Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Projection de « La vie en noir et blanc » : Scenari I pour une production ivoirienne de qualité


© Autre presse par DR Cinema: Projection de « La vie en noir et blanc » Des acteurs et invités de la projection de film « la vie en noir et blanc » produit par la structure Ymalé production dirigée par l’actrice Marie Louise Asseu.
© Autre presse par DR Cinema: Projection de « La vie en noir et blanc » Des acteurs et invités de la projection de film « la vie en noir et blanc » produit par la structure Ymalé production dirigée par l’actrice Marie Louise Asseu.
« Par expérience, la mauvaise qualité des productions ivoiriennes sur le plan international est fonction de l’utilisation d’un matériel de tournage obsolète et démodé. Une chose qui défavorise les productions ivoiriennes aux grands festivals de cinéma dans le monde », a fait remarquer le directeur de l’agence de production et de distribution des œuvres cinématographiques, SCENARII, Jean-Noël Bah. A l’occasion de la projection de film « la vie en noir et blanc » produit par la structure Ymalé production dirigée par l’actrice Marie Louise Asseu. SCENARII en a assuré la réalisation de cette belle œuvre cinématographique. A juste titre donc, le réalisateur Jean-Noël Bah a pris l’engagement de « hisser la qualité des productions ivoiriennes à la hauteur des productions des grandes nations de cinéma que sont l’Afrique du Sud et le Nigéria pour l’Afrique ». Il a dit ne pas concevoir que depuis plusieurs années, les productions ivoiriennes peine à remporter des prix sur le plan international alors que notre pays regorge de grands comédiens et de bons techniciens du cinéma. Cette volonté de créer « une véritable industrie du cinéma en Côte d’Ivoire » transparaît nettement dans ce film réalisé en 45 Jours. « Nous avons travaillé durant 45 jours, de nuit comme de jour, pour sortir le résultat que vous venez d’apprécier à sa juste valeur. 45 jours d’angoisse et de stress. Car regrouper tous ces professionnels de cinéma sur un même plateau n’est pas évident. Mais nous l’avons réussi », s’est réjoui Jean-Noël Bah. Pendant les échanges, les différents intervenants ont reconnu la qualité de l’œuvre.

Autre presse
Vendredi 2 Août 2013
La Dépêche d'Abidjan



Cinéma
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Littérature | Cinéma | Musique