Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire: le ton monte, un couvre-feu instauré à Daoukro

A moins de trois mois du scrutin présidentiel d’octobre 2020, la Côte d’Ivoire présente les prémices d’une autre crise électorale. Les manifestations de l’opposition contre la candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat commencent à prendre de l’ampleur. Un couvre-feu a été instauré à Daoukro dans le fief du président Henri Konan Bédié (PDCI) où on enregistre déjà un mort.


Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire: le ton monte, un couvre-feu instauré à Daoukro
La Côte d’Ivoire réussira-t-elle, pour cette fois, à s’éviter une crise électorale comme celle de 2010 ? C’est la question qui taraude en ce moment aussi bien les ivoiriens que les observateurs extérieurs de la scène politique du pays d’Alassane Ouattara. En effet, en raison des enjeux électoraux du prochain scrutin présidentiel du 31 octobre 2020, l’opposition et le parti au pouvoir se regardent en chiens de faïence. La situation s’est exacerbée avec l’annonce de la candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat. Et les manifestations spontanées de protestation contre cette entrée en lice de l’actuel Chef de l’Etat, qui étaient jusque-là timides et rapidement dispersées par les forces de l’ordre, ont commencé à prendre de l’ampleur surtout à l’intérieur du pays et particulièrement à Daoukro au Centre- Est du pays.

Dans cette localité qui est l’un des fiefs du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et par ailleurs ville natale de Henri Konan Bédié, ancien allié de Ouattara et chef de file de l’opposition, la situation est délétère depuis plusieurs jours. Les échauffourées qui ont éclaté entre partisans de l’opposition et du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (abrégé en RHDP) suite à une marche de contestation de la candidature de l’actuel Chef de l”Etat, ont déjà enregistré un mort, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels. Notamment le saccage des sièges du PDCI et du RHDP.

Face à cette situation explosive, le Gouvernement a instauré un couvre-feu de 19h à 6h depuis le mercredi 12 Août, et ce, jusqu’à nouvel ordre. A Abidjan l’opposition a décidé de formaliser ses actions. Le premier appel à une mobilisation générale et pacifique contre le projet de candidature du président ivoirien a été lancé par Pulchérie Gbalet, présidente d’Alternative citoyenne ivoirienne (ACI), organisation de la société civile proche de l’opposition. A sa suite, le mardi 11 août, les jeunes issus du Pdci de Bédié, du Fpi “Gbagbo ou rien”, du Cojep de Blé Goudé, de Gps de Guillaume Soro, de l’UNG de Stéphane Kipré et des autres formations politiques ont affirmé qu’ils comptent soutenir la marche de la société civile du jeudi 13 août 2020.
Lire la suite
Jeudi 13 Août 2020
La Dépêche d'Abidjan



Politique
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 04/09/2020 | 127 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 04/09/2020 | 111 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 03/09/2020 | 124 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 27/08/2020 | 154 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2020 | 131 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2020 | 160 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2020 | 113 vues
00000  (0 vote)