Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Sabri Lamouchi : "gagner un titre avec la Côte d’Ivoire"

Intronisé sélectionneur de la Côte d’Ivoire en remplacement de François Zahoui, Sabri Lamouchi découvre peu à peu le groupe qu’il devra conduire lors des prochaines échéances, à savoir la CAN 2013 et le Mondial 2014. Pour Afrik-foot, l’ancien joueur de Marseille revient sur ses premiers pas en tant qu’entraîneur des Eléphants.


Sabri Lamouchi : "gagner un titre avec la Côte d’Ivoire"
Afrik-foot : Alors que des noms plus connus sur la scène internationale étaient annoncés, vous avez finalement été choisi pour guider les Eléphants, comment cela s’est-il passé ?

Sabri Lamouchi : Tout est allé très vite. J’étais en contact avec quelques clubs en France, mais il n’y a rien eu de concret et les choses n’avançaient pas. Ensuite les dirigeants de la Fédération ivoirienne (FIF, ndlr) ont souhaité me rencontrer. On s’est vu à deux reprises et ensuite tout est allé très vite.

Justement, vous êtes arrivé au lendemain d’un match amical face au Mali (2-1), dirigé par votre prédécesseur François Zahoui, juste une semaine avant le début des éliminatoires du Mondial 2014. C’est assez particulier comme intronisation non ?

Il n’y a pas forcément de moment idéal pour arriver dans une équipe. Dans le cas de la Côte d’ivoire la situation avec le précédent sélectionneur n’était pas évidente et il fallait agir dans l’urgence pour préparer dans les meilleures conditions les éliminatoires de la CAN 2013 et de la Coupe du monde 2014. C’est la raison pour laquelle tout s’est accéléré ces derniers jours.

C’est votre première expérience à un tel poste et surtout avec une telle équipe. Ne craignez-vous pas des critiques trop dures par rapport à votre nomination ?

Mon arrivée a suscité pas mal d’inquiétudes car je ne suis pas connu du grand public, du moins en tant qu’entraîneur. Je comprends que les supporters réagissent de la sorte car il s’agit de ma première expérience à un tel poste et surtout avec une équipe comme la Côte d’Ivoire. Mais pour le moment tout se passe bien, nous travaillons dans la sérénité et j’ai la confiance du président (de la FIF, ndlr) Sidy Diallo.

Comment ont été les premiers contacts avec le groupe ?

Ils ont été excellents, vraiment. J’ai été très bien accueilli par le groupe et les cadres de l’équipe qui ont facilité les présentations. Ce fut une agréable surprise. Maintenant il va falloir s’atteler à préparer le match de samedi face à la Tanzanie.

Et justement, connaissez-vous un peu le groupe que vous a laissé votre prédécesseur ?

C’est un effectif vaste (28 joueurs retenus, ndlr) et qui regorge de talents. Il y a bien sûr les têtes d’affiche que tout le monde connait car ils jouent presque tous en Europe, mais je vais aussi faire le point pour connaître chaque joueur individuellement. Les premiers choix seront difficiles à réaliser. Je vais m’appuyer sur le staff en place pour faire les meilleurs choix.

Quels sont les objectifs qui vous ont été fixés par les dirigeants de la Fédération ?

Il y a deux compétitions majeures, la CAN 2013 et la Coupe du monde 2014. Nous devons nous qualifier pour ces deux rendez-vous et si possible remporter un titre, même si la tâche ne s’annonce pas facile. La Côte d’Ivoire possède une génération de joueurs exceptionnelle et il faut qu’elle se crée un palmarès.

La Côte d’ivoire a échoué en finale de la CAN 2012 et attend toujours un sacre depuis 1992. Avec cette génération et votre statut de néophyte, la pression sur vos épaules sera encore plus forte ?

La Côte d’Ivoire est une grande nation du football, la meilleure en Afrique et elle est même devant la France au classement FIFA (15e place contre 16e place, ndlr). La pression sera forcément là. A nous de relever un défi qui sera excitant. J’aurais pu refuser pour aller dans une équipe avec moins d’ambitions, mais ce n’est pas dans ma nature.

afrik.com
Jeudi 31 Mai 2012
La Dépêche d'Abidjan



Sports
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 02/05/2020 | 1630 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/09/2016 | 1716 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2015 | 2465 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/07/2014 | 2363 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2014 | 1527 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2513 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2411 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2013 | 2389 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/05/2013 | 3085 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/01/2012 | 2830 vues
00000  (0 vote)