Connectez-vous S'inscrire

Politique nationale / Dialogue pouvoir-opposition: le piège à éviter


Politique nationale / Dialogue pouvoir-opposition: le piège à éviter
Ça y est. Le pouvoir Ouattara a enfin décidé de prendre en compte l’aile dure de l’opposition représentée au sein de la coalition nationale pour le changement (CNC). Si Mamadou Koulibaly et ses camarades peuvent pousser un ouf de soulagement, ils ne doivent pas perdre de vue leur principal objectif : battre le président Ouattara au terme du scrutin présidentiel. En effet, la main tendue du pouvoir par le biais du ministre d’Etat Ahmed Bakayoko n’est ni plus ni moins une faveur. Bien plus, il s’agit d’une action de communication. Le gouvernement ivoirien qui connait désormais le poids véritable de l’opposition n’a plus d’autre alternative que d’engager une sorte de pourparlers qui ne vise in fine qu’à l’endormir. C’est justement à ce niveau que l’opposition doit rester vigilante pour ne pas tomber dans un auto satisfécit qui pourrait à long terme la desservir. Car, à la vérité rien n’est encore gagné d’avance.

La coalition nationale pour le changement (CNC) qui vient de tenir son premier grand rassemblement à Abidjan le samedi 20 juin dernier sait pertinemment que le pouvoir Ouattara, au-delà de quelques concessions, quoique légitimes dans tout Etat de droit soigne son image auprès d’une certaine opinion. Laquelle ayant stigmatisé à tort ou à raison le pouvoir RHDP de museler l’aile dure de l’opposition.
La ruse, on le sait, est partie intégrante du jeu politique et il faut se garder de crier très tôt victoire. Des sujets assez importants restent pour l’essentiel sur la table du gouvernement. Il s’agit notamment de la révision du délai de la liste électorale et de la composition de la commission électorale indépendante qui restent pendantes. Voilà en clair des revendications qui doivent être au centre des préoccupations de l’opposition si elle ne veut mordre la poussière au scrutin présidentiel.

A priori, le RHDP, coalition politique au pouvoir adoubé par l’appel de Daoukro pense déjà l’alternance 2020. Ce qui sous-tend qu’il se donne vainqueur à la présidentielle de 2015. Les conditions d’organisation de la présidentielle 2015 demeurent la revendication principale de l’opposition. Autrement, pour avoir gain de cause, la CNC ne doit bas baisser les bras mais bien plus poursuivre sur sa lancée. C’est à ce prix qu’elle peut amener le pouvoir Ouattara à faire des concessions aussi importantes. Pour l’essentiel, le rapport de forces semble s’établir entre pouvoir et opposition. Reste donc à l’opposition de mener ce combat à l’unisson pour le bonheur du peuple de Côte d’Ivoire.

JB Koffi
In Le Belier Intrépide
Mercredi 24 Juin 2015
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez


1.Posté par Mr Bi Dri Seraphin Kouassi le 24/06/2015 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sujet: Le cartel médical et pharmaceutique - Big Pharma - Rockefeller Rothschild J.P. Morgan I.G. Farben 28/4/2009, 21:52
Les lois de l'industrie pharmaceutique





- Les principes importants gouvernants les "affaires" pharmaceutiques.





Il n'est pas dans l'intérêt financier de l'industrie pharmaceutique de prévenir les maladies courantes - la maintenance et l'expansion des maladies est une pré-condition à la croissance financière de cette industrie.



- 1 -


L'industrie pharmaceutique est une industrie d'investissement dirigée par les profits de ses actionnaires. Améliorer la santé humaine n'est pas la ligne directrice de cette économie.


- 2 -

L'industrie de l'investissement pharmaceutique a été artificiellement créée et stratégiquement développée sur une période d'un siècle entier, par les mêmes groupes d'investissement qui contrôlent globalement les industries pétrochimiques et chimiques.


- 3 -

Les énormes profits de l'industrie pharmaceutique sont basés sur la mise sous brevets des nouveaux médicaments. Ces brevets permettent essentiellement aux manufacturiers de médicaments de définir de façon arbitraire les profits pour leurs produits.


- 4 -


Le "marché" de l'industrie pharmaceutique est le corps humain - mais seulement tant et aussi longtemps que le corps est porteur de maladies. Ainsi, maintenir et faire progresser les maladies est une pré-condition à la croissance de l'industrie pharmaceutique.


- 5 -

Une stratégie clé pour accomplir ce but est le développement de médicaments qui ne font que masquer les symptômes tout en évitant la guérison ou l'élimination des maladies. Ceci explique pourquoi la plupart des médicaments sous prescriptions mis sur le marché de nos jours n'ont pas d'efficacité prouvée mais simplement des symptômes cibles.


- 6 -


Pour étendre davantage leur marché pharmaceutique, les compagnies de médicaments sont continuellement à la recherche de novelles applications (posologies) pour l'utilisation de médicaments qu'ils commercialisent déjà. Par exemple, les pilules pour la douleur Aspirine de Bayer sont maintenant consommées par 50 millions de citoyens Américains en santé, sous l'illusion que cela préviendra les attaques cardiaques.


