Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









UNE PENSÉE POUR MARCELLIN YACÉ


UNE PENSÉE POUR MARCELLIN YACÉ
En cette nuit du 18 au 19 septembre 2002, la ville d’Abidjan est prise en tenaille. Des chants aux sonorités de ténèbres, envahissent la cité. Partout l’on entend des mélodies inhabituelles. Des odeurs de poudre à canons entonnent l’hymne de la séparation. Et en cette nuit où les larmes de sang, provoquées par les armes de guerre inondaient toutes les ruelles, résonnent de toutes parts dans le ventre de la nuit et du ciel, les trémolos incandescents de la mélodie du départ. En cette nuit, les cœurs battaient au rythme des chœurs de fusils d’assaut, de sifflements de plombs à détruire, tuer, assassiner des êtres innocents. En cette nuit, l’artiste-musicien le plus doué de sa génération, avait pris rendez-vous avec le souterrain pays. En cette nuit, au croisement des chemins, à la hauteur de l’école de la gendarmerie, tomba les mains nues dans une embuscade l’étoile illuminée de la musique Ivoirienne. Comme une étoile filante, Marcellin Yacé dit Synthé déposa saxo, claviers, flûte et partitions devant l’école de la gendarmerie. La gendarmerie que son père Yacé servit avec dévouement et passion. Il était saxophoniste émérite le père de Marcellin et gendarme de profession. Pourquoi, après avoir bénéficié de ses loyaux services, la gendarmerie l’engloutit et ensuite son fils Marcellin? Ô ! Cruel destin que celui-là ! Au petit matin du 19 septembre 2002, toute la Côte d’Ivoire apprenait dans la douleur, la tristesse et l’affliction la mort soudaine de Marcellin Yacé, l’artiste à avoir écrit les plus partitions de la musique Ivoirienne et la musique tout court. En cette journée du même 19 septembre, déclamons une pensée pour Marcellin Yacé dit Synhté.

Valen Guédé
Vendredi 19 Septembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Arts et Cuture
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Septembre 2021 - 14:55 En hommage à Amobe Mevegue, mort ce 8 septembre 2021

Opinion | Actualité | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 10/09/2021 | 1444 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 08/09/2021 | 593 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/05/2021 | 766 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/05/2021 | 722 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/02/2020 | 1886 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/04/2019 | 3517 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 29/12/2015 | 3035 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/11/2015 | 4009 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/10/2015 | 2643 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/04/2015 | 2268 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/02/2015 | 4228 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire