Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Sakassou / Prétendant démasquer des sorciers à Mahounoukongodja : Un faux Komian tue un villageois et intoxique 108 habitants

Les habitants de Mahounoukongodja dans la commune de Sakassou ont frôlé dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 mai 2010 un drame sans précédent. Cent neuf (109) des leurs qui ont bu une potion d’un faux Komian prétextant ainsi démasquer des sorciers, ont été intoxiqués. Parmi ces victimes, les sources médicales avancent un mort en l’occurrence M. Kouassi Kouadio (70 ans).


Mahounoukondja, village de 573 habitants s’est réveillé dans les larmes au petit matin du samedi 15 mai 2010. Tout est parti d’une opération pour démasquer les sorciers. Sollicité par des habitants suite aux nombreux décès enregistrés dans le village, un Komian en provenance de Bouaké dont nous n’avons pu obtenir l’identité s’est présenté à Mahounoukongodja le jeudi 13 mai 2010. Dans la nuit du jeudi au vendredi 14 mai 2010, il va obliger les habitants à boire une potion concoctée au cimetière avec des ingrédients dont lui seul détient le secret. Cette potion devrait permettre de démaquer ceux qui prennent l’âme des fils et filles de Mahounoukongodja par des pratiques occultes. Ce sont au total 109 personnes qui ont bu la potion miracle qui s’est avérée peu après être un véritable poison ayant finalement semé la mort au village et fait de nombreux intoxiqués. Le samedi 15 mai 2010, si l’on en croit des habitants joints au téléphone, tous ceux qui ont bu, vont se réveiller avec des douleurs atroces diverses. Avant l’arrivée des premiers secours de l’hôpital général de Sakassou, mobilisés par le maire de la localité M. Eugène Kouadio, l’un des intoxiqués avait déjà rendu l’âme. Il s’agit de Kouassi Kouadio, paysan âgé de 70 ans. Et deux autres dont les villageois sous le choc, ont annoncé la mort, étaient plongés dans un profond coma. « Au moment où je vous parle, nous avons reçu à l’hôpital de Sakassou au total 108 personnes intoxiquées. Tous ont reçu des soins intensifs qui leur ont permis d’échapper à la mort. Il n’en fut pas le cas pour Kouassi Kouadio qui a succombé avant l’arrivée des équipes médicales », a précisé au téléphone le Dr Aimé Boni, directeur départemental de la santé de Sakassou. Il a ajouté que 80 malades étaient en passe de regagner le village et les autres cas graves (28) dont les chances de survivre à cette opération visant à démasquer les sorciers qui a foiré, suivent encore des traitements. « Les chances de survie des patients encore en observation sont intactes », a rassuré le professionnel de la Santé. Dans le canton Walèbo, les supputations vont bon train sur le mal des intoxiqués. Sont-ils des sorciers ou non ? La question demeure. Saisies de l’affaire, les autorités militaires des Forces Nouvelles de la région, ont commis des éléments pour mettre le grappin sur l’indélicat Komian qui a pris la poudre d’escampette après avoir semé la désolation dans le paisible village de Mahounoukongodja. Aux dernières nouvelles, le faux sorcier se serait constitué prisonnier auprès des forces de l’ordre.
M Tié Traoré

Texte 3
Lundi 17 Mai 2010
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société