Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Solidarité version FPI


Solidarité version FPI
Les Français nous ont donné, ce mercredi 7 janvier 2014, l’exemple vivant de la solidarité dans le malheur. Comme un seul homme, hommes politiques, citoyens lambda, responsables syndicaux et j’en passe se sont levés comme un seul homme pour se dresser contre le terrorisme et le djihadisme qui ont endeuillé, à l’arme lourde, la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.
Ce même jour, en début de soirée, Dr Assoa Adou, militant du FPI et président de la Coordination du FPI en exil rentré, le 24 novembre 2014, au bercail, est arrêté par des éléments de la Force de recherche et d’assistance de police (FRAP). Il est détenu, semble-t-il, à la DST pour atteinte à la sûreté de l’État ou constitution de bandes armées pour assassinat de leaders politiques dont Affi (les versions divergent d’une source à une autre). Au lieu de faire bloc autour de ce responsable, les militants et dirigeants du FPI sont divisés: certains sont aux anges, accréditant même la thèse du pouvoir pour s’en laver les mains; d’autres sont consternés et voient la main de Pascal Affi N’Guessan derrière cette arrestation.
En effet, le bouquet de fleurs remis, ce 24 novembre après-midi, à Assoa Adou par la secrétaire générale et porte-parole du parti, Agnès Monnet, pour lui souhaiter la bienvenue en Côte d’Ivoire, a désormais fait place à l’épée. L’ex-président de la Coordination du FPI en exil a pris position dans le débat, en rejoignant la tendance «Gbagbo ou rien» qui est opposés à celle conduite par Pascal Affi N’Guessan, «Gbagbo et nous». Mieux, il est le directeur de campagne de Laurent Gbagbo à la présidence du FPI contre Affi. Et à ce titre, il devait animer, ce jeudi 8 janvier, une conférence de presse en compagnie d’autres leaders, pour apporter la contradiction au président du FPI qui a fait, sur VoxAfrica, des déballages.
Mais, c’est son ombre qui planera sur cette conférence si elle est maintenue. Et dans le malheur qui frappe Assoa Adou, les «Affi-dés», c’est-à-dire les partisans du président du FPI, qui le soutiennent, s’il en existe, vont se compter sur le bout des doigts d’une main. C’est donc le sauve-qui-peut. Le journal officiel du FPI, Notre Voie, contrairement à la quasi-totalité des quotidiens ivoiriens, a même fait le black out sur l’information pour traduire l’inimitié entre les cadres du parti dans la lutte pour le contrôle du parti. Et je ne serai pas surpris que la direction du parti produise, si elle se décide de le faire, un communiqué plutôt laconique sur cette affaire, par acquit de conscience. Car, manifestement les adversaires politiques sont devenus des ennemis jurés qui s’en veulent à mort.
Et dans cette lutte fratricide, l’adversaire commun, en principe, le pouvoir Ouattara, devient, par moment, un allié utile pour couper des têtes ou mettre sous l’éteignoir des empêcheurs de tourner en rond. Comme l’arrestation, le 24 octobre 2014, puis l’inculpation de Moïse Lida Kouassi, 11ème vice-président chargé des recherches et de la veille stratégique, pour complicité d'atteinte à la sûreté de l’État et constitution de bande armée et assassinat. Placé sous mandat de dépôt, cet autre membre de la tendance «Gbagbo ou rien» séjourne à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). A la guerre comme à la guerre.

FB

Vendredi 9 Janvier 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 10/01/2015 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si Alassane ne veut pas une guerre civile qu'il arrête de se conduire en provocateur. S'il veut être candidat comme les autres, il faut qu'il libère les ivoiriens emprisonnés illégalement.

De toute façon, cette manière ne le conduira à rien, ne serait-ce que, s'attirer aujourd'hui comme demain, des ennuis insurmontables.

La Côte d'Ivoire est Charlie ! Liberté de parole !

Cher Alassane soit Ivoirien !

2.Posté par Pierre Akossia le 10/01/2015 00:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je l’ai lu pour vous !

ACCUEIL Politique FPI : Le camp Gbagbo ‘‘retire sa confiance’’ et ‘‘défie’’ l’autorité d’Affi
FPI: Le camp Gbagbo ‘‘retire sa confiance’’ et ‘‘défie’’ l’autorité d’Affi

Le camp Gbagbo ‘‘retire sa confiance’’ et ‘‘défie’’ l’autorité d’Affi Crédits: ouattara Ouakaltio
Pour eux, le président Affi veut s'accaparer du parti et en collusion avec le gouvernement. Ces derniers lui demandent ainsi de lever le blocus du siège et de remettre les clés aux militants. Pour finir, ils ont souligné que malgré ce qui se passe actuellement au Fpi, ce parti en sortira grand.

