Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Sénégal - Banlieue Films Festival : Quand la banlieue fait son cinéma


Sénégal - Banlieue Films Festival : Quand la banlieue fait son cinéma

Le cinéma sénégalais a décidément le vent en poupe ces temps-ci ! En effet, à la suite de la razzia de nos réalisateurs lors du dernier Fespaco tenu au Burkina Faso — une manifestation au cours de laquelle le Sénégal a obtenu le prestigieux « Etalon de Yennanga » qui est la récompense suprême —, le cinéma va encore être à l’honneur dans notre pays. A partir de cette semaine, la banlieue vivra au rythme du septième art à travers la première édition de   « Banlieue films festival ». Un festival initié par la structure Azal – Communication, un regroupement d’intérêt économique constitué par plusieurs acteurs culturels ayant en commun la passion du cinéma et le souci d’apporter leur contribution à l’insertion et à la promotion des jeunes de la banlieue. Des jeunes encadrés par l’enseignant et formateur M. Abdel Aziz Boye qui a fait le pari, après une longue expérience à l’étranger, de revenir au Sénégal pour implanter dans l’esprit de ces jeunes, la passion et le savoir du cinéma. Ce festival est placé sous l’égide du ministère de la Culture et sous la présidence effective de la réalisatrice et récente présidente du jury du Fespaco, la Franco- Martiniquaise Euzhan Palcy qui en est également la marraine. Le choix de cette personnalité du septième art n’est pas fortuit. En effet, c’est par ses bons soins que le jeune réalisateur Moly Kane a pu terminer son film « Moly » qui a été d’abord réalisé par une équipe sénégalaise avant d’obtenir l’apport matériel et technique de la grande cinéaste franco-martiniquaise Euzhan Palcy, réalisatrice de l’immortel « Rue Cases nègres ». Moly Kane, produit de ce creuset de la banlieue, nous est ainsi revenu du Fespaco avec un prix de l’Uemoa, après un passage à Cannes. Mieux, en septembre dernier, Charles Seck, un autre produit de Azal-Communication, avait vu son film «  Bijou » sélectionné à Abidjan à « Clap Ivoire », un concours de fictions et documentaires destiné aux jeunes réalisateurs de l’Uemoa et de la Cedeao.
Au cours de « Banlieue Films Festival », cinq réalisations produites par la structure Azal – Communication seront présentées au public. « Seni » est un court-métrage qui raconte les difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes de la banlieue. Parmi ces difficultés, la misère, le chômage et la délinquance etc. «  Les 10 000 » est lui aussi un court-métrage qui retrace les tribulations d’un jeune étudiant à la recherche de 10.000 francs Cfa pour pouvoir s’inscrire à un concours. Quant à «  L’arme » de Bounma Lopy, lauréat au concours « 7 jours pour un film » en 2012, il nous plonge dans l’histoire d’une arme qui passe de main en main jusqu’à ce que, fatalement, un accident arrive. Le quatrième film qui sera au programme, c’est celui de Charles Seck, « Bijou », qui dépeint la vie d’une jeune fille de la banlieue grisée par sa beauté et qui rêve de devenir miss. Un bonheur qui se transforme en désillusions. Le cinquième film de ce festival, ce sera « Moly », qui a remporté le prix de l’Uemoa au Fespaco 2013. Il raconte la vie de son réalisateur, un handicapé de 22 ans sorti major de sa promotion et qui se bat pour être accepté par la société. Un film bouleversant qui n’a pas laissé insensible la réalisatrice Euzhan Palcy, puisque c’est après l’avoir vu lors du Festival mondial des arts nègres tenu en 2010 dans notre pays qu’elle a pris le jeune Moly sous son aile protectrice en lui faisant découvrir Cannes où il a pu bénéficier d’une prothèse de la jambe.
Comme son nom l’indique, « Banlieue Films Festival » est une manifestation destinée à faire découvrir le travail des jeunes cinéastes de la banlieue qui peuvent tourner des films grâce au soutien d’un homme, M. Abdel Aziz Boye, passionné comme eux de cinéma. A découvrir.

Alassane Seck Gueye
« Le Témoin » N° 1117 –Hebdomadaire Sénégalais (Mars 2013)


Vendredi 22 Mars 2013
La Dépêche d'Abidjan



Arts et Cuture
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 17/05/2021 | 487 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/05/2021 | 619 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/02/2020 | 1839 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/04/2019 | 3043 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 29/12/2015 | 2946 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/11/2015 | 3961 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/10/2015 | 2505 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/04/2015 | 2237 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/02/2015 | 4154 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 21/02/2015 | 3476 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/01/2015 | 2556 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/01/2015 | 2449 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire