Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









"Tout le monde semble convaincu que c'est Ouattara qui sème la Terreur en Côte d'Ivoire."


JE VEUX DÉCONNER ET ME TROMPER.

J'ai lu et publié ce matin un article de Yves Thréard paru dans le Figaro.fr., hier soir. Cet article après plusieurs réflexions me donne de faire l'analyse suivante.

En effet, Yves Thréard n'est pas n'importe qui dans la presse en France. Il fut longtemps directeur de Le Figaro. Il est l'oreille de la Droite sarkosyste dont Sarkozy est le parrain politique de Ouattara en France. Si lui le sarkosyste de la première heure et jadis soutien indéfectible de Ouattara est outré par les agissements de ce dernier, c'est que celui-ci est vraiment acculé dans son corner de dictateur sanguinaire d'Abidjan. Les gens ont vraiment vu sa vraie nature dans la classe politique française. Thréard parle de CALIFAT d'Abidjan. Or le califat ici renvoie à Daesh ou l'État Islamique, c'est à dire l'intégrisme (où on tranche les têtes des opposants), le recul démocratique et civilisationnel. JE PEUX ME TROMPER !

Avec son article, nous pouvons dire que ce sont les diplomates sur place à Abidjan, corrompus par l'argent, la drogue, les soirées libertines de Ouattara qui s'agitent encore et font du lobbying pour lui (et surtout pour le compte du réseau Le Drian). Sinon, au niveau européen, et plus majoritairement en France, il ne restait plus qu'à convaincre la Droite sarkosyste. Et je crois à mon avis que c'est fait avec la presse de Droite qui ne félicite pas Ouattara après le 31 octobre mais qui le brocarde et le pousse dans un corner dictatorial. Même Estrosi, le maire de Nice, grand sarkosyste, celui qui venait à Abidjan, qui a été intronisé folkloriquement "chef de Bassam" ( une pitrerie comme ça), pour ramasser les malettes d'argent et faire le messager, a twitté hier, en faveur du peuple ivoirien. Cela veut dire, pour nous, que ouattara est vraiment lâché par un grand nombre de ses parrains parisiens d'hier. JE ME PEUX TROMPER !

Il se trouve que ce sont SEULS les Ivoiriens qui continuent à être perdus et se demandent quoi faire et comment faire. Pourtant c'est simple : faire bouillonner la rue, se mobiliser massivement et bruyamment, pour que les ambassadeurs corrompus d'Abidjan ne puissent plus dire que "si y a pas Ouattara ce sera le chaos ou la guerre civile en Côte d'Ivoire" parce que tout le monde semble convaincu que c'est Ouattara qui sème la Terreur en Côte d'Ivoire. Donc Les IVOIRIENS doivent vraiment continuer la désobéissance civile. JE PEUX TROMPER !

Ouattara a fait le pari que les IVOIRIENS sont trop peureux et qu il arriverait à les effrayer, il est en train de réussir. Et le CNT dès son annonce qui avait suscité un GRAND ESPOIR chez beaucoup d'Ivoiriens semble battre de l'aile avant son envol. Et il me semble que chacun essaie de sauver sa tête et Ouattara en plus de manœuvrer pour semer le trouble au sein du CNT, essaie, comme à son habitude, de diviser ses membres, entre ceux qu'on libère juste pour la communication et ceux qui restent encore oubliés dans les prisons pour servir de monnaie d'échanges lors des discussions que l'on annonce ici et là. JE PEUX ME TROMPER !

Tout ça démontre à nos yeux une communication de Ouattara pour faire croire à ses derniers parrains qu'il est à la manœuvre et qu'il est même prêt pour le dialogue. Or connaissant l'homme, incapable de respecter une quelconque parole, nous pouvons déduire qu'il n'y a aucune volonté de dialogue de la part de Ouattara mais une manœuvre grossière et indécente pour gagner du temps et avoir le peuple ivoirien à l'usure qui pourrait le reconnaître à terme comme Président.
D'ailleurs après les images des rencontres, rien de bon ne sort, donc c'est bien de la communication. C'est donc à nous peuple de nous libérer en faisant fi des manœuvres dilatoires politiques actuelles de Ouattara et en n'ayant pas peur du sang car la liberté se nourrit de sang. JE PEUX ME TROMPER !

Ça me fait mal, très mal de voir les Ivoiriens être "perdus" comme ça alors qu'ils ont pratiquement gagné le COMBAT contre Ouattara et sa dictature. C'est comme nous sommes à la 90è mn d'un match de qualification et nous avons un penalty qu'il faut tirer et marquer. Si nous marquons, nous sommes qualifiés . Si nous le ratons, nous sommes éliminés. Souvenons-nous de Assamoa Gyan du Ghana en quart de finale Ghana--Uruguay en coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. OR JE DÉCONNE ET JE ME TROMPE!

Excellence Zadi
Vendredi 13 Novembre 2020
La Dépêche d'Abidjan



Opinion
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 10/07/2020 | 3059 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 1561 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche D'Abidjan | 04/05/2011 | 2980 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire