Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Procès Mahé : le militaire acquitté sera-t-il réintégré ?


Procès Mahé : le militaire acquitté sera-t-il réintégré ?
Trois anciens soldats ont été condamnés à de la prison avec sursis lors du procès pour le meurtre de Firmin Mahé, un " coupeur de routes " ivoirien, étouffé sur ordre en mai 2005. Un homme a été acquitté, Lianrifou Ben Youssouf. C'est lui qui conduisait le véhicule blindé léger au moment des faits.

Son avocat a indiqué hier avoir remis au ministère de la Défense une demande de réintégration dans l'armée, au grade et au poste qu'il occupait lors de la résiliation de son contrat, le 20 janvier 2010. " Ce n'était qu'un prétexte ", a affirmé Me Eric Morain.

Lianrifou Ben Youssouf, originaire de Mayotte, a aujourd'hui 32 ans. Il conduisait le véhicule le jour de l'assassinat de Firmin Mahé. Son tort principal était donc d'avoir tourné le dos et ne pas avoir dénoncé ses correligionaires. Le doute et les circonstances lui profitent. Il a été acquitté.

Me Eric Morain poursuit donc son avantage : " Mon client vous demande respectueusement mais solennellement d'être réintégré au sein des armées à son grade et au poste qu'il occupait lors de la résiliation de son contrat pour un motif disciplinaire qui n'était qu'un prétexte. "

Le Mahorais était alors brigadier-chef au 4e Chasseurs de Gap. On imagine mal qu'il puisse retrouver son régiment durablement marqué par l'événement. Mais sur le principe moral, on ne voit pas ce qui pourrait empêcher la réintégration de Ben Youssouf à son grade. La volonté politique facilitera sans doute les choses... D'autant que si le geste ne venait pas de l'institution, une action en justice (pour les préjudices aussi) ferait très mauvais genre.

" Cette décision honorerait l'armée française par la reconnaissance du préjudice considérable subi par mon client pendant ces sept années et demie de procédure ", a conclu Me Eric Morain.

Rappelons qu'à l'issue du procès, qui s'est tenu à la cour d'assises de Paris, Eric Burgaud, alors colonel, a été condamné à cinq ans avec sursis. Il a reconnu avoir transmis que Mahé ne devait pas arriver vivant à destination. Le général Poncet, le chef de Licorne, accusé d'avoir donné l'ordre en amont, a été entendu comme témoin mais avait auparavant bénéficié d'un non-lieu.

L'ancien adjudant-chef, Guy Raugel, qui a étouffé Mahé dans un sac plastique, a été condamné à quatre ans avec sursis. Enfin, Johannes Schnier, qui maintenait la victime, a écopé d'un an avec sursis.

La cour a estimé que " la situation exceptionnelle " à laquelle les soldats de la force Licorne étaient confrontés pouvait " être de nature à atténuer leurs responsabilités "...

OL. B. in defense.blogs.lavoixdunord.fr
Jeudi 13 Décembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2774 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3006 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3818 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3123 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5163 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire