Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Partage des richesses en Côte-d’Ivoire, les entreprises burkinabé se frottent les mains


Partage des richesses en Côte-d’Ivoire, les entreprises burkinabé se frottent les mains
La Côte d’Ivoire est devenue un gâteau que se partagent en toute gaieté tous ceux qui ont contribué à l’installation au pouvoir d’Alassane Dramane Ouattara par les armes. La clé de répartition fait une part belle aux entreprises du Burkina Faso, pays qui abritait la rébellion armée pro-Ouattara. Dans sa dernière parution, La Lettre du continent révèle que les entreprises burkinabé se sont renforcées dans le secteur minier en Côte d’Ivoire depuis la prise du pouvoir par Ouattara avec le soutien décisif de l’armée française aux ordres de Nicolas Sarkozy. «Les intérêts des entreprises du Burkina Faso dans le secteur minier ivoirien n’ont de cesse de se renforcer depuis l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara», indique le bimensuel spécialisé dans les informations diplomatiques qui signale que la nouvelle venue dans le secteur se nomme Somika (société minière Kindo Adama). selon la même source, l’entreprise fondée par l’homme d’affaires burkinabé Harouna Kindo, un proche de François Compaoré (frère du président burkinabè Blaise Compaoré), a déposé plusieurs demandes de permis de recherche et d’exploration auprès du ministère ivoirien des mines. Les zones visées par ces demandes se situent à Tieneboué, Niakara, Guiglo et Bouna. Au nombre des entreprises burkinabé qui ont investi le secteur minier ivoirien figure en bonne place la sermis (société d’exploitation-recherches minières et services) ayant pour principale actionnaire Inessa Guenatou Badini, la fille de Boureina Badini, ex-représentant spécial de Blaise Compaoré durant la crise en Côte d’Ivoire. sermis a déjà en poche plusieurs permis aurifères à Kineta, dans la région de Bondoukou, et convoite d’autres permis dans les zones d’Alépé et Aboisso. La Lettre du continent cite, également, la société Ampella mining Côte d’Ivoire dirigée par un autre Burkinabé, Sayouba Ouédraogo, et filiale de l’Australien Ampella mining.
Cette montée en puissance des entreprises burkinabé en Côte d’Ivoire sous ouattara était prévisible vu les liens particuliers entre le régime ivoirien et le Burkina Faso qui a servi de base arrière à la rébellion armée de septembre de 2002. Outre le secteur minier, les Burkinabé sont présents dans toutes les autres sphères de l’économie et même de l’administration ivoirienne au nom de la reconnaissance pour service rendu au camp Ouattara.

Jean Khalil SELLA in Notre Voie
Lundi 21 Juillet 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 22/07/2014 00:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous vivons un véritable drame dans notre pays. Voilà deux médiocres mossis qui nous ont mis à genoux. Que dire d'autres ?

Cependant, ce qui est sûr, cette calomnie qu’ils nous ont infligée, nous servira à tout jamais, d’avertissement, de leçons de grande méfiance.

Dorénavant, on ne permettra plus à aucun mossi à se mener de près ou de loin de nos affaires, la prudence sera de rigueur et il n’y aura aucun esprit de compassion pour nous duper de nouveau. La sainte trinité de la malveillance, dont les deux mossis et Sarkozy le Hongrois.

La durée de vie d’un pays est éternelle, mais celle de deux mossis, c’est un court instant. Sarkozy leur a donné le droit d’abuser de nos biens et de notre vie.

C’est pour cela qu’il faut lutter de toutes nos force pour leur arracher notre pays et nos biens avec.

C’est la raison pour laquelle, que nous refusons la légèreté décisionnelle au sein de notre parti FPI.

Ce qui est sûr, ça ira !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1849 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1953 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3855 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/12/2019 | 765 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/12/2019 | 801 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire