Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin s'est vu proposer un soutien financier pour son témoignage


PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin s'est vu proposer un soutien financier pour son témoignage
Les équipes de défense de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont continué d'interroger Sanogo Broulayce mardi 6 décembre à la Cour pénale internationale (CPI). Le témoin a précisé les circonstances de son arrestation, lors de la marche sur la RTI. Il a par ailleurs expliqué comment il avait été « encouragé » à témoigner devant la CPI, recevant une aide financière et morale de certains intermédiaires...

Par Camille Dubruelh

Ce qu'il lui est arrivé, le témoin en a beaucoup parlé autour de lui. Aux représentants de la Croix rouge, de l'ONUCI et de la mairie de Treichville, notamment. Mais c'est surtout un nom que Sanogo Brulay a retenu : Issiaka Diaby, président du Collectif des victimes de Côte d'Ivoire (CVCI). « Il nous encourage, nous motive », a assuré le témoin ce mardi devant la Cour. « Il m'a trop aidé moralement, financièrement », a-t-il poursuivi, répondant à la défense de Laurent Gbagbo. « Monsieur Diaby vous a parlé de la CPI ? », a demandé Emmanuel Altit, l'avocat de l'accusé. « Il m'a dit que je vais venir témoigner », a expliqué le témoin. L'avocat a également voulu savoir si l'homme lui avait « promis quelque chose en échange de son témoignage ». « Il nous a pas promis. Il m'a dit seulement : si on finit de témoigner, ils vont trouver un terrain d'entente pour nous soutenir un peu », a admis Sanogo Brulay.

Avant ces révélations, le témoin a fourni ce matin un récit détaillé des circonstances de son arrestation, le 16 décembre 2010. Sanogo Brulay a raconté comment il était parti en Wôro-Wôro de Treichville avec deux amis ce jour-là. Objectif : « voir ce qu'il se passait à la RTI » et « aller visiter le Golfe », parce que « les gens en parlaient dans le quartier ». Mais arrivés à la gare de Cocody Saint Jean, les trois amis auraient pris peur face au nombre de corps habillés déployés et décidé ainsi de rebrousser chemin. Ils seraient alors montés dans un autre taxi, qui filait direction Adjamé.

Le témoin dénonce une mise en scène

Chacune à leur tour, les équipes de défense ont relevé des incohérences dans le récit du trajet du témoin. Ainsi, Jean-Serge Gbougnon, avocat de l'accusé, a notamment voulu savoir pour quelles raisons le témoin s'était dirigé vers un Wôro Wôro jaune pour rebrousser chemin, alors que ces taxis ne desservent que la commune de Cocody. De la même manière, l'avocat a demandé pourquoi, alors que le chauffeur était censé rejoindre Adjamé, aucun des trois amis ne s'était inquiété de passer par Riviera, située à l’exact opposé. Mais le témoin a peiné à répondre à toutes ces questions. A plusieurs reprises, il a évoqué le fait que le chauffeur voulait « dévier » de route à cause des barrages des forces de l'ordre.

C'est à l'un de ces barrages que le Wôro Wôro aurait justement été arrêté, au niveau du carrefour Marie Thérèse, non loin de l'Hôtel du Golf. Après avoir contrôlé les papiers des occupants du véhicule, des membres des forces de défense et de sécurité (FDS), en treillis et cagoules pour certains, auraient voulu arrêter les trois amis. Si ses deux compagnons seraient parvenus à fuir, le témoin aurait lui, été rattrapé en atteignant un second barrage et remis à ses poursuivants. Les FDS auraient alors procédé à une mise en scène. Sanogo Broulay assure avoir été frappé et attaché. Puis les corps habillés auraient posé des armes et grigris devant lui avant de le photographier. « C'était une manière de me charger, de dire que j'étais un espion du Golf », affirme le témoin.

Lire la suite


Mercredi 7 Décembre 2016
La Dépêche d'Abidjan



Vidéos
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 1 Août 2020 - 21:20 FROST - ÉMISSION SOMMITÉS - EXTRAITS

Samedi 30 Mai 2020 - 15:07 JOHN KIFFY - LIVE ACOUSTIQUE À PARIS

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2020 | 1276 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 30/05/2020 | 1781 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/05/2020 | 966 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2020 | 1780 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/02/2020 | 1325 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 16/02/2020 | 1055 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/02/2020 | 1164 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/02/2020 | 1558 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/02/2020 | 1413 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 30/01/2020 | 2090 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire