Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Que signifie donc Gbagbo ou Rien ?


Que signifie donc Gbagbo ou Rien ?
Dans un article intitulé "Que signifie Gbagbo ou Rien ?" et publié dans le journal Notre Voie, Bamba Franck Mamadou se livre à un exercice intellectuel dans lequel il essaie de discréditer une position, celle des Gbagbo ou rien, "Cette frange de la population FPI (qui ne serait pas prête) à se donner les moyens de mesurer son poids politique aux autres, de renforcer son assise électorale, d’avoir des élus locaux, des députés et de reconquérir le pouvoir d’État… tant que Laurent Gbagbo n’aura pas été libéré par la Cour Pénale internationale (CPi)", et qui est donc, selon lui, "aux antipodes de celle des « Gbagbo et nous » conduits par le président actuel du FPI, Pascal Affi Nguessan, qui clame haut et fort que c’est par le jeu politique que le FPI aidera au mieux son fondateur et se donnera les moyens de reprendre, par les urnes, ce qu’on lui a pris par les armes.".

"Que gagne le FPI en s’enfermant avec Gbagbo à La Haye ? Ou encore : Que gagne Gbagbo en emprisonnant le FPI avec lui à La Haye ?" s'interroge et interroge le secrétaire national chargé de la communication du FPI

Pour lui, " Les « refondateurs » donnent l’impression, en effet, d’avoir voué aux gémonies l’essentiel de leur mission qui consiste à se consacrer à la mise en place d’un dispositif politique à même de favoriser la libération du président Gbagbo et garantir la reconquête du pouvoir par les urnes." Il ajoute que c'est ce que Pascal Affi Nguessan était entrain de réussir quand une cabale (Manœuvres qui viseraient ici à provoquer son échec) a été montée contre lui .

Affi, selon lui, était tellement bien parti pour réussir, compte tenu de l'engouement constaté sur le terrain, qu'il a " involontairement donné le sentiment que le leadership du FPI est en train d’échapper à Laurent Gbagbo, rendant [à leurs yeux](donc ici aux yeux des Gbagbo ou rien) sa libération de plus en plus improbable."

J'avoue que je n'ai pas très bien compris cette dernière partie que j'ai citée. Bamba Franck Mamadou voulait-il dire que les gens ont eu le sentiment que la popularité de pascal Affi N'guessan pourrait non seulement faire oublier Gbagbo, mais aussi rendre sa libération "improbable", c'est-à-dire que sa libération risquerait d'avoir peu de chances de se produire ? On se pose ici une question : même si Pascal Affi N'guessan parlait de Gbagbo dans les meetings ? Car parler de Gbagbo dans les meetings et exiger sa libération n'est certainement pas la meilleure façon de porter un coup à son leadership, et encore moins de rendre sa libération "improbable". Mais, on va continuer pour aller à l'essentiel en répondant à la question que pose Franck Bamba Mamadou.

Que signifie donc Gbagbo ou Rien ? D'autres viendront certainement dire ce qu'ils entendent par Gbagbo ou rien, mais je vais dire ici ce que j'en pense, sans être trop long.

Gbagbo ou rien, c'est une posture qui vise surtout à affirmer notre droit à la démocratie. Cela veut dire que laisser Gbagbo, le père de démocratie en Côte d'Ivoire, entre les mains des ennemis de la démocratie, alors qu'il n'est même pas encore condamné et continue lui-même de se battre, reviendrait à mettre en péril l'idéal démocratique sous nos tropiques car Gbagbo , avant d'être président de la république, a d'abord été un militant des droits démocratiques. N'oublions pas qu'il avait créé, pendant son exil en France, le MIDD
(Mouvement Ivoirien pour les Droits Démocratiques).

Dans son combat pour la démocratie en Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo est aussi et surtout, celui qui a fait le plus de sacrifices pour la cause de la liberté et de la démocratie. Se battre donc pour Gbagbo aujourd'hui, ne pas accepter le sort qui lui est fait, c'est protéger celui qui demain, prendra le relais pour continuer ce combat. Car si nous laissons aujourd'hui Gbagbo entre les mains des colons pour entrer dans un jeu politique dont les contours sont plus que flous, comme le colon nous le demande, le même colon n'hésitera pas demain à déporter un autre Gbagbo, avant même que ce dernier n'ait fait la moitié du chemin parcouru par Gbagbo. Donc, il s'agit tout simplement de dire NON à la déportation du président gbagbo et d'exiger sa libération.

Mais Gbagbo ou rien c'est aussi un constat, le constat que la réconciliation en Côte d'Ivoire n'a pas été posssible, et elle n'a pas été possible parce qu'il manque un acteur. Cet acteur est donc incontournable, et c'est bien le président Gbagbo en qui se reconnaît une bonne frange de la population ivoirienne qui rejette, pour le moment en silence, le régime Ouattara.

En conclusion donc, Gbagbo ou rien, c'est faire le choix définitif de la démocratie et de la réconciliation. C'est donc par conséquent refuser d'entériner une situation créée de toutes pièces par ceux qui combattent la démocratie en Côte d'Ivoire, et instrumentalisent la réconciliation.


Et puis, qui peut raisonnablement soutenir que le FPI a renoncé au pouvoir tant que Gbagbo sera enfermé à la Haye ? Gbagbo lui-même ne voudrait-il pas que le FPI lui survive ? Le FPI survivra à Gbagbo, mais en ne perdant pas sa personnalité et le soutien des Ivoiriens qui n'ont jamais vu d'un mauvais œil qu'il pose des conditions pour des élections transparentes.

Bamba Franck Mamadou est un responsable du FPI. Il est donc censé savoir que le FPI a des revendications précises qui ont un lien direct avec les élections. Et puisqu'il le sait, il sait également que ces revendications sont loin, très loin d'être satisfaites. Alors pourquoi insiste-t-il autant sur une participation du FPI à des élections alors que Pascal Affi N'guessan avait déclaré ceci à Jeune Afrique : " Il faut que tous les prisonniers politiques soient libérés, que les exilés politiques puissent rentrer, que leurs biens leur soient restitués. Il faut que les milices, notamment les dozos dans l’ouest, soient démantelées, que les FRCI (Forces républicaines de Côte d’Ivoire, NDLR) soient encasernées, car la place de l’armée n’est pas dans la rue…" Il faudrait ajouter à ces exigences énumérées ici d'autres portées aussi par le FPI qui concernent le découpage électoral, la CEI, etc. Sur la libération du président Gbagbo et sur toutes ces revendications, force est de reconnaître que le compte n'y est pas, mais alors pas du tout.

Donc, s'il y a aujourd'hui une crise au FPI, ce n'est certainement pas à cause des Gbagbo ou rien qui ne font que mettre en avant les revendications du parti, mais plutôt parce que certaines personnes sont trop pressées, notamment parce que Pascal Affi Nguessan a voulu brûler les étapes en sacrifiant ces revendications du parti créé par le président Gbagbo.

Alexis Gnagno

Dimanche 4 Janvier 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 04/01/2015 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A 18h aujourd'hui dimanche 04/01/2015, Affi N'guessan va vomir son mensonge sur nous à voxafrica.

2.Posté par Pierre Akossia le 04/01/2015 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Morceaux choisis de l’interview d’Affi N’guessan sur voxafrica en cette date du 04/01/2015

La seule chose que j’ai retenue dans tout ce qu’il a dit Affi N’guessan pendant l’interview sur la tv voxafrica.

Un journaliste lui demande, quand il va avoir le congrès ?

Affi N’guessan a dit que ça dépendait de la justice, les journalistes ont fait semblant de n’avoir pas entendu ce gros dilemme, et puis l’un des deux journalistes rebondit sur la question, vous n’êtes pas sûr de la date de votre congrès et vous parlez de la participation aux élections ?

Voici ce qu’Affi dit ensuite, pour ce qui concerne le congrès, on peut le faire dans une semaine, dans un mois ou dans deux mois, il n’y a aucun problème, c’est entre nous les militants. Ca dépend de nous.

Cela veut dire qu’Affi est en connivence avec ses amis de la justice, pour nous faire marcher à son profit.

Il n’a même pas parlé de Nady Bamba, qui est la question du jour ! Il a menti sur les pro-Gbagbo comme il a l’habitude.

3.Posté par Kefaya le 05/01/2015 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les pro-Gbagbo, continuez d'adopter une attitude responsable et laissez Affi, il ne fait que se dicréditer de jour en jour. Il ne vaut plus mieux que les chiures d'un charognard.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 1496 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 1931 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 1205 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 3188 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 35173 vues
33333  (35 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 2628 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire



Facebook

Partager ce site