom de l’émergence, il aurait fallu s’occuper de l’avenir de cette émergence dont les enseignants et les chercheurs qui sont les piliers de cette avancée. C’est l’oppression en face !

Aucun traitement social ni professionnel adéquat, on se demande avec qui, il doit faire sa fausse émergence au langage d’attrape couillon. Avec son mensonge de toujours, il prétend avoir investi des milliards au pays Attié.

Il n’a rien à cirer de nos enseignants, de nos chercheurs et compatriotes, à cet effet, qu’il aille au diable.

Vous les enseignants, vous qui comprenez la situation amplement de notre pays, voilà un étranger qui nous manipule tristement, pendant qui n'a aucun droit légal sur nous, et de surcroît nous faire subir la souffrance de toutes ses formes.

A part, distribuer nos biens ici et là, à tous les pays pour se faire valoir sur notre dos, et pour moi, c’est de la fanfaronnade « mossinite. »

Ne cédons pas ! Luttons !
On est ensemble !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/05/2020 | 1206 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2020 | 2476 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1501 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1636 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3114 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire