Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Une maternité attaquée par des hommes en tenue : Lits, matelas et matériels médicaux emportés


Des cas de vol d'une extrême gravité et défiant le bon sens continuent de meubler le quotidien des Abidjanais. Des bandits ne se privent plus d'actes qui ne justifient que trop leur misère morale. L'attaque de la maternité de « Santé-village », dans la commune d'Attécoubé, en est une parfaite illustration. Les faits criminels ont eu lieu dans la nuit du dimanche 18 au lundi dernier 19 décembre 2011. A en croire, en effet, des témoins de la forfaiture de haut vol, c'est aux environs de 2h du matin qu'une fourgonnette vient garer aux portes de la maternité. Deux hommes en tenues militaires en descendent et foncent directement à l'intérieur du centre de santé. Et sans autre forme de procès, ces hommes, qu'on croyait être venus pour sécuriser au mieux la structure, posent plutôt un acte contraire. Tranquillement, ils se mettent à piller les lieux. Ainsi, sortent-ils de la maternité, des lits d'hospitalisation, des tables d'accouchement, des matelas et tout le matériel médical. Leur impressionnant butin, ces quidams le chargent dans leur fourgonnette, dont aucun autre signalement n'a été relevé, et décampent. Pour une destination qu'ils sont, seuls à savoir. La police, plus tard alertée, n'a fait que le constat. Une enquête est en cours pour mettre la main sur les auteurs de ce forfait qui fera sans doute date. Notons que le vigile commis à la sécurisation de la maternité est porté disparu depuis l'attaque. De lourds soupçons de collusion avec les malfaiteurs pèsent sur lui.

Madeleine TANOU in Soir Info
Samedi 24 Décembre 2011
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société