Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








SÉNÉGAL / "Gorgui" revoit la vie en bleu-blanc-rouge !


Photo :DR
Photo :DR
Entre le président sénégalais Abdoulaye Wade et la France, rien n'est jamais simple. Depuis son élection en 2000, "Gorgui" a pris ses distances avec Paris par poussées de fièvre successives, pour aussitôt se remettre à vanter cette relation bilatérale. Malgré l'évincement du groupe Bolloré du port de Dakar au profit de Dubai Ports World, l'agacement provoqué par l'ambas- sadeur Jean-Christophe Rufin ou la reprise de souveraineté sur les bases militaires françaises de Dakar, les deux partenaires, tel un vieux couple sur le point de rompre, se retrouvent toujours sur l'essentiel. Et plus encore depuis l'arrivée du nouvel ambassadeur français. Totalement choyé par Wade, Nicolas Normand est reçu presque quotidiennement par le chef de l'Etat sénégalais. Une vraie lune de miel... Revue de dossiers.

Equipage français pour Air Force Wade ! Pendant que Laurent Gbagbo pleure son avion immobilisé en France à la demande de son adversaire Alassane Dramane Ouattara, le président sénégalais tutoie les anges. Il pourra bientôt monter à bord de son tout nouvel Airbus dont il rêve chaque nuit. Bien que la facture de 32 millions € ne soit toujours pas réglée par le Sénégal, l'appareil - un A319 VIP anciennement propriété de la présidence française - sera livré au cours du premier trimestre. Le bel oiseau de fer subit actuellement un "relooking" complet à Rochefort (France), dans les hangars du groupe Sabena Technics (ex-Sogerma, propriété d'EADS). Révision, peintures et nouvelles enseignes aux couleurs du Sénégal, rien n'est trop beau. Cerise sur le cockpit : l'équipage sera, selon nos sources, entièrement français. Une dizaine de salariés (pilote, copilote, personnel naviguant commercial...) d'ETEC (ex-GLAM), qui dépend du ministère français de la défense, sera basée à Dakar et rémunérée par Paris, en attendant qu'un équipage sénégalais prenne le relais.

EDF au secours de la Senelec. Si le ministre sénégalais des transports, Karim Wade, surnommé par les Dakarois "l'homme de la terre, de l'eau et des airs" en raison de ses multiples portefeuilles ministériels, évite de s'impliquer dans le dossier de l'Airbus, il travaille en revanche à fond sur celui de la Société nationale d'électricité du Sénégal (Senelec). Pas inutile à l'approche de la présidentielle de 2012, à laquelle son père a décidé de se présenter. En décembre, le prince héritier aficionado des Emirats arabes unis (EAU) a signé avec EDF un accord de coopération technique. L'entreprise présidée par Henri Proglio, ex-patron de Veolia, le concessionnaire de la SEEG au Gabon, doit réaliser plusieurs audits de cette société plombée par les dettes et les déficits chroniques en dépit de nombreux scénarios de privatisation, études et prêts, notamment de la Banque mondiale en 2009 (80 millions $). Proglio, qui est conseillé par l'ex-ministre de la coopération Michel Roussin, met ainsi son carnet d'adresses au service d'EDF, dont la présence se fait rare au Sud du Sahara. En septembre dernier, il avait rencontré Karim Wade à Paris lors de la visite d'Ali Bongo. Reste désormais à EDF à mieux communiquer sur les détails de cet accord.

Eiffage met la gomme en 2011. La société de BTP Eiffage poursuit, pour sa part, la construction du tronçon à péage Pikine-Diamniadio, dont elle a obtenu la concession pour trente ans, avec une mise en service prévue en novembre 2011. Le groupe dirigé par François Roverato a déjà participé à la construction du port de Dakar et à la réhabilitation du pont Faid- herbe à Saint-Louis. C'est indirectement à cette société que le directeur général de l'Agence française de développement (AFD), Dov Zérah, a réservé son premier chèque l'an dernier : 30 millions d'euros (20 milliards F CFA) pour les aménagements urbains du tronçon. De quoi renforcer la balance commerciale déjà très positive en faveur de la France. Avec 700 millions € l'an passé, le Sénégal a permis à Paris d'enregistrer son plus fort excédent dans l'espace franco- phone d'Afrique. Loin de la crise ivoirienne...

In La Lettre du continent
Mardi 18 Janvier 2011
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2774 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3005 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3818 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3123 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5163 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire