Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Un réseau de véhicules braqués démantelé à Bouaké


Un réseau de véhicules braqués démantelé à Bouaké

Un gang de redoutables braqueurs de véhicules à Bouaké a été mis sous l’éteignoir mercredi par les éléments de l’adjudant Traoré Amoudé, chef de la sécurité de Bouaké.

Sylla Bassézé, 25 ans ferrailleur mécanicien de nationalité ivoirienne vit dans une cour commune avec sa famille au quartier Zone à Bouaké. Depuis quelque temps, son domicile familial est transformé en un gigantesque garage mécanique. De nuit comme de jour, des dizaines de véhicules de tous genres y sont déportés puis vendus, parfois en pièces détachées, dans l’indifférence totale de l’entourage.

Le 19 août, Sylla Bassézé et quatre de ses complices attaquent un domicile dans le même quartier où ils braquent deux véhicules de types 4X4, emportent la somme de 1,6 million FCFA et 24 téléphones portables. Ils battent à l’aide de leurs fusils les dix habitants de la cour qu’ils enferment par la suite dans une maison, avant de s’évader dans la nature.

Selon Fofana Abou, l’une des victimes, ce n’est que 1H30' après le départ des bandits qu’ils ont pu sortir de leur « détention » et informer les éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) basées à Bouaké.

Les éléments n’ont pu mettre le grappin sur les malfrats qui s'échappent par la route de Maraba. Une enquête diligentée par l’Adjt Traoré et ses éléments a permis de mettre la main sur Sylla Bassézé, mercredi, à la 'casse' de Bouaké. Il n'hésite pas à citer ses complices en fuite.

Une descente au domicile du ferrailleur permet de saisir l’un des véhicules 4X4 braqué le 19 août et repeint par les voleurs, mais également de découvrir l’énormité du préjudice causé à d'autres victimes. Des centaines de véhicules démontés jonchent l’immense cour, des postes téléviseurs, des appareils DVD et autres objets volés y sont retrouvés. Des treillis des cagoules et des armes de type kalachnikovs ont été également saisis

Face à l'ampleur des dégâts, le chef de sécurité de Bouaké s’est dit déterminé à « frapper » le réseau des voleurs de voitures jusqu’au bout. « Tous ceux qui font la peinture des véhicules sans immatriculation, les vendeurs de pièces détachées et les ferrailleurs complices seront tous combattus », a-t-il prévenu.

L’adjudant Traoré Amoudé a en outre invité la population de Bouaké à coopérer et à signaler les entrées de véhicules et tous les individus suspects, pour une meilleure sécurisation.

(AIP)
Jeudi 25 Août 2011
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société