Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Téléfilm « Charmes et chagrins » - Un projet culturel entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso


A travers le projet de co-production du téléfilm «Charmes et chagrins», la Côte d’Ivoire et le Burkina se rapprochent culturellement par le cinéma. C’est ce qu’ont expliqué les promoteurs, les acteurs, Lance Touré, Djuedjuessi et Akissi Delta, mardi 11 juin 2013, dans un bar-lounge aux II Plateaux (Cocody). Selon Lance Touré, le scénariste, cette initiative est la concrétisation d’un consensus signé entre le ministère de la Culture des deux pays suite à un Conseil des ministres. Cela permettra aux deux nations de se partager les expériences diverses. En prélude à la rentrée culturelle de cette année, de l’inauguration du siège de l’Office national à M’pouto, ce vendredi, où sera diffusé le premier clap, en présence du ministre de la Culture et du tourisme du Burkina Faso, les promoteurs ont fait la présentation technique dudit feuilleton. A en croire Djuedjuessi, c’est un feuilleton de 104 épisodes, tourné en alternance entre les deux capitales : Abidjan et Ouaga, avec des acteurs, réalisateurs et scénaristes, issus des deux pays. Il s’agit de l’histoire de trois superbes filles : Viviane Effoh, Christelle Dagnogo et Estelle Kouassi qui ont décidé à travers leurs charmes de donner du chagrin aux hommes comme le titre l’indique. « Dans ce film, les hommes n’ont pas droit à la parole. Les femmes prennent le pouvoir », explique Akissi Delta. Dans sa première phase, ce sera d’abord 52 épisodes qui seront réalisés. Ceux-ci seront diffusés sur les télévisions nationales des deux pays.



MORGAN EKRA
In Le Nouveau Réveil

Jeudi 13 Juin 2013
La Dépêche d'Abidjan



Cinéma
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Littérature | Cinéma | Musique