Connectez-vous S'inscrire

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Politique de développement : Jean Marc Henry : « l’Afrique doit prendre son destin en main »


Un sacerdoce pour la paix et le développement en Afrique

Ouvert d’esprit, cultivé et déterminé dans la vie, Jean Marc Henry est un expert pétrolier spécialisé sur le marché africain. Une expertise qu’il met au profit de l’Afrique depuis qu’il découvre ce continent par le biais de son beau-père.
Il met un point d’honneur sur la paix et le développement du continent africain parce que pour lui, l’Afrique regorge des potentialités que les dirigeants africains devraient exploiter.
Pour Jean Marc Henry, il est temps que l’Afrique prenne son destin en main et qu’il est maintenant clair que la solution aux problèmes de l’Afrique se trouve entre les mains des Africains et non entre celles des Occidentaux enfin qu’elle soit libérée de ses vieux démons datant de la colonisation pour pouvoir avancer et construire son avenir.
Bien connu dans la sphère des dirigeants africains pour son souhait de voir une Afrique en paix et développée, l’homme ne cesse de militer pour que les sociétés en Afrique partagent les profits en faveur de la pauvreté.
Au quotidien, il ne cesse militer pour une politique de partage au plus haut niveau des Etats pour un partage des ressources dans le respect des peuples.
Son regard sur l’Afrique : il ne suffit pas de dire « je veux développer et investir en Afrique » pour connaître l’Afrique. L’Afrique est comme mère nature : il faut savoir l’aimer, la comprendre et la respecter. Le jour où l’on va intégrer le fait que l’Afrique est un diamant brut qui ne demande qu’à être taillé dans le respect de sa nature, le jour où l’on prendra la peine de l’aimer à sa juste valeur, ce jour seulement nous pourrons dire « nous avons développé l’Afrique dans le respect de son âme »
Une grande partie de son énergie est consacrée au développement de l'humanitaire par la constriction de plusieurs orphelinats partout en Afrique.
Sa vie loin de son domaine d’activité, Jean marc Henry la passe dans des expéditions en Afrique où il entreprend des actions sociales. Parrain de plusieurs orphelinats en Afrique, il concrétise selon lui un sacerdoce qui lui tient à cœur.
Jean Marc Henry a des ambitions et parmi celles-ci figure bien celui d’œuvrer grandement au développement et à la paix en Afrique. Il entend faire évoluer les choses par ses actions et espère bien y arriver.
Membre de l’Organisation Mondiale Pour la Paix (OMPP), ses écrits très engagés sur sa page facebook et son blog mettent en avant garde quelqu’un qui est adepte de développement en Afrique et un partisan de la lutte contre la pauvreté.
Il a réussi à instrumentaliser l’humanitaire. Au Cameroun, au Congo et au Nigeria, en Syrie et au Yemen, l'homme de 46 ans et père d’un enfants ne cesse de soutenir les enfants en difficultés qu’il surnomme « les oubliés pour compte ». Lors de sa dernière visite au Burkina Faso, l’homme promet y construire le plus grand orphelinat de l’Afrique.

Jean Chrésus
Vendredi 16 Septembre 2016
La Dépêche d'Abidjan



Contributions
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."



CÔTE D'IVOIRE - FPI : Décès du vice-président, Marcel Gossio, ce dimanche Décès de Marcel Gossio, ce dimanche 21 oc… https://t.co/Ein6MbtA91

Facebook

Partager ce site