Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








TOGO : 55 ANS D’INDÉPENDANCE, CHRONIQUE D’UN DESTIN USURPÉ…

27 Avril 1960-27 Avril 2015. Compte bien fait, cela fait exactement 55 ans que le Togo a acquis son Indépendance. L’heure est de tirer les leçons et le bilan d’une odyssée de 55 ans d’une nation.


Rencontre entre Sylvanus Olympio et le Gal De Gaulle. L’Indépendance une fois acquise,le pays s’employa pour une bonne place dans les relations internationales,©bowoulankro.com
Rencontre entre Sylvanus Olympio et le Gal De Gaulle. L’Indépendance une fois acquise,le pays s’employa pour une bonne place dans les relations internationales,©bowoulankro.com
La longue marche pour l’autodétermination

Comme beaucoup de pays africains, le Togo a parcouru beaucoup de kilomètres pour accéder à l’Indépendance et à la souveraineté internationale. Au 19e siècle, la fièvre impérialiste avait conduit l’Europe à tourner ses regards envers les territoires du continent africain. En 1884, débarquait sur les cotes d’un territoire blotti entre l’empire du Dahomey et l’ancien empire du Ghana, l’explorateur Gustav Nachtigal. Un territoire de 90400 Km² était donc mis sous la ‘’protection’’ de l’Allemagne. En 1914, l’assassinat de l’Archiduc François-Ferdinand de Hasbourg engouffra l’Europe dans la première guerre mondiale. Ce meurtre fatidique constituait la buchette d’allumette qui a enflammé la poudrière car avant cette date, l’Europe était divisée en soi pour des motifs économiques, impérialistes si bien que le jeu des alliances qui se noua par la suite ne fut pas une surprise. Face à face,on distingue d’un coté la Serbie et La Triple Entente composée de la France, le Royaume-Uni, la Russie et leurs alliés (la Belgique, le Japon, la Roumanie, l’Italie, la Grèce et les Etats-Unis) et de l’autre l’axe composée de l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie,l’Empire Ottoman, soutenue par la Bulgarie. L’Entente remportera in extremis la guerre à la suite de l’intervention des États-Unis d’Amérique du Président Woodrow Wilson. Le défaitisme militaire allemand sur les fronts(en Europe comme dans les colonies),l’armistice de Rethondes à Compiègne, le Traité de paix de Versailles et la chute de la dynastie des Hohenzollern font perdre la guerre à l’Allemagne et ses colonies. Le Togo allemand est partagé entre les Anglais et les Français. D’un coté, le Togo britannique fut rattaché au Goald Coast et le Togo actuel vaste de 56600 Km² à la France.

Vers la fin de l’année 1945, à l’époque où la seconde guerre mondiale prenait fin en Europe, un vent de révolte soufflait dans le monde africain. Les Africains partis au front combattre aux cotés des Français-les tirailleurs Sénégalais- se montraient critiques à l’égard de l’impérialisme occidentale en Afrique. Ces soldats ont vu s’évanouir le mythe du ‘’Blanc’’ lors des combats ;ces ‘’Blancs’’ qui en réalité, n’étaient que des hommes ordinaires, peut-être même moins résistants que les Noirs, maudissant la guerre et ses atrocités. Ces anciens combattants sont soutenus dans leur engagement par l’Élite’ africaine, ces jeunes intellectuels ayant étudié dans de prestigieuses universités occidentales. Commencèrent, dès lors les luttes pour les Indépendances. Mais dans la réalité, la révolution africaine a débuté bien avant cette date, ce depuis que le premier colon a posé son pied sur le sol africain. L’esprit de l’autodétermination au Togo n’en était pas moins en harmonie avec ce courant. De cette Élite sortait un polyglotte (il pouvait parler le français, l’anglais, l’allemand, le portugais, l’espagnol,le Haoussa). Son nom est Sylvanus Olympio. Olympio n’était pas seulement un orateur qui savait mener les hommes mais en lui se trouvait accomplies toutes les qualités d’un chef de file. Il était un homme franc toujours digne, ce qui inspirait la confiance et le respect. «Il a le caractère dominateur, dira le politologue disparu Atsutse Agbobli. « Il s’identifie à la nation et sait dire non quand il pense que l’intérêt supérieur du pays l’exige. » Ses discours qui en appelaient à Ablodé (l’Indépendance en Ewé) le rendaient plus populaire que jamais) travers tout le pays. Son parti, le Comité de l’Unité Togolaise(CUT) était en farouche opposition avec le Parti Togolais du Progrès(PTP) et l’Union des Chefs des Populations du Nord(UCPN)-les progressistes à la solde de la Métropole. Le CUT voulait une indépendance immédiate; le PTP voulait une autonomie. Le CUT et ses alliés voulaient une rupture avec la France et prônait un État libre, comme la France elle-même; le PTP et ses partenaires désiraient maintenir des liens plus ou moins étroits avec la Métropole. Les Indépendantistes redoutaient une longue colonisation et pensaient en fonction de la liberté; les Progressistes craignaient une indépendance chaotique et pensaient en fonction d’une souveraineté échelonnée. Pendant de longues années, la controverse fit rage des deux cotés. Le Togo faisait donc à l’époque l’expérience des idées contradictoires. Dans la foulée, un certain Martin Akou est élu député à l’Assemblé de l’Union Française pour représenter le Togo. Organisé par les Nations-Unies,le scrutin du 27 Avril 1958 comptant pour autodétermination, vit la victoire du CUT et des ses alliés à 69.56 % de voix. Le 27 Avril 1960 à Minuit, une voix stridente déchirait les airs du Centre-ville à Lomé. C’était celle de Sylvanus Olympio qui proclamait l’Indépendance de la nation :

« Sentinelle, que dis-tu de la nuit ?
 »La nuit est longue, mais le jour vient »

»Excellences, Mesdames, Messieurs,

Le grand jour tant souhaité est enfin arrivé! Notre pays, le TOGO qui, depuis 1884, a été successivement Protectorat allemand, Condominium franco-britannique, Territoire sous tutelle de la France, retrouve en ce jour du 27 avril 1960 sa liberté d’antan. De ce moment et à jamais, affranchi de toute sujétion, de toute entrave, maître de ton destin, Togo, mon cher pays, te voilà libre enfin. Libre d’être toi-même, de suivre tes idées et tes inclinations, de choisir selon ta raison et tes sentiments, de décider d’après ta propre volonté. Libre enfin, dans la dignité retrouvée, de prouver et d’affirmer ta personnalité. Notre joie est profonde, immense, si profonde qu’elle ne peut s’empêcher d’être grande aussi. Le jour est venu, mais la nuit a été longue. Tant d’années avant d’avoir pu être compris, tant d’espoirs pour rester ferme tout au long de cette route semée de déceptions, tant de volonté pour connaître enfin cette heure que nous ne saurions vivre avec légèreté. Mais le jeune Togo est là, fier de sa force, impatient d’entrer dans l’arène. Il porte sur le front l’orgueil d’un peuple libre
Et son cœur ardent s’emplit d’enthousiasme devant la tâche, Certes rude mais combien exaltante, qui lui est offerte. Que sa joie éclate!
Que dans tout le pays,
Nul autre sentiment ne partage les cœurs afin que cet instant, Unique dans la vie d’une nation,
Reste pur dans le souvenir de ceux qui l’auront vécu. Instant historique aussi. À ce lieu, en ce jour, à cette heure, au nom du peuple togolais, je proclame solennellement l’Indépendance du Togo, notre patrie.Et maintenant, Togolais et Togolaises, allons, comme l’hymne national nous y convie, Allons tous ensemble bâtir la cité.»

La devise de la nation est ‘ »Travail-Liberté-Patrie ». Sur un pan du Monument de l’Indépendance(chef-d’œuvre de Paul Ahyi),on peut lire : « PEUPLE TOGOLAIS,PAR TA FOIS ET TON COURAGE, LA NATION TOGOLAISE EST NEE ». Le drapeau national alterne le vert et le jaune et dans un carré rouge(remémorant le sang versé par les martyrs de la lutte) se trouve une étoile blanche. L’hymne national-la Terre de nos aïeux- n’est plus qu’une leçon de civisme et de citoyenneté, appelant tous les jours les togolais à leur devoir de bâtisseur de la cité togolaise, l’«Or de l’humanité » .

L’Indépendance une fois proclamée, le pays se tourne vers l’avenir. L’administration s’était organisée, le crédit national assuré, l’agriculture et le secteur informel dynamisés, le multipartisme encouragé et une diplomatie internationale mis en avant. L’Indépendance économique disait-on était aussi vitale que l’Indépendance politique. En fait, celle-ci ne pouvait être guerre réalisée sans l’Indépendance politique. Et comme les luttes pour l’autodétermination avaient été menées pour l’une, il fallait à présent travailler pour l’autre. En vue de promouvoir cette autonomie, un projet de battre une monnaie propre au Togo était en chantier. Le Président Olympio avait pour l’épauler dans sa charge une Constitution bien établie. L’unité nationale réalisait l’équilibre entre la liberté et l’ordre. Les idées de Montesquieu furent reprises par les nouveaux leaders, préconisant le principe de la séparation des pouvoirs. Ce principe, les écrits de John Locke le renforçait. L’exécutif, le Législatif et le Judiciaire, trois pouvoirs limités dans leurs sphères d’action, équilibrés, complémentaires, l’un contrôlant les deux autres. Ceci, pour que « par la force des choses, le pouvoir puisse arrêter le pouvoir ». Le 20 Septembre 1960, le Togo fut admis au sein de l’Organisation des Nations Unies. Une république moderne commençait sa carrière….Mais !

Moins de 3 ans après l’accession à sa charge, Sylvanus Olympio tombait sous les balles d’un assassin. Un ‘’mercenaire ‘’revendiqua le meurtre : il s’agit d’ Étienne Eyadéma. Ce soldat obscur de la guerre d’Indochine et d’Algérie, ensuite conducteur de taxi sur le corridor, lutteur d’Evala en sa jeunesse venait à 28 ans d’opérer le premier coup d’État militaire en Afrique dans l’effusion de sang. Pour beaucoup de Togolais et nombre d’observateurs étrangers, il semblait évident qu’un démon s’était emparé du pouvoir à Lomé. Pendant quatre ans, le putschiste laissera officiellement le soin aux « civils » de présider aux destiner du pays. Mais il convient d’affirmer qu’à partir de Janvier 1963, le pouvoir politique se retrouvait au camp militaire de Tokoin. Le 13 janvier 1967,exactement quatre ans, jour pour jour, après son premier coup de force, Eyadema renversa le pouvoir de Nicolas Grunitzky et le 14 Avril de la même année, le Colonel et Chef d’Etat-major des Armées s’intronisera officiellement à la tête du pays. C’est le début d’une odyssée de 38 ans de pouvoir, axé dans un premier temps sur le parti unique et dans un second temps sur une démocratie fantoche.

Vestiges politiques de l’époque coloniale

L’arène politique actuelle au Togo ne reflète que les tendances politiques qui caractérisaient le pays à l’époque de la lutte pour l’Indépendance.Le 4e point de la Proclamation du Coup d’État du 13 janvier 1967 avait suspendu « toutes les activités politiques de partis », creusant la tombe pour tous ces mouvements qui animaient le jeu politique à l’époque. Eyadema avait pu tuer le serpent de toutes ces organisations politiques mais ne pouvait couper sa tête. Aujourd’hui, on peut affirmer sans risque de se tromper que beaucoup de partis politiques se calquent sur ceux du passé. L’Union des Forces du Changement(UFC) de Gilchrist Olympio était le sosie du CUT de Sylvanus Olympio. D’ailleurs Gilchrist est le fils biologique du Père du l’Indépendance. Après l’accord historique UFC-RPT à Abuja en 2010 qui a signé l’acte de décès pour le mouvement de Gilchrist,l’Alliance Nationale pour le Changement(ANC) de Jean-Pierre Fabre née par la désintégration de l’UFC a su hérité des caractéristiques du parti de son mentor.

Le Comité d’Action pour le Renouveau(CAR) de Me Yaovi Agboyibo est jugé d’être un parti pro-allemand. Cet avocat de Lomé,il est vrai, a de bonne relations avec l’Allemagne et une organisation de la Société Civile affiliée à son parti porte le nom du Chancelier Konrad Adenauer, et est financée par l’Allemagne ? C’est sa position liée à l’histoire, qui fait dire aux observateurs, ont toujours brouillé ses relations avec la France françafricaine. Sur le plan adverse, beaucoup d’observateurs font le lien entre le PTP et le RPT-l’ancien parti unique-qui sera lancé en 1969 après le Président Eyadéma .En 2012,Faure Gnassingbé,qui succéda à son père en 2005 dissolu le RPT et une nouvelle organisation voyait le jour :l’Union pour la république(UNIR). Mais Ce n’est qu’une métamorphose de l’ancien parti-État.

Le Togo moderne

L’avènement de la démocratie, à l’aube des années 90 fut en un sens,une seconde indépendance pour le Togo. Eyadéma était contraint par les forces vives de la nation de concéder les libertés qu’il s’était employé à enterrer: multipartisme,liberté d’expression et maintes autres.

Quelques hôtels accueillent des conférences internationales. Le pays abrite le siège de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) et celui de la Banque Ouest-Africaine pour le Dévéloppement( BOAD)-Devenant le Bretonwoods de l’organisation sous-régionale. La Zone Franche industrielle accorde des emplois temporaires aux jeunes et le 3e quai construit par le groupe Bolloré Logistics avec un port en eau profonde rend le pays unique en son genre dans la sous-région et au delà. La Foire Internationale de Lomé qui s’organise annuellement change la capitale en Novembre en un carrefour des affaires et des opportunités.
Lire la suite
Lundi 27 Avril 2015
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2189 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3237 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 2802 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 5571 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 4877 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3217 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/12/2014 | 3916 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire