Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Togo : comprendre les violences du 19 août en quatre points

Le week-end du 19 au 20 août a été particulièrement tendu au Togo. Des manifestations simultanées organisées par un parti de l’opposition dans plusieurs villes du pays ont tourné à un affrontement avec les forces de l’ordre. Bilan officiel : deux morts et des dizaines de blessés. Décryptage.


Les manifestations organisées le 19 août par un parti d’opposition ont dégénéré, entraînant la mort d’au moins deux manifestants. Des tensions sans précédent depuis les marches organisées par le Collectif Sauvons le Togo en juin 2012. Ces événements tragiques augurent-ils une recomposition du paysage politique, notamment du côté de l’opposition ? Réponse en quatre points.

Qu’est-ce que le Parti national panafricain (PNP) ?

Le 29 novembre 2014, lorsqu’il présente officiellement son nouveau parti, créé quelques mois plus tôt, Tikpi Atchadam est entouré d’une dizaine de cadres. Face à lui, le même nombre de journalistes venus l’écouter. Avec 113 partis politiques recensés dans le pays pour 7 millions d’habitants, ce type de conférence de presse n’a rien d’exceptionnel et personne ne s’y est empressé.

Le PNP se donne alors pour objectif d’ « œuvrer pour l’enracinement de la démocratie, la bonne gouvernance, l’alternance, la conquête du pouvoir par le suffrage universel et son exercice dans le respect des valeurs de la République ». Ainsi, les manifestations de ce week-end voulaient réclamer les réformes politiques attendues depuis des années.

À 50 ans, Tikpi Atchadam n’est pas un nouveau venu en politique. Juriste et anthropologue, c’est notamment un ancien militant du Parti démocratique pour le renouveau (PDR), formation au nom de laquelle il a siégé au sein de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) au début des années 2000.

Désaccord autour des itinéraires des manifestations

Le ministère de l’Administration territoriale a reçu une demande de manifestation de la part du PNP le 4 août. Selon nos informations, une réunion s’est tenue le 10 août entre le ministère et les représentants du parti pour évoquer la tenue de l’événement. Il a été demandé à ces derniers, sur la base de l’article 48, alinéa 1 de la Constitution et à l’article 12 de la loi portant liberté de manifestations, de revoir l’itinéraire des marches pour éviter un blocage de la nationale N1, route internationale qui relie Lomé aux pays du Sahel. Les organisateurs devaient donc proposer aux autorités de nouveaux itinéraires conformes aux observations du ministère de l’Administration territoriale, ce qui n’a jamais été fait. La manifestation, il faut le rappeler, devait se tenir simultanément à Lomé, Anié, Sokodé, Bafilo et Kara.

Lors d’une conférence de presse le 17 août, le ministre de l’Administration territoriale et son collègue de la Sécurité ont indiqué que la marche n’était pas interdite mais que les organisateurs devaient changer d’itinéraire pour « éviter un blocage du pays ». « Faux prétexte », a répondu Tikpi Atchadam indiquant que « la loi du 16 mai 2011 ne donne pas la prérogative à l’autorité administrative compétente d’imposer des itinéraires aux organisateurs de manifestations pacifiques publiques ». Conséquence, le PNP a maintenu son appel à manifester sans changer l’itinéraire, contrairement au souhait des autorités.

Lire la suite
Mardi 22 Août 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2019 | 281 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2019 | 1166 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2112 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1528 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire