Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Seulement 2 jours de témoignages à la Cpi pour l’ex pro-Gbagbo ivoirien Evariste Yaké : Ce qu’on peut retenir


Débuté le mardi 4 avril 2017, Evariste Yaké a terminé son témoignage devant la Cpi, mercredi 5 avril 2017, face à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Pour cette deuxième et dernière journée, il a d’abord répondu aux questions de l’accusation, avant de faire face aux avocats de la défense de Blé Goudé puis à ceux de Laurent Gbagbo.

Le substitut du procureur, Me Garcia, voulait savoir si, en tant que pro-Gbagbo à l’époque, des propos tenus par certains de ses compagnons l’avaient choqué à un moment donné.

" Oui ! " a répondu Yaké Evariste, qui a poursuivi « Je me souviens bien qu’à la télévision, je ne me souviens plus vraiment bien de l’époque, quelqu’un avait lancé une phrase du genre, “A chacun son Français“. Je n’étais évidemment pas d’accord avec ça. Car, je suis moi-même un père d’enfants français ".

Le juge-Président demande alors plus de précision sur la personne qui a lancé cet appel et la période.

L’actuel chargé des nouvelles recrues du Rdr dit alors qu’il se souvient avoir reconnu Charles Blé Goudé sur son petit écran : " Il était entouré d’un groupe de jeunes que je ne connais pas. Et c’est là qu’il a dit “A chacun son Français“. Je ne me souviens pas de la période exacte. Mais, je sais que c’était à un moment où la Côte d’Ivoire essuyait plusieurs attaques armées. Mais je n’ai pas du tout apprécié ce message".

Evariste Yaké est allé plus loin en accusant Charles Blé Goudé d’avoir lancé un autre appel, cette fois-ci, à l’endroit des personnes qui portent des amulettes : " Dans cette même période, je me souviens que Blé Goudé est repassé à la télévision nationale pour inviter la population à se méfier des personnes qui portent des amulettes. Il a qualifié ces personnes aux tenues bizarres. Et il a dit que ceux qui portaient ce type de tenues sont les rebelles".

Maho Glofiéhi, Touré Zéguen (…) des chefs miliciens proches de Blé Goudé, selon Evariste Yaké
Outre cet aspect, l’accusation a voulu créer un lien entre la Galaxie patriotique et des milices armées et engagées dans la guerre contre la rébellion. Ceci, dans l’optique de prouver leur rôle dans la crise postélectorale.

Le procureur a interrogé Evariste Yaké sur les rapports entre Charles Blé Goudé (que le témoin a désigné comme étant «le patron et le cerveau de la Galaxie Patriotique») et des personnes comme Maho Glofiéhi, Touré Zéguen, Watchard Kédjébo.

A la question de savoir s’il connaissait ces trois personnes et qu’elle était la nature de leurs relations avec Blé Goudé, Evariste Yaké a répondu qu’il les connaissait tous, mais qu’il n’avait pas de rapport étroits avec eux.

Il a identifié Maho Glofiéghi comme était " le chef d’une force paramilitaire très active dans l’Ouest du pays. Nous nous sommes rencontrés à la Présidence de la République. Je l’ai ensuite vu à un meeting à Yopougon, main dans la main avec Charles Blé Goudé. Je me souviens même avoir été chassé de ce meeting. J’étais obligé de me mettre dans la foule pour écouter le message".

S’agissant de Touré Touré Zéguen qu’il a qualifié de « vrai dur », il dit l’avoir découvert à la télévision où il a été présenté comme étant le chef d’une milice " dénommée le Gpp".

" Après le second tour de la présidentielle, Zeguen faisait des passages réguliers à la télévision pour lancer des appels. Watchard Kédjébo est originaire de Bouaké et avait aussi un groupe d’autodéfense. Ce sont tous des proches collaborateurs du Général Blé Goudé", a-t-il déclaré devant la Cpi.

Afrikipress
Jeudi 6 Avril 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2019 | 1659 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2019 | 1435 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2317 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1642 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire