Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








"Pour une importante frange de la population ivoirienne, une nouvelle constitution n'est pas l'urgence. L'urgence(...) c'est d'aller à la réconciliation, hic et nunc."

Ci-dessous le texte que l'Organisation des journalistes professionnels de Côte d'Ivoire (OJPCI)
a remis au Comité des experts chargé de proposer un projet de nouvelle Constitution.


Mesdames et Messieurs,
Honorables membres du comité des experts
C'est pour nous un grand honneur d'avoir été invités par les augustes personnalités que vous constituez, aux fins de donner notre avis et faire des suggestions relativement à l'élaboration de l'avant projet de la constitution pour la IIIe République. Vous ne pouvez imaginer la joie et l'émotion qui nous habitent. Soyez-en infiniment remerciés.

Mesdames et Messieurs,
Honorables membres du comité des experts

L'Organisation des journalistes professionnels de Côte d'Ivoire (OJPCI), en tant qu'il est composé de journalistes, faiseurs d'alerte par excellence, voudrait saisir cette occasion historique, devoir de vérité oblige, pour vous dire ce qu'elle entend, voit, et pense, depuis que le 31 mai 2016, le chef de l'Etat, son Excellence Alassane Ouattara, a mis en place le comité d'experts composé de dix juristes chargés de proposer une nouvelle constitution.
Mais avant, il convient rappeler un fait de notre histoire commune. Le 24 décembre 1999, les Forces de défense et de sécurité (FDS) occupent les rues, déposent le président Bédié, suspendent la Constitution du 3 novembre 1960, dissolvent l'Assemblée nationale, le Conseil économique et social et le Conseil constitutionnel par l'ordonnance n°01-99 du 27 décembre 1999 portant suspension de la Constitution et organisation provisoire des pouvoirs publics.
Le 21 janvier 2000, le Comité national de salut public (CNSP, dirigé par feu Robert Guéi, désormais aux commandes de l'Etat, annonce l'organisation d'un référendum constitutionnel. Une commission consultative constitutionnelle et électorale est mise sur pied. Cette commission, constituée de 27 membres, a pour tâche de proposer au gouvernement, dans un délai de deux mois, un avant-projet de constitution et de code électoral.
Conformément aux dispositions de l'article 15 de l'ordonnance du 27 décembre 1999, le projet définitif de cette constitution, après d'âpres discussions, est adopté par le gouvernement provisoire, publié au journal officiel et soumis au peuple ivoirien par référendum, le dimanche 23 juillet 2000.
Le nouveau texte est adopté, à l'appel des tous les partis politiques, à plus de 80%, et promulgué par la loi n° 2000-513 du 1er août 2000 portant Constitution de la République de Côte d'Ivoire. Seize ans plus tard, voilà que la Côte d'Ivoire est appelée à adopter une nouvelle constitution, en novembre prochain.
Mesdames et Messieurs,
Honorables membres du comité des experts
L'OJPCI constate une rupture du consensus qui avait présidé au vote de la constitution d'août 2000. Elle en veut pour preuve, les sons discordants qui s'élèvent au sein de certaines chapelles politiques.
Certes, Mao Tse Toung a pu dire que cent fleurs éclosent, mais nous pensons, compte tenu de la grave crise postélectorale, qui a éclaté en Côte d'Ivoire, à l'issue de l'élection présidentielle de 2010, qui a fait officiellement 3000 morts, d'autres sources avancent même le chiffre de 15 mille morts, qu'il faut nécessairement et absolument le consensus autour de cette nouvelle constitution.
L'OJPCI, qui est dans le peuple, qui écoute, qui entend ce qui se dit, est à mesure de vous dire que pour une importante frange de la population ivoirienne, une nouvelle constitution n'est pas l'urgence. L'urgence, pour cette frange, c'est d'aller à la réconciliation, hic et nunc. Cela suppose, toujours pour cette frange, la libération des "prisonniers politiques, le retour sécurisé des exilés, le dégel des comptes bancaires", en fait le retour de la paix.
En tout état de cause, tout ce qui ressemblerait à un passage en force pour adopter la nouvelle constitution risquerait de mettre le feu aux poudres.
Mesdames et messieurs
Honorables membres du comité d'experts
Vous n'êtes pas sans savoir que contrairement à 2000 où tous les partis politiques, qui participent à l'expression du suffrage, ont appelé à voter pour la constitution, cette fois, ce n'est pas le cas. A preuve, l'Alliance des forces démocratiques (AFD) où siège le FPI dirigé par Affi N'Guessan et l'autre FPI d'Abou Drahamane Sangaré sont opposés à l'adoption de cette constitution.
Mesdames et messieurs,
honorables membres du comité d'experts
Il y a donc problème. Et il serait dommageable que cette constitution soit adoptée à coups de bombes lacrymogènes, si, d'aventure, ainsi qu'on l'entend, ceux qui sont contre, s'organisent, ainsi qu'ils le disent, pour empêcher le déroulement normal du scrutin. Evitons donc à notre chère patrie qu'elle attrape le complexe de Gribouille ou de vivre ce qu'a vécu Sisyphe.
Merci de votre attention
Dimanche 25 Septembre 2016
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Juillet 2020 - 20:07 La Turquie a-t-elle colonisé la Libye?

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2370 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3090 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2048 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5159 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 44023 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3426 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5601 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires