Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Présidentielle au Gabon : tensions et guerre de chiffres

La capitale gabonaise vit des lendemains de vote sous haute tension. Jean Ping, le principal rival du président sortant, Ali Bongo Ondimba, s’est proclamé élu, alors même que les opérations de compilation des votes se poursuivent.


Le jour même du vote, samedi 27 août, alors que les bureaux de vote pour l’élection présidentielle gabonaise n’avaient pas fini leur dépouillement, des « résultats » par bureaux ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux. Craignant de se faire « voler » leur victoire, les partisans du candidat Jean Ping ont investi Facebook et des applications cryptées comme WhatsApp pour diffuser des chiffres en photos et en vidéos. « Je suis l’élu. J’attends que le président sortant m’appelle pour me féliciter », a déclaré Jean Ping ce dimanche devant la presse invitée à son quartier général.

Mensonges et trucages, a-t-on dénoncé dans le camp adverse, celui d’Ali Bongo Ondimba (ABO). « Ils ont fait venir des infographistes étrangers pour manipuler les images et les diffuser dans le but d’abuser la population », estime un membre de l’état-major de campagne du président sortant. Selon Alain Claude Billie By Nze, porte-parole d’ABO, ce dernier est en avance « irréversible » dans cinq provinces par rapport à son rival Jean Ping. Mais il est hors de question de diffuser les chiffres pour ne pas contrevenir aux prescriptions de la loi, qui réserve à la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) et au ministre de l’Intérieur la primeur de la publication des résultats.

Un scrutin serré

Selon nos informations, les scores seraient serrés, notamment dans la province de l’Estuaire, la plus peuplée du pays. Alors que près de 600 bureaux de vote (sur 2580) manquaient encore au décompte dimanche en fin d’après-midi, les chiffres que nous avons consultés donnent une avance provisoire au président sortant, Ali Bongo Ondimba, crédité de 37,06% des votes tandis que son principal concurrent, Jean Ping suivrait en deuxième position avec 23,22% des suffrages. Les deux candidats finiront au coude à coude dans l’Estuaire, la province de Libreville.
Lire la suite
Lundi 29 Août 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 809 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5710 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site