Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Procès Gbagbo. Les noms de quatre témoins révélés, le juge s'excuse


L'incident est "de la plus haute gravité" a estimé le juge suite à la divulgation des noms de plusieurs témoins au procès pour crimes contre l'humanité de Laurent Gbagbo.

Le président du tribunal de la Cour pénale internationale qui juge l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo à La Haye a présenté lundi ses excuses pour la divulgation par erreur la semaine dernière de l'identité de plusieurs témoins dont les noms devaient rester secrets.

Les micros étaient ouverts

« Avant tout, le tribunal doit présenter ses excuses. Je pense qu'il est juste de le faire », a déclaré le juge Cuno Tarfusser à l'ouverture d'une audience marquant la reprise du procès ouvert contre le 28 janvier contre Laurent Gbagbo pour crimes contre l'humanité.

Ces excuses concernent « la cour dans son ensemble parce que ce qui s'est produit est vraiment incroyable », a ajouté le magistrat visiblement embarrassé.

Lire aussi. Laurent Gbagbo s'est accroché au pouvoir "par tous les moyens"

Le procureur avait divulgué vendredi les noms de plusieurs témoins protégés alors que les micros retransmettant le procès sur la chaîne publique de la CPI étaient restés ouverts par erreur. L'incident est « de la plus haute gravité », a ajouté M. Tarfusser.

Après ces excuses, les trois juges composant le jury se sont réunis à huis clos avec les représentants de l'accusation pour décider de la suite du procès de l'ex-président ivoirien âgé de 70 ans et de son co-accusé, l'ancien chef de milice Charles Blé Goudé, 44 ans.

Une enquête a été ouverte

Les deux hommes ont plaidé non coupable des accusations concernant leur responsabilité dans les violences post-électorales qui ont fait quelque 3 000 morts en cinq mois en 2010-2011.

Samedi, une responsable de la CPI a annoncé une enquête sur la divulgation de l'identité d'au moins quatre témoins au procès.

L'incident s'est produit alors que le procureur Eric MacDonald demandait le huis clos pour protéger trois témoins dont il a cité ensuite les noms. Ceux-ci sont clairement audibles sur la chaîne de la CPI et ils se sont rapidement retrouvés sur les réseaux sociaux.

Une quatrième identité a ensuite été dévoilée, selon des médias.

Lire la suite
Lundi 8 Février 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par djouka le 11/02/2016 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QU'EST CE QUE LES HOMMES POLITIQUES DE LA COTE D'IVOIRE ET LA FRANCE FONT POUR APAISER LA SITUATION EN COTE D'IVOIRE EU EGARD AU PROCES DE LA CPI?

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/05/2020 | 1235 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2020 | 2491 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1511 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1647 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3147 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire