Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan











Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Règlement de la crise ivoirienne: Guillaume Soro défie la Cpi


Règlement de la crise ivoirienne: Guillaume Soro défie la Cpi
Guillaume Soro va-t-il échapper à la justice internationale ? Pour le concerné, c’est «oui !». Dans l’interview qu’il a accordée à l’hebdomadaire «Jeune Afrique», il affirme qu’il «n’y a rien me concernant.» Et il ajoute: «Je suis serein.» Défiant ainsi la Cour pénale internationale (Cpi) au moment où des émissaires de ce tribunal international sont en pleine enquête à l’Ouest du pays, là où les hommes de Guillaume Soro sous son commandement et celui d’Alassane Ouattara, ont massacré les mardi 29 et mercredi 30 mars 2011, 816 personnes, selon les organisations des droits de l’homme, lors de la prise de la ville de Duékoué par les FRCI.
Pourquoi tant de certitude pour celui qui, pourtant, revendique à tout temps, la responsabilité de cette armée privée devenue par ordonnance prise par Alassane Ouattara le jeudi 17 mars 2011, une armée nationale. Fort justement, Soro, dans son interview, parle de la situation de Jean-Pierre Bemba, un chef de guerre comme lui qui est à la Cpi après avoir été arrêté en Belgique le 24 mai 2008 et accusé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité - viols, pillages et meurtres. Ces crimes ont été commis en 2002 et 2003 en Centrafrique par sa milice du Mouvement de libération du Congo (MLC) où elle soutenait les troupes de l’ex-président feu Ange-Félix Patassé alors confronté à une tentative de coup d'État du général François Bozizé (En mars 2003, ce dernier finit par s’emparer du pouvoir et saisit la CPI en 2004 ).
«La Cpi va juger Jean-Pierre Bemba ; elle n’a pas que je sache, mis en cause Joseph Kabila », a-t-il affirmé, se mettant ainsi dans la position du président de la Rdc, adversaire de Jean-Pierre Bemba. Pourtant, Soro se trouve bien au contraire dans la situation du chef du MLC. Par conséquent, si Bemba est à la Cpi parce que ce sont ses troupes qui sont responsables des massacres de la Centrafrique alors qu’il dit qu’elles n’étaient pas sous son contrôle mais sous celui de feu Ange-Félix Patassé, Soro doit répondre car ce sont ses trompes qui ont fait le massacre de Duékoué pour ne parler que de celui-là. Parce qu’il y en a bien d’autres. Comme les massacres de Bouaké en octobre 2002 où plus de 60 gendarmes et leurs familles ont été froidement tués, ceux de Korhogo en juin 2006 où des personnes ont été étouffées dans un conteneur par le chef de guerre Fofié Kouakou selon les rapports des organisations de droits de l’homme.
Pour ces deux massacres qui vont faire l’objet d’une enquête de la Cpi, Soro affirme que «des jugements ont été prononcés, des sanctions sont tombées contre les responsables. Je vois mal la Cour remettre cela en question.» Pour lui donc, dès lors qu’il y a eu des jugements et des sanctions selon les règles du Mouvement populaire de Côte d’Ivoire (Mpci), il ne devrait plus avoir de poursuite contre lui. Ironie du sort, Bemba et son camp ont développé le même argument. «Après la dénonciation des exactions imputées à ses hommes, Bemba avait sanctionné les combattants concernés après la tenue d’un «procès» dans son maquis à Gbadolite », a révélé M. F. Muamba, secrétaire général du MLC dans une déclaration rendue publique le 26 mai 2008 sur le site http://www.congoindependant.com où il a dénoncé l’arrestation de Bemba. On voit donc que là où Bemba est accusé d’être le responsable des crimes commis par ses hommes, Soro lui, veut s’innocenter ou tout au plus, veut-il se contenter de livrer ses chefs de guerre pour donner l’illusion d’une justice impartiale.
«Si certains comzones sont poursuivis par la Cpi, ils devront en répondre, mais cela s’arrêtera là», a-t-il affirmé à Jeune Afrique. On remarque par le «mais cela s’arrêtera là» qu’il n’est pas prêt à faire plus. C'est-à-dire, pas question qu’il soit tenu responsable des crimes de ses hommes et de son armée. Guillaume Soro doit être, au vu des faits et en tant que premier responsable des rebelles au moment où ils commettaient des crimes odieux, conduit à la Cpi en attendant le tour de ses chefs de guerre et ses commanditaires. A moins que la Cpi qui est vue par de nombreux citoyens du monde comme une Cour aux ordres des plus forts, ne décide de faire autrement. Comme elle le fait un peu partout à travers le monde. «C’est une Cour aux mains des Occidentaux pour régler leur compte», pense-t-on dans plusieurs pays du monde.

Coulibaly Zié Oumar in Notre Voie
Jeudi 22 Mars 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 2985 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2320 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2118 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 1056 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Katé Gnatoa, le colonel qui a « accepté de lire une déclaration de coup d’Etat en Côte d’Ivoire pour de l’argent »… https://t.co/NsA800hD3Y

Facebook

Partager ce site