- 7 -

Une autre stratégie clé pour étendre les marchés pharmaceutiques est de causer de nouvelles maladies avec les médicaments. Tout en masquant simplement les symptômes à court terme, la plupart des médicaments pris par des millions de personnes de nos jours causent une multitude de nouvelles maladies qui résultent de leurs effets secondaires à long terme, d'ailleurs connus. Par exemple, tous les médicaments réduisant le taux de cholestérol actuellement sur le marché sont reconnus pour augmenter le risque de développement du cancer - mais seulement après que le patient ait consommé le médicament pendant plusieurs années.


- 8 -

Les effets secondaires connus et mortels des médicaments sous prescriptions sont la quatrième cause principale de décès dans le monde industrialisé, surpassés seulement par le nombre de décès dus à des crises cardiaques, des cancers, et des embolies (Journal de l'Association Médicale Américaine, 15 avril 1998). Ce fait n'est pas surprenant non plus, puisque les brevets sur les médicaments sont émis d'emblée pour les nouvelles molécules synthétiques. Toutes les molécules synthétiques ont besoin d'être détoxifiées et éliminées du corps, un phénomène qui échoue fréquemment et résulte en une épidémie d'effets secondaires sévères et mortels.


- 9 -

Alors que la promotion et l'expansion des maladies fait augmenter le marché de l'industrie de l'investissement pharmaceutique - la prévention et le traitement des maladies à la racine diminuent la rentabilité à long terme; par conséquent, ces derniers sont évités ou même souvent obstrués par cette industrie.




- 10 -

Pire encore, l'éradication des maladies est dans sa nature même incompatible avec, et diamétralement opposée, aux intérêts de l'industrie de l'investissement pharmaceutique. L'éradication de maladies maintenant considérées comme des marchés pharmaceutiques détruirait des investissements de milliards de dollars et éliminerait éventuellement cette industrie entière.


- 11 -

Les vitamines et d'autres thérapies de santé naturelles et efficaces qui optimisent le métabolisme cellulaire menacent les "affaires" que l'industrie pharmaceutique fait avec les maladies puisqu'elles ciblent la cause cellulaire de la plupart des maladies communes d'aujourd'hui - et ces substances naturelles ne peuvent être brevetées.


- 12 -


Au cours des plus de cent ans d'existence de l'industrie pharmaceutique, les vitamines et les autres éléments nutritifs essentiels, avec des fonctions définies comme co-facteurs du métabolisme cellulaire, ont été les plus solides compétiteurs et la plus grande menace au succès à long terme de l'industrie de l'investissement pharmaceutique.


- 13 -

Les vitamines et d'autres thérapies de santé naturelles qui préviennent efficacement les maladies sont incompatibles avec la nature même des "affaires des maladies".


- 14 -

Pour protéger les développements stratégiques de son entreprise d'investissement contre les menaces des thérapies naturelles, efficaces, et non brevetables, l'industrie pharmaceutique a - au cours d'une siècle entier - utilisé les méthodes les moins scrupuleuses, telles que :

(1) Rétention d'informations de santé qui auraient pu sauver la vie à des millions de gens. Il est simplement inacceptable qu'aujourd'hui si peu de gens savent que le corps humain ne peut pas produire de vitamine C et de Lysine, deux molécules clé pour la stabilité des tissus connectifs et la prévention des maladies.

(2) Discréditer les thérapies naturelles. La façon la plus commune est à travers les campagnes de relations publiques globales, organisées par le cartel pharmaceutique, qui répandent des mensonges sur les soi-disant effets secondaires des substances naturelles - des molécules qui ont été utilisées par la nature depuis des millénaires.

(3) Bannir par la loi la dissémination d'informations sur les thérapies de santé naturelles. À cette fin, l'industrie pharmaceutique a placé ses lobbyistes dans des positions politiques clés dans les marchés principaux et les nations en tête des exportations de médicaments.



- 15 -


Les "affaires" pharmaceutiques sont la pire arnaque et fraude commerciale dans l'histoire humaine. Le produit "la santé" promis par les compagnies de médicaments n'est pas livré à des millions de patients. À la place, les "produits" les plus souvent livrés sont l'opposé : de nouvelles maladies et des morts fréquentes.


- 16 -

La survie de l'industrie pharmaceutique est dépendante de l'élimination de toute méthode de thérapie naturelle efficace. Ces thérapies naturelles et non brevetables sont devenues le traitement choisi par des millions de gens en dépit des oppositions économiques, politiques et médiatiques combinées de la plus grande industrie d'investissement au monde.






The Laws of the Pharmaceutical Industry
Dr. Rath, Dr Rath Health Foundation, 2003


Source : Advanced Health Plan http://www.advancedhealthplan.com
Traduction : Évolution Québec

source: http://www.evolutionquebec.com/site/sante/loipharm.html

Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
(Nicolas Boileau épître IX).

Mr Bi Dri Seraphin Kouassi
Naturopathe/Chercheur Libre/Ecrivain
Correspondant d'Afrique Santé en Europe
Contacts: 00447741670621 ou seraphinkouassi35@yahoo.co.uk

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2159 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 2789 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 5562 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 4871 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3185 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/12/2014 | 3910 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire