Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

POLITICO-DJANTRA - SOUM BILL


Il était le lead vocal tout désigné de son groupe pour sa voix très mélodieuse et doté qu’il était aussi d’un flair compassionnel très aiguisé. La grande majorité des compositions à succès de son groupe portent sa griffe. A cette époque-là, pendant que le Zougou était à ses balbutiements, le succès frappa à la porte du groupe auquel il appartenait. Il récoltait succès sur succès. C’était le groupe le plus adulé et l’on fredonnait un peu partout ses airs. C’est dans cette ambiance au destin tout tracé pour des lendemains enchanteurs, telles des hirondelles prises dans les tourbillons des vents de mésentente du ciel que chacun des quatre garçons, prend son chemin. Si les deux autres membres du groupe, ont abandonné pupitres et micros, les deux que l’on pourrait considérer de rescapés, sont restés en vie musicalement. Désormais un seul consacre sa vie entièrement à la musique. Le cours de son destin musical, est le résultat de son approche compositionnelle avec des inclinaisons ayant apporté des innovations grandissimes à la construction d’une ligne mélodique très langoureuse du Zouglou. Pendant que certains pratiquants du Zouglou introduisaient dans son discours lyrique de l’humour, de l’ironie, quant à lui, avec intelligence, il a su bâtir des lignes mélodiques bien variées et très bien chantées donnant une dimension musicale bien élaborée au Zouglou, considéré par certains comme un genre musical des non chanteurs. Nombreux sont les pratiquants du Zouglou qui suivent les traces de ce garçon à la ligne mélodique revêtue de sensualité, chantée avec des notes musicales variées laissant les partitions respirer à travers des espaces musicalement bien tracés. C’est grâce à son écriture que La ligne mélodique du Zouglou module par l’incorporation des parures esthétiques. Sa vie rime désormais avec la musique, les scènes et dans le silence des artistes qui apportent des innovations au terreau de la création, il suit son chemin. Son Zouglou est de tendance plurielle et ne se contente pas de marcher de manière unijambiste. La plupart de ses textes n’ont aucune peur de dire à hauts décibels ce qui se murmure dans les poches de la joue. Ils sont significatifs avec une dose de sociabilité pour ne pas blesser en décrivant avec justesse le comportement de certains êtres humains à la transhumance corporelle du caméléon qui se marie dans l’infidélité récurrente à toutes sortes de verdures. Il a horreur des textes à la tempérance de la souris qui mordille et souffle aussitôt. Vérité toute crue, écoutons les frémissements des paroles de celui que l’on nomme le caïd de la planète authentique du Zouglou : dès que le pouvoir a changé/Il a changé de paroles/Comme un singe qui saute de branche en branche/Toujours à la recherche de son pain quotidien/A cause de jetons, tu n’as plus de dignité/Vraiment, l’on ne peut pas compter sur toi/Dès que l’on allume la télé/Ils sont 191, alignés comme des chenilles/Chacun vient faire son discours etc./Voilà Mamadou Soumahoro alias Soum Bill le Caïd armé toujours de la sagaie de sa parole, qui décoche des flèches empoisonnées à tous ceux jouant les danseurs équilibristes de la politique, montrent sans vergogne des attitudes aux effets d’une chambre à plusieurs miroirs. Même si Soum Bill adore caresser les notes musicales pour apporter toutes sortes d’adhésion à son discours, il n’en demeure pas moins que ses paroles brûlent telle une forêt aux flammes dévastatrices par la faute d’un pyromane aux appétits masochistes avérés. Soum Bill lui, ne trouve pas du plaisir en utilisant ses paroles à flammes calcinâtes, mais il dit ce que l’on voit et que l’on n’arrive pas à exprimer au grand jour. Et c’est ce qui fait la force de ce garçon qui aborde le Zouglou sur tous les plans en faisant plaisir à tout le monde sans parti-pris. Aux dernières nouvelles, l’artiste se serait rendu au cours d’une déperdition musicale sur l’île de Montego bay pour se faire tresser quelques dreads locks. Considérons cela comme une simple balade lyrique car, le Zouglou a toujours besoin de sa voix captivante sur ses platines dorées. Auditrices et Auditeurs de Fréquence 2 prêtez une attention particulière comme Martial Alaté Zougloutiquement enraciné au Politico-Djantra qui traîne encore par-ci, par-là au centre du Carrefour Weekend sur l’Autre Face de la Mélodie

Valen Guédé
Valen_guede@yahoo.fr
Dimanche 12 Avril 2015
La Dépêche d'Abidjan



Arts et Cuture
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/12/2015 | 2339 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/10/2015 | 1903 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/02/2015 | 2780 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 21/02/2015 | 2379 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/01/2015 | 1928 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/01/2015 | 1780 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/11/2014 | 1571 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 15/11/2014 | 1990 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 30/08/2014 | 1978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire



Facebook

Partager ce site