Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Un "système national d’alerte précoce" pour prévenir les violences électorales en Côte d’Ivoire


L’Agence américaine pour le développement international (USAID), en partenariat avec le Réseaux ouest-africain pour l’édification de la paix (WANEP), a procédé, mardi à Abidjan, à un projet dénommé « Mitigation de la violence électorale à travers le système national d’alerte précoce», en vue de prévenir d’éventuelles crises à la faveur de l’élection présidentielle prévue en Côte d’Ivoire en octobre.

"Nous sommes convaincus que renforcer le système d’alerte et de réponse précoce autour de cette élection crucial en Côte d’Ivoire, et dans d’autres régions où se tiendront des élections clé, contribuera à accroitre la stabilité au niveau régional et à réduire le potentiel d’éclatement d’un conflit futur " a expliqué le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Andrew B. Haviland, lors de cette cérémonie tenue à l’hôtel Tiama du Plateau.

" Quand bien même l’instabilité politique et l’éclatement d’un conflit national procèdent d’une multitude de facteurs, des recherches ont montré que les élections s’accompagnent fréquemment d’une violence à grande échelle et d’instabilité", a-t-il justifié.

Ce projet d’une valeur de 2,5 millions de dollars américains (1,5 milliard FCFA), cible cinq pays d’Afrique de l’Ouest, Nigeria, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Guinée, Niger et Sierra Leone, pour une durée de cinq ans.

Le directeur exécutif de WANEP, Chukwuemaka Eze, a indiqué que son organisation assistera les organisations communautaires à identifier les potentiels risques de violence électorale, par le développement et le suivi d’un lot d’indicateurs contextualisés et par l’analyse de données résultantes.

"Nous développerons des recommandations pour des activités d’édification de la paix pour prévenir la violence et enverrons ces recommandations via le canal des acteurs cibles tant au niveau national que régional pour une action rapide avant que la situation ne dégénère", a promis.

La Côte d’Ivoire qui se prépare à organiser une élection en octobre, s’est considérablement remis de la grave crise postélectorale (2010-2011) née de la dernière présidentielle (2010) qui a fait officiellement quelque 3000 morts.

AIP
Mercredi 3 Juin 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 03/06/2015 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous, nous connaissons le déterminant de la violence électorale en Côte d'Ivoire. C'est Alassane Dramane Ouattara étant inéligible, qui se sert des outils du pays pour semer la terreur.

Donc, il suffit de trouver un moyen pour lui dire STOP !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/05/2020 | 1229 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2020 | 2486 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1506 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1643 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3133 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire