Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Un Voyageur Nommé Hollande…


Un Voyageur Nommé Hollande…
« Les états n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts ». Pas la peine de le ressasser diront certains. On l’a tous compris. La répétition est pédagogique pourrait on répondre. Et la ritournelle garde tout son sens surtout quand on a affaire à des personnes vivant dans une bulle entourées de corniauds et de bêtas. Oui, dans les relations entre états, il n’y a nulle …place pour le sentimentalisme à l’eau de rose. Et les rapports sont moins guidés par le souci de plaire à l’autre que par la nécessité de capitaliser les accointances. C’est pour ne pas l’avoir compris que certains se sont couverts de ridicule en se donnant en spectacle un certain 06 mai 2012 à la place de la bastille à Paris.
Ce jour là, croyant sûrement avoir touché le jackpot, certains hurluberlus en mal de sensation se sont livrés à une sarabande effrénée devant leurs hôtes médusées, pour célébrer l’avènement du saint sauveur. Celui là même dont le nom en parfaite homographie avec le séjour du héros panafricain ne pouvait être qu’un augure du souffle divin qui ne manquerait pas bientôt de s’abattre sur les impies qui pourchassent les brebis du père céleste. Celui là même dont la venue annoncée par les écritures devait permettre l’achèvement de l’œuvre du très haut et hâter la libération du Messie de Mama. On a eu beau leur dire que leur joie était puérile et que FRANÇOIS HOLLANDE élu par les français pour défendre leurs intérêts ne pourrait s’embarrasser d’une affectivité chimérique envers un bagnard à l’avenir hypothéqué, mais rien n’y fit. Déjà on annonçait la chute du régime d’Abidjan et le retour du fils prodige auréolé du prestige du résistant qui a bravé la justice du colon et triomphé de la captivité. Pauvre de nous !
Il n’aura cependant pas fallu longtemps pour que la plupart de ces illuminés descendent de leur nuage et touchent du doigt les réalités du plancher des vaches. Car une semaine, un mois et même un an après l’arrivée du libérateur, point de Gbagbo à l’horizon. La joie a même tourné au désenchantement quand l’élu en plus du silence méprisant qu’il leur renvoyait a (suprême affront) poussé l’indignité jusqu’à recevoir en grandes pompes l’adversaire sous les ors de l’Elysée. Quel blasphème !
Mais il en fallait plus pour décourager les plus irréductibles de la Gbagbolie. Quand on est aux prises avec des sables mouvants, même un fil d’araignée peut nous sembler d’un secours inespéré. Alors on s’accroche à des mirages et on laisse libre cours à ses fantasmes en attendant des jours meilleurs. Le déclic viendra de La Haye où entre temps l’interne a vu ses charges confirmées par les juges de la CPI. Un tel coup de massue loin de décourager les séides refondés ne fera que décupler leur rage. La riposte prendra donc la forme d’un livre. Un bouquin dont la sortie devait nous dit on provoquer un séisme planétaire et confondre tous les détracteurs du Messie. Une occasion en or pour relancer l’Oint tutélaire saint FRANÇOIS de CORRÈZE. Ce dernier projetant une visite au pays pour surement porter l’estocade à l’ennemi sur ses terres, devait impérativement s’armer du saint livre dont les révélations déroutantes lui seront d’un secours inestimable pour parachever le châtiment de Dieu. Ah les refondateurs !
Rendez vous est donc pris pour le 17 juillet, le jour du jugement dernier. Messie HOLLANDE débarque à Abidjan. Mais en lieu et place des procureurs censés statuer sur le cas de l’accusé, et de la guillotine censée exécuter la sentence, c’est plutôt une kyrielle d’hommes d’affaire et de politiques acquis à la cause de la Côte d’ivoire nouvelle qui débarque avec lui. En lieu et place du supposé censeur venu tirer les oreilles du récalcitrant “préfet”, c’est plutôt un FRANÇOIS HOLLANDE fidèle à sa bonhomie habituelle et à son humour légendaire qui s’entretiendra avec ses hôtes dans une atmosphère décontractée. Les questions économiques sont passées en revue et de multiples contrats signés. Les accords de défense sont revisités pour les adapter à la nouvelle donne. Les questions de justice et de démocratie sont abordées avec le tact et la diplomatie qui siéent aux gens civilisés. Point de Séplou à l’ordre du jour. Point de déclarations incendiaires ou de charges sauvages. Encore moins de leçons ou d’ordres donnés à qui que ce soit. Les relations entre la Côte d’ivoire et la France se veulent empruntes de courtoisie et de respect mutuel dans l’intérêt bien compris de chaque état.
Il ne reste donc plus aux rêveurs qu’à pleurer les quelques larmes qui leur restent. Et à implorer le rédempteur pour qu’il daigne bien leur accorder un regard de commisération. Ce dernier ne se fera pas prier pour tancer les ouailles égarées et leur donner des directives sur la meilleure façon pour eux d’exister sans le guide éclairé. Car de libération il ne saurait en être question. Ni aujourd’hui, ni demain. Message reçu 5 sur 5 par le premier de cordée frontiste engagé dans un bras de fer contre les conservateurs de son parti. Il urge déclare t-il (à sa sortie d’audience) pour le FPI de participer aux prochaines élections prévues en 2015 si ce parti ne veut pas courir à sa perte. C’est blanc même qui a parlé. On ne peut donc qu’applaudir. Vive messie Hollande ! Vive l’amitié (!) franco-ivoirienne… Et à la prochaine visite…

Jean Ecclesiaste
Mardi 22 Juillet 2014
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3283 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2157 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5365 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51021 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5747 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires