Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Qui a fait ça ?


La question se pose avec acuité. Dès que la nouvelle de l’attaque du siège du Fpi s’est répandue
dans le pays et au-delà, une seule question sur toutes les lèvres : qui a fait ça ?
Les hypothèses sont nombreuses.
La première veut que ce soit l’œuvre des frondeurs du Fpi. fatigués qu’ils sont de voir le président Affi N’guessan résister à leurs coups de boutoir, ils pourraient prendre le raccourcis de la violence. Juste au lendemain d’un comité central très houleux qui a montré combien le parti était divisé. Les frondeurs auraient aussi voulu récupérer des documents compromettants prouvant le lien entre le président Affi et le régime Ouattara.
La deuxième hypothèse veut que ce soit Affi N’guessan, lui-même, qui ait commandité une
auto-attaque. Le président du Fpi aurait voulu par cet acte convaincre la base que ses adversaires sont prêts à tout pour prendre le pouvoir. Il les aurait ainsi discrédités non seulement aux yeux des militants, mais également aux yeux de l’opinion publique de façon générale.
La troisième hypothèse veut que ce soit un coup fomenté par le régime Ouattara qui aurait ainsi
voulu porter un coup de grâce à l’opposition significative.
En effet, dans une atmosphère de suspicion généralisée, le pouvoir peut être au moins sûr que chaque camp du Fpi accusera l’autre. Et que de ce fait le fossé entre pro et anti-Affi pourrait se creuser davantage.
À côté de ces trois premières hypothèses, il y a celle du cambriolage, du banditisme pur et simple. Nul n’ignore que malgré les incantations du pouvoir, ce pays n’est pas sécurisé. Et que la capitale économique est infestée de « microbes », du nom de ces bandes de jeunes criminels basés à Abobo et qui étendent chaque jour leur champ d’action. C’est d’ailleurs la première piste que la police explore.
Mais, et c’est un cadre du Fpi qui a bien trouvé la formule, « les microbes se seraient-ils introduits en nous si nous n’avions pas ouvert notre ventre ? » Question lancinante !
Comme quoi, quel que soit le bout par lequel on prend l’affaire, on retiendra que c’est le Fpi qui
ouvre la porte à toutes sortes d’intrus en exposant son linge sale. Pourvu que les uns et les autres finissent par comprendre qu’ils sont allés trop loin.
Ce qui suppose qu’ils en aient conscience. Que peut-on vraiment attendre de gens aveuglés par
la conquête ou la conservation d’un pouvoir qui n’existe pas en réalité ?

Augustin KOUYO
In notre Voie
Mardi 2 Septembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1930 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 2032 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3965 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/12/2019 | 770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/12/2019 | 802 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire