Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Réunion du secrétariat général du FPI hier - Ambiance détendue, débats houleux


Réunion du secrétariat général du FPI hier - Ambiance détendue, débats houleux
Ambiance détendue, mais débats houleux. Ainsi pourrait se résumer la réunion du secrétariat général du Front
Populaire Ivoirien (FPI), qui s’est tenue hier à l’ex-Q.g de campagne du président Laurent Gbagbo. Au bout de près de dix heures de débats, les participants ont arrêté d’importantes mesures qui seront soumises au comité central de demain samedi. Ainsi, si le comité central n’y trouve pas d’inconvénient, le prochain congrès du parti de Laurent Gbagbo se tiendra du 11 au 14 décembre 2014.
Une décision qui a été prise à la satisfaction générale. Puisqu’il s’agit là de la mise en œuvre de l’une des principales
recommandations du groupe de médiation le 12 août dernier. À savoir que la date du congrès devait être annoncée au plus tard à la fin du mois courant.
Quant à la Commission Électorale Indépendante (CEI), le secrétariat général s’est prononcé en faveur du maintien
sous condition du représentant désigné par le président Affi N’guessan. Le FPI avisera au cas où ses exigences
ne seraient pas prises en compte par le régime d’Alassane Draman Ouattara. Bien sûr, tout le monde n’était pas du même avis. Certains se sont prononcés contre le maintien et d’autres ont demandé à pouvoir développer leur opinion lors du comité central de demain.
En tout état de cause, il appartient au comité central de valider les mesures arrêtées par le secrétariat général
d’hier. Ce qu’il faut faire remarquer, c’est que ce ne fut pas une réunion de pugilat, selon les sources bien informées. Un peu plus d’une centaine de personnes ont pris la parole pour donner leurs opinions sur les différents sujets à l’ordre du jour. Ce qui justifie parfaitement la durée exceptionnelle de cette réunion. Commencée à 10h, la réunion a pris fin aux environs de 20h. Le clash annoncé par certains n’a donc pas eu lieu. Et
il n’aura certainement jamais lieu. Car, les dirigeants du FPI ont toujours su se retrouver autour de l’essentiel
quand cela s’impose. Et l’essentiel ici, c’est la sauvegarde de leur maison commune.

Augustin KOUYO
In Notre Voie
Vendredi 29 Août 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Full le 29/08/2014 05:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous comprenons pourquoi Affi se débattait pour le maintien de Agnès ; juste pour faire sa volonté mais q'il se de trompe ; nous sommes sûrs du fiasco ce samedi...Gbagbo détenu , pas de cei...n'importe quoi...

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 812 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5714 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site