Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Stephan Oberreit : « Les Guérés étaient pris pour cible »

Le directeur général d’Amnesty International France, s’interroge sur 
la passivité de l’Onuci, dont la mission est pourtant de protéger les populations civiles.


Photo :DR
Photo :DR
L’Onuci a-t-elle failli à sa mission de protection des populations civiles 
en Côte d’Ivoire ?

Stephan Oberreit : Au regard de sa mission, on peut se poser des questions sur le manque de réactivité de l’Onuci. Lors des bombardements de la commune d’Abobo, à Abidjan, par les forces pro-Gbagbo, comme lors du massacre commis dans le quartier Carrefour de Duékoué le 29 mars 2011 par les forces pro-Ouattara. Il faut prendre en considération les contraintes auxquelles faisaient face les casques bleus. Ces missions de protection des populations sont complexes, difficiles à mettre en œuvre. Mais la lumière doit être faite sur les décisions prises à chaque étape de cette crise.

Des responsables de l’Onuci vous 
ont affirmé que la protection 
des populations relevait des autorités ivoiriennes. Cette réponse n’est-elle 
pas aberrante ?

Stephan Oberreit : Complètement. Les forces en présence, loyales à Laurent Gbagbo ou soutenant le président Ouattara, ont attaqué des populations. Si ces forces avaient la volonté et 
la capacité de protéger les populations, la communauté internationale n’aurait pas déployé 10 000 casques bleus en Côte d’Ivoire, avec un mandat de protection des civils.

Vous soulignez la collusion, à Abidjan, entre les forces de sécurité loyales 
à Laurent Gbagbo et les milices…

Stephan Oberreit : Des meurtres, 
des assassinats ont été commis par les Jeunes patriotes de Charles Blé Goudé sous les yeux de forces officielles comme l’armée, les forces de défense et de sécurité ou le Cecos (centre de commandement des opérations de sécurité).

Les massacres commis dans
l’ouest par les forces d’Ouattara ciblaient les Guérés. Avaient-ils aussi 
un caractère politique ?

Stephan Oberreit : Plusieurs témoignages confirment que des Guérés menacés ou battus par les FRCI étaient épargnés s’ils montraient une photo ou un tee-shirt à l’effigie d’Ouattara. Il ne faut pas s’arrêter à une dimension ethnique. Il y avait bien, aussi, une dimension politique. Ceci dit, les Guérés étaient ciblés car considérés comme favorables à Laurent Gbagbo.

Les crimes des FRCI engagent-ils
la responsabilité d’Alassane Ouattara ?

Stephan Oberreit : Le président Ouattara a créé, par décret, ces Forces républicaines de Côte d’Ivoire, en y intégrant les Forces nouvelles et d’autres éléments. Ces forces sont donc sous sa responsabilité. Restent toutefois des zones d’ombres sur les milices ayant pris part aux combats et aux exactions, mais aussi sur les Dozos, ces chasseurs traditionnels du nord qui opéraient aux côtés d’unité se revendiquant des FRCI. Nous avons demandé à maintes reprises que le président Ouattara se prononce sur ce qui s’est passé à Duékoué. À ce jour, sa réaction demeure insuffisante. Or sans enquêtes, sans justice, c’est la chronique annoncée de nouvelles violences en Côte d’Ivoire.

Entretien réalisé par R. M. in humanite.fr
Jeudi 26 Mai 2011
La Dépêche D'Abidjan



Interviews
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."



DU VIVRE ENSEMBLE POLITIQUE AU GHANA ET EN CÔTE D'IVOIRE Vous avez certainement vu ces images de l’actuel chef de l… https://t.co/bZMa15xe94

Facebook

Partager ce site