Connectez-vous S'inscrire

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Qui va Punir Guillaume Soro?

A l’occasion de la commémoration du 19 Septembre, je voudrais saisir l’opportunité pour faire écho de la voix des milliers de victimes de la rébellion sanglante du 19 Septembre 2002 et des 10 ans de lutte armée de Guillaume Soro. Une décennie de violation massive des droits de l’homme, de crimes de guerre, de crimes économiques, d’assassinats, de viol. Ces milliers de victimes qui pleurent en silence s’interrogent : Qui va punir Soro ?


Qui va Punir Guillaume Soro?
Qui est Guillaume Soro ?

Guillaume Soro fut leader de la Fédération Estudiantine de Côte d’ivoire, ensuite chef de la rébellion ivoirienne qui a ensanglanté le pays en 2002. Dans la crise post électoral qui opposait Alassane Ouattara à Laurent Gbagbo il a dirigé les combats. Notez qu’au moment des élections de novembre 2010, Laurent Gbagbo avait commis l’impardonnable erreur de ne pas exigé le désarmement des rebelles qui occupaient depuis 2002 les zones centre nord et ouest du pays.
Guillaume Soro fut Ministre ensuite Premier Ministre de Laurent Gbagbo à la suite d’arrangements politiques.
‘’Petit Gros’’, comme on l’appelle en côte d’ivoire a donc troqué son fusil contre le stylo pour s’asseoir au bloc ministériel ensuite à la primature d’Abidjan. On l’appelle ‘’Petit gros’’ parce qu’il s’est invité dans la cours des grands (en passant par la fenêtre) sous la menace de son fusil.

Ses Crimes en 2002

L’attaque sanglante conduite par Guillaume Soro dans la nuit du 18-19 septembre 2002 a fait de nombreuses victimes parmi lesquelles d’illustres personnalités : Emile Boga Doudou Ministre de l’intérieur, le Gnénéral Robert Guei et son épouse et bien d’autres personnalités civil et militaires. Selon des sources internationales l’attaque a fait 300 morts et 1000 pour d’autres.
Jusqu’au jour d’aujourd’hui aucune poursuite n’a été engagée contre Soro pour ces crimes. Il y a eu violation massive des droits de l’homme et l’ouest de la côte d’Ivoire à payé le lourd tribut de la rébellion de Guillaume.

Violation massive des droits de l’homme : Cas de l’Ouest de la côte d’Ivoire

1. Assassinats et Exécutions sommaires
Dans un rapport intitulé ‘’violations massives des droits de l’homme dans l’ouest de la cote d’ivoire’’ Publié le 25 Février 2003 Victorine Wodié Ministre de délégué aux Droits de l’homme de l’époque met en lumière les actes de Guillaume Soro et ses hommes.

Localité Typologie de la violation /victimes Nombre de victimes Date

TOUPLEPLEU Exécution sommaire 400 30/11/2002
Péhé Exécution sommaire de civils 97
Méo Assassinat / femme égorgée 1
Sahibly Exécution sommaire population civile 15
FACOBLY Exécution sommaire de civils 101
Soumahié Exécution sommaire de civil 47 Personnes dont Le Chef De Village
KOUIBLY-Douague Exécution sommaire de Civils 15
DANANE-Dongouiné Assassinat de gendarme et commandant de brigade 03 28/12/2012
DUEKOUE Exécution sommaire de civils 261/54 disparus
BLOLEQUIN Exécution sommaire de civils 246
BANGOLO Exécution sommaire de civils 29 20/12/ 2002 – 21/01/2003

2 Viols
Selon Victorine Wodié dans les villes et villages notamment de Danané et Tabou, les rebelles ont commis des viols, même sur des mineurs. Ainsi à Facobly, plusieurs femmes enlevées dans le village de Gbadrou, ont été violées pendant plus d’une semaine.

3 Enrôlement de prisonniers
Le rapport révèle que dans toutes les villes occupées, les prisons ont été ouvertes et des prisonniers enrôlés dans les rangs des rebelles, ce qui a accrut l’insécurité dans toute la région. Notamment à Danané, Toulepleu, Bangolo, Man.

4 Tortures et traitements inhumains et dégradants
Dans cette rubrique Victorine Wodié souligne qu’un vieillard de plus de 105 ans est mort après avoir été détenu sans nourriture pendant sept (7) jours à Dena (sous-préfecture de PEHE). Les chefs de village ont été passés à tabac parce qu’accusés de complicité avec les loyalistes. Plusieurs personnes battues et exposées nues au soleil pendant des heures. Des Prêtres ont même subi ce sort, à Man et à Danané.
Une femme enceinte qui subit des actes de torture a perdu de torture après l’accouchement à Man.

5 Pillages et destruction de Biens
A Danané, Man, Bangolo, Toulepleu, Tabou, les rebelles se sont livrés à des pillages systématiques des domiciles aussi bien dans les villes que dans les villages.
Ainsi, le domicile du Ministre BOMBET a été saccagé à Bangolo. Les cantines scolaires ont été pillées à Danané. Des plantations ont été incendiées à Bangolo, Toulepleu et Facobly privant ainsi, les paysans de leur seule source de revenu et de nourriture.

6 Crimes Economiques : Casse des agences de la BCEAO
Un an après le coup de force manqué, la rébellion dirigée par Guillaume attaque les agences de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest BCEAO. Les hommes à la recherche de butin de guerre pillent l’agence de la BCEAO de Bouaké le 24 Septembre 2003 et celles de Man le 28 octobre dans même année. L’hebdomadaire Jeune Afrique du 20 Novembre 2003 estime le chiffre du holdup up entre 16 et 20 milliards de Franc CFA. Francis Kpatindé auteur de l’article souligne sans ambages :’’même si l'enquête, ouverte sur plainte de la BCEAO et de l'État ivoirien, n'en est encore qu'à ses débuts, beaucoup d'observateurs pointent déjà du doigt le secrétaire général du Mouvement patriotique de Côte d'Ivoire (MPCI), Guillaume Soro, fortement soupçonné d'être le cerveau de ce fric-frac’’.

Ces crimes ne doivent pas rester impunis

A la lumière de ce qui précède les crimes commis par le leader de l’ex-rébellion Ivoirienne sont évidents. La CPI, les Nations Unies et la France connaissent bien de la réalité des faits en Côte d’Ivoire et savent très bien que Guillaume Soro est fortement impliqué dans tous ces crimes précités.
Pour les Victimes et pour la promotion des droits de l’homme, la France doit nécessairement retirer sa protection à Guillaume Soro pour qu’il réponde de ses actes. Parce qu’on ne peut être un pays attaché aux valeurs démocratiques et aux droits de l’homme et protéger par la même occasion ceux qui les méprises. La cour Pénal Internationale doit agir avec courage et fermeté en délivrant sans délai un mandat d’arrêt contre le leader de l’ex-rébellion Ivoirienne.
La CPI a montré qu’elle peut poursuivre des hommes aux pouvoirs c’est cas du Soudanais El Bechir et du Président Kenya Urhu Kenyata. Guillaume n’est pas même chef de l’Etat donc si des chefs d’Etat peuvent être poursuivis ce n’est donc pas un soi-disant président de l’assemblée nationale qui ne le sera pas.
La justice à géométrie variable doit prendre fin car seule une justice équitable peut restaurer une paix durable dans les états fragiles. La CPI joue sa crédibilité dans la gestion de la crise ivoirienne et les défenseurs des droits de l’homme attendent avec impatience des actions vigoureuses et courageuses pour mettre le grappin sur chef de fil de l’ex rébellion ivoirienne. La vérité est qu’on ne pas avoir été rebelle sans avoir commis des crimes économiques et des violations massives des droits de l’homme.

Daniel Ozoukou

danielozoukou@gmail.com

L'Analyste Politique est auteur de nombreux articles relatifs à la paix, la gouvernance et à la Sécurité. Militant des droits de l’homme depuis 2002 il est membre de Media & Human Rigths (Bruxelles) et Security Sector Reform Networks. Il a écrit :
DDR & WAR TERMINATION STRATEGIES
http://www.continentalnews.fr/actualite/opinions,159/ddr-war-termination-strategies,7787.html
AfriMAP- Reflxion sur les organes de supervision et d’organisation des Election en Côte d’Ivoire 1990-2000
Daniel Ozoukou, October 2008
In this paper, Daniel Ozoukou describes the different election management bodies in place in Cote d'Ivoire since the early 1990s, and the challenges they have faced. He concludes that it is essential for the election management body to be independent of the state and of political parties.
http://www.afrimap.org/english/images/paper/Ozoukou-cotedivoire-EN.pdf
Democratization and Constitutional law in Ivory Coast | Oye! Times
Monday, 06 December 2010 11:23. Written by Daniel Ozoukou ...
www.oyetimes.com/.../7894-democratization-and-constitutional-law-in-ivory-cost
Achieving Peace and Democratization in war-torn countries | Oye! TimesTraduire cette page
Wednesday, 15 December 2010 10:33. Written by Daniel Ozoukou ... [3] Daniel Ozoukou,
Samedi 28 Septembre 2013
Danie Ozoukou Analyste Politique



Contributions
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




Facebook

Partager ce site