FPI : Le camp Gbagbo ‘‘retire sa confiance’’ et ‘‘défie’’ l’autorité d’Affi

Alphonse Douaty, au nom de la direction de campagne de Laurent Gbagbo à la présidence du Front populaire ivoirien (Fpi), a, au cours d’une conférence de presse, révélé que les instances du parti de même que les structures de bases "retirent leur confiance à Affi N’Guessan et défions son autorité."

Il a co-animé cette conférence de presse avec Tapé Kipré et Laurent Akoun, ce vendredi 9 janvier 2015, à Abidjan-les II-Plateaux, à la fondation Harris Memel Foté.

«C'est à juste titre que les structures fédérales, féminines, de jeunes, d'enseignants, les représentants à l'extérieur, les structures de direction et de contrôle retirent à Affi N’Guessan leur confiance et défient son autorité gravement et définitivement entamée », a-t-il lu sous les applaudissements de militants venus l'écouter.

Pour le directeur national de campagne adjoint de Laurent Gbagbo à la présidence du Fpi, Affi N’Guessan a tourné le dos au parti et à ses fondements. C'est pourquoi, il a indiqué que toutes les décisions de M. Affi sans consultation du secrétariat général n'engagent que "lui et lui seul".

Poursuivant ses récriminations à l'endroit du président de son parti, il l’a accusé d'être "le ver qui pourrit le fruit Fpi de l’intérieur." Il a indiqué fonder ses accusations sur le fait qu'Affi N’Guessan "est le commanditaire de l’arrestation de Lida Kouassi, Dogbo Raphaël et d'Assoa Adou" dont il exige la libération sans délai.

Pour eux, le président Affi veut s'accaparer du parti et en collusion avec le gouvernement. Ces derniers lui demandent ainsi de lever le blocus du siège et de remettre les clés aux militants. Pour finir, ils ont souligné que malgré ce qui se passe actuellement au Fpi, ce parti en sortira grand.

Ouattara Ouakaltio
Correspondant communal

3.Posté par Pierre Akossia le 11/01/2015 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
INFO :

Pour 11 janvier 2015 à Paris, Place de la République.

Je viens de recevoir du PS ce message ci-dessous, je ne devrais pas publier si ce n’était pas un message pour la liberté et pour la paix. Je suis FPI et PS, et depuis quelque temps, j’ai adopté Alassane Dramane Ouattara comme ivoirien, ce faisant, je lui dis d’arrêter la violence contre le pays qui l’a accueilli et l’a adopté.

Courrier PS ci-dessous pour la paix !

Bonjour,

Dimanche 11 janvier, je compte sur ta présence et celle de nos amis pour participer à la marche républicaine.

Je te donne rendez-vous à 14 heures à l'angle du boulevard Voltaire et de la rue Oberkampf.

Les stations de métro autour seront fermées.

A demain, pour cet évènement historique.
Jean-Christophe Cambadélis.

« Nous sommes Charlie : Défendons les valeurs de la République ! »

L’attentat terroriste, qui a décimé mercredi la rédaction de Charlie Hebdo et coûté la vie à des fonctionnaires de police, est un crime inqualifiable qui porte atteinte aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Nous - associations, organisations syndicales, partis politiques -appelons tous les citoyens à une marche républicaine silencieuse le dimanche 11 janvier à 15 heures, de la Place de la République à la Nation.

Face à la barbarie, défendons les valeurs de la République !

4.Posté par Pierre Akossia le 11/01/2015 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
INFO :

Pour 11 janvier 2015 à Paris, Place de la République.

Je viens de recevoir du PS ce message ci-dessous, je ne devrais pas publier si ce n’était pas un message pour la liberté et pour la paix. Je suis FPI et PS, et depuis quelque temps, j’ai adopté Alassane Dramane Ouattara comme ivoirien, ce faisant, je lui dis d’arrêter la violence contre le pays qui l’a accueilli et l’a adopté.

Courrier PS ci-dessous pour la paix !

Bonjour,

Dimanche 11 janvier, je compte sur ta présence et celle de nos amis pour participer à la marche républicaine.

Je te donne rendez-vous à 14 heures à l'angle du boulevard Voltaire et de la rue Oberkampf.

Les stations de métro autour seront fermées.

A demain, pour cet évènement historique.
Jean-Christophe Cambadélis.

« Nous sommes Charlie : Défendons les valeurs de la République ! »

L’attentat terroriste, qui a décimé mercredi la rédaction de Charlie Hebdo et coûté la vie à des fonctionnaires de police, est un crime inqualifiable qui porte atteinte aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Nous - associations, organisations syndicales, partis politiques -appelons tous les citoyens à une marche républicaine silencieuse le dimanche 11 janvier à 15 heures, de la Place de la République à la Nation.

Face à la barbarie, défendons les valeurs de la République !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3338 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2202 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5425 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51803 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5808 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires