Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan











Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Référendum constitutionnel en Côte d’Ivoire: le 30 octobre, un dimanche ordinaire à Abidjan (REPORTAGE)


Sur un terrain vague, derrière les salles de classe du groupe scolaire Nord, transformées pour la circonstance en bureaux de vote, dans la commune abidjanaise d’Abobo, Hamed Ouattara et ses camarades s’époumonent à courir derrière un ballon dans un match de football.

Bien curieuse attitude pour un jour si important pour la Côte d’Ivoire où près de six millions d’Ivoiriens sont appelés à se prononcer sur un nouveau texte constitutionnel. “On est informé du vote mais on joue au foot pour le moment. Après on verra si on ira voter’’, lance le jeune homme d’environ 25 ans sous les regards approbateurs de ses camarades de jeu.

Comme eux de nombreux habitants de cette commune située dans le nord d’Abidjan et réputée favorable au chef de l’Etat Alassane Ouattara, initiateur de la reforme constitutionnelle, n’ont pas dérogé à leurs activités dominicales habituelles.

Les minicars de transport communément appelés gbakas et les taxis banalisés ou wôrô-wôrô continuent leurs ballets incessants sur les différentes artères de la commune, dans le désordre traditionnel.

La cour du groupe scolaire Kennedy, l’un des nombreux centres de vote de cette commune, est quasi-déserte jusqu’à 08H45 GMT soit un peu moins de deux heures après son ouverture. La faute à une tardive mise en place du matériel par les assesseurs de la Commission électorale indépendante (CEI), en charge de l’organisation du scrutin.

“Ce vote ne m’intéresse pas’’, lance sans plus de raison Ahmed Bagaté qui se réclame pourtant “partisan’’ du chef d’Alassane Ouattara.

Au même moment, deux hommes, certainement des partisans du pouvoir, entament une causerie : “Il faut que les gens sortent pour venir voter (pour ne) pas que les gens de l’opposition disent qu’ils sont plus nombreux que nous’’, dit l’un d’entre eux.

En face de ce centre, des femmes tiennent des étals de vente de produits viviers et autres denrées alimentaires dans ce qui a l’air d’un marché de fortune, donnant l’impression de ne pas vouloir mettre en veilleuse leurs occupations quotidiennes pour aller accomplir ce devoir citoyen.

A Yopougon, historiquement considérée comme le bastion de l’opposition à Abidjan, c’est le même manque d’engouement. Dans les rues de la commune la plus grande de la capitale économique ivoirienne, les bureaux de vote sont à peine identifiables au premier coup d’œil. Il faut plutôt demander aux passants pour avoir une idée de la direction à prendre pour se rendre aux urnes.

Partout, les habitants vaquent à leurs occupations. Pour briser l’ennui, les assesseurs des bureaux de vote du Collège William Ponty sortent de temps à autre de leurs salles pour faire causette.

C’est au compte goutte que les électeurs viennent aux urnes. Une image qui tranche d’avec l’affluence exceptionnelle de la présidentielle de 2010 (où 80% de l’électorat a voté).

“On vote pour quoi ?’’, interroge un homme d’environ la quarantaine, passant devant l’Ecole primaire publique Sogephia 2 à la vue des rares électeurs qui entrent et ressortent de ce centre.

Alerte Info
Lundi 31 Octobre 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 880 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2204 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2005 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 955 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Côte d’Ivoire : le FMI accorde un prêt de 136,5 millions de dollars Le Fonds monétaire international a annoncé vend… https://t.co/EBLXOrjbCM

Facebook

Partager ce site