Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Pascal Affi N'guessan hué et empêché d'assister à la cérémonie d'hommage à la mère du président Gbagbo - DIRE LES CHOSES


Pascal Affi N'guessan hué et empêché d'assister à la cérémonie d'hommage à la mère du président Gbagbo -  DIRE LES CHOSES
Ce qui est arrivé à Yopougon FICGAYO, où Pascal Affi Nguessan a été hué et empêché d'assister à la cérémonie d'hommage à la mère du président Gbagbo, est évidemment regrettable, et personne au FPI ou parmi les partisans du président Gbagbo, ne peut soutenir la violence.

Cela dit, Pascal Affi N'Guessan doit s'interroger sur ce qui a pu provoquer une telle réaction, car il semble bien qu'il s'agit ici d'une réaction.

Pourquoi un homme, qui a eu le soutien de la foule sur cette place du FICGAYO en février 2014, a-t-il été hué et chassé de cette même place par la foule en janvier 2015 ? Telle est la question fondamentale qui se pose et qu'on se pose.

Pour moi en tout cas, même si je regrette ces événements, Pascal Affi Nguessan a une grande part responsabilité dans ce qui est arrivé, pour avoir pris le FPI-FRONT POPULAIRE IVOIRIEN en otage, et pour le peu d'empressement qu'il montre à sortir ce parti de la crise.

Ce qui a été observé à Yopougon peut donc être perçu comme le résultat d'une déception, voire d'une exaspération des partisans du président Gbagbo et du FPI car Affi semble avoir déçu beaucoup de monde. Et ce qui s'est passé est sans doute le résultat de cette déception et de cette exaspération.

Il faut rejeter la violence, je l'ai déjà dit, mais toutes les formes de violences, car la violence peut prendre plusieurs formes.

Je pense que le fait de faire reporter un congrès qui venait après treize ans, à deux jours de sa tenue, a été une violence faite aux militants qui étaient déjà sur place, mais aussi à tous ceux qui attendaient beaucoup de ce congrès.

Le fait de saisir la justice d'un régime aux mains de fer qui tue, emprisonne, contraint à l'exil, gèle les comptes, exproprie ses propres camarades, est aussi une forme de violence

Je pense également que le fait de fermer le siège du parti est une autre forme de violence faite aux militants et aux autres dirigeants du parti qui ont été contraints de tenir des réunions en plein air, exposés à d'éventuelles intempéries, ou dans des lieux d'occasion.

On retiendra également comme violence le fait de refuser un Comité Central aux militants, et de se faire prier en usant de subterfuges déconcertants.

Présenter ses camarades comme des gens qui veulent se venger de Ouattara est aussi une forme intolérable de violence en ce que cela les expose à une atteinte à leur droit à la sécurité et à la liberté, un droit déjà largement bafoué par le régime Ouattara.

Les violences verbales sont également à regretter. Les propos à l'égard d'Aboudrahmane Sangaré et d'une partie des proches du président Gbagbo sont à regretter car ils constituent une forme de violence.

La responsabilité de Pascal Affi N'Guessan est donc grande parce qu'il a consciemment favorisé cette escalade, et particulière parce qu'il avait pour mission d'éteindre tout feu et de favoriser l'union.

Après avoir dit tout cela , vous comprendrez que je condamne, que nous condamnions toute forme de violence à l'encontre de qui que ce soit, qu'il s'agisse de Pascal Affi N'Guessan ou de toute autre personne au FPI, parce que la violence nous éloigne d'une sortie de crise de ce parti dont les ivoiriens attendent beaucoup.

Alexis Gnagno
Dimanche 1 Février 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 02/02/2015 01:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Affi N'guessan joue le rôle de bamboula, sa crédibilité rime avec du dévergondage. J'ai la vidéo où on huait sur lui. Moi, ça me fait de la peine qu'il soit aussi têtu, rien d'autre. Il a perdu sa crédibilité, ce qu'il fait en ce moment, c'est faire le ridicule.

Quelque soit la date fixée, il finira par recevoir les gamelles.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3283 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2157 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5365 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51021 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5747 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires