Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Rdr, Pdci, Udpci, Mfa… : Ca intéresse vraiment qui encore, la réconciliation ?


A y voir de près, cette histoire de réconciliation n’intéresse qu’une partie de la population ivoirienne. L’autre n’en a cure, quand bien même, elle feint d’en être intéressée. On le voit bien, celui qui en parle le plus et qui y croit foncièrement, comme le bon petit prêtre du coin ‘‘que le Christ est ressuscité des morts’’, est le président Ouattara. Il ne cesse d’en parler. Mais arrive-t-il vraiment à convaincre dans l’autre partie ? Celle des frontistes à qui se sont adjoints, ces derniers mois, les frustrés du Pdci, courroucés par la perte de leurs postes au détriment de leurs homologues du Rdr. Ces derniers, dont le gros du peloton est constitué de cadres importants ont exprimé ainsi leur ire sous le couvert de leur soutien aux candidatures de KKB et Djédjé Mady à la présidentielle lors du 12e congrès du Pdci, contre Bédié, le principal allié de Ouattara. Ils s’insurgent ainsi contre leur président qui n’a rien fait, pas même arrêter de tirer sur son cigare, pour se pencher sur leur nouveau destin: le chômage. C’est vrai que Bédié dans sa déclaration finale à ces assises, a promis s’élever contre cette injustice. Peut-il exercer la pression sur le Président pour obtenir satisfaction des milliers de cadres (hommes, femmes et jeunes) de sa famille politique ? Aller à la table de la réconciliation, impose que chacune des parties impliquées consentent à lâcher un peu de ses avantages. Que concède le Rdr ? Lui qui se bouche les oreilles quand le Fpi évoque le retour au Gbagbo (justement pour participer à cette réconciliation), la libération de Simone, Blé, le dégel des avoirs de leurs dirigeants, l’arrêt des poursuites…Et le Fpi lui-même. Est-t-il prêt à abandonner ses principales exigences évoquées plus haut, pour libérer ces millions d’Ivoiriens qui ‘‘ne voient plus clair’’ dans les lendemains de leur pays ? Le Pdci, dont l’implication dans le processus de réconciliation, devrait être plus pesante et forte, du fait de ses responsabilités historiques de parti fondateur et bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne et surtout, d’ainé, ne donne point les signes d’en être préoccupé. 80% de son intelligentsia est au chômage. 15% ont été parachutés vers des postes dérisoires dans l’administration publique ou privée. L’Udpci pour sa part, se frotte les mains dans sa position de 5e roue du carrosse du pouvoir. Que dire du Mfa et son président, l’omis Anaky Kobena. Lui au moins ne fait pas dans la langue de bois et la duplicité: ‘‘La réconciliation est morte’’. Que chacun tire donc ses conclusions.

Idrissa Konaté in L’Hebdo Ivoirien
lhebdoivoirien@yahoo.fr
Mardi 26 Novembre 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3585 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3992 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire