Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Silvestro Montanaro (Auteur de Francia in Nero) : "Il faut demander pardon aux Ivoiriens"

Le CRD (Comité de Résistance pour la Démocratie) et HGMJ (Halte au Génocide - Mémoire et Justice) ont procédé à la Projection du film Francia in Nero, du journaliste italien Silvestro Montanaro, pour démontrer l’implication de l’armée française dans la crise ivoirienne. C’était le samedi 23 novembre 2013, à Paris, lors d’une conférence de presse ouverte au public. L'auteur du documentaire, qui n’a pu effectuer le déplacement jusqu’à Paris comme prévu, s'est toutefois mis à la disposition de l’auditoire pour répondre aux questions relatives à son film, via Skype. Morceaux choisis.


Silvestro Montanaro (Auteur de Francia in Nero) : "Il faut demander pardon aux Ivoiriens"
Pourquoi avez-vous choisi de réaliser ce documentaire sur la Côte d’Ivoire ?

Je suis de près ce qui se passe en Afrique. Lorsque je me suis aperçu que l’explication occidentale n’était pas juste, j’ai voulu comprendre la vraie réalité de l’Afrique. C’est alors que j’ai découvert que les armes viennent de l’Occident et que les pays en guerre possédaient des ressources naturelles très importantes. Il fallait donc aller au delà de l’explication liée aux guerres tribales.Votre pays, la Côte d’ Ivoire, est très riche en ressources naturelles. Cependant, ce pays n’est pas libre : il n’a pas sa propre monnaie, les entreprises principales du pays appartiennent aux Français. On ferme les yeux sur l’assassinat des journalistes et des politiciens. Ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire, c’est une violation des lois internationales. Je trouve encore bizarre qu’à La Haye, il n’y ait pas Soro et Ouattara. Les deux camps ont pourtant commis des actes de violence. Pourquoi maintient-on toujours Gbagbo en prison, s’il n' y a pas de preuve?

Dans quelles conditions avez-vous fait ce film ?

Je l’ai fait dans un climat de terreur. En effet, c’est difficile de travailler lorsque les gens ont peur de témoigner. J’étais obligé de supprimer beaucoup de témoignages, vu que les témoins craignaient pour leur vie. Remarquez que pendant le tournage, il y avait toujours des hommes en armes qui nous entouraient.

Combien de temps avez-vous pris pour le tournage ?

Il y a eu trois semaines de tournage en 2012.

Pensez-vous qu’il y ait un lien entre ce film et la suspension de votre émission (C'era una Volta sur la RAI - ndlr) ?

Je sais que j’ai beaucoup dérangé par mes documentaires. Ça me rend heureux que plusieurs hommes puissants n’aiment pas mes programmes.

Qu’en est-il de la diffusion de votre film ? Sera t-il diffusé sur un média français ?

Le film bénéficie déjà d'une large diffusion.

Quelle stratégie de communication pouvez-vous conseiller pour la Résistance ?

Continuez les marches, les dénonciations, la vérité triomphe toujours.

Avez-vous rencontré des soucis liés à ce documentaire ? Si oui, lesquels ?

Des problèmes, j’en ai rencontré. Par exemple, j’ai reçu un appel de l’ambassade. L’ambassade voulait savoir qui avait financé ce film. J’ai répondu que je suis simplement journaliste, un petit griot amoureux de la vérité.

Quel est votre mot de fin ?

Les deux camps ont commis des actes de violence. Pour cela, il faut demander pardon aux Ivoiriens. Ensuite, battez-vous pour la liberté. Mais pas dans la violence. Car la violence n’a jamais rien résolu.

Propos recueillis et retranscrits par Aline Péhé
Correspondance particulière



Mardi 26 Novembre 2013
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."



J'aime une vidéo @YouTube : "Tutoriel Wordpress - 15 - Images provenants d'une source externe" à l'adresse https://t.co/5eOcrGg68c.

Facebook

Partager ce site