Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

PAROLES FORTES N°12 GLANEES SUR LE NET Semaine du 12 au 18 Novembre 2011


LIBERATION DES PRISONNIERS POLITIQUES DE OUATTARA - LES LARMES DE SERGES BOGUET

Un Internaute réagit :
L'émotion était vive Samedi 12 Novembre 2011 au siège du CNRD , un cameraman arrêté par le régime Ouattara parce qu'il a fait son travail , SERGE BOGUET pleure pour se libérer de ses souffrances mais aussi pour ses camarades massacrés par Ouattara dont certains sont encore arbitrairement détenus. Courage patriote. C’est dur mais ca ne va pas durer …un guerrier ne pleure pas !!!

L’Insécurité partout 7 mois après

"Pas le courage de demander à mes filles de se rendre à l’école. Et vous, oui, vous madame. Moi ? J’attends la fin du désordre. Quand mes enfants sortent de la maison et que je sais que dehors, tous les bandits et enfants de la rue sont désormais équipés d’armes de guerre qu’on leur a distribuées avec le risque d’apprendre qu’ils ont violé mes deux jeunes filles, je n’ai pas le courage de leur demander de se rendre à l’école. Et puis ceux qui sont là aujourd’hui, ceux qui tuent nos frères et sœurs, détruisent nos emplois, violent nos filles et se font féliciter au lieu d’aller en prison, il leur reste combien de jours encore à vivre ? Dieu ne peut pas laisser plus longtemps ce chaos détruire l’avenir de nos enfants. Même si nous ne sommes pas justes devant Lui, Il entend quand bien même nos pleurs. Alors j’attends la fin de tout ça. Après mes filles iront à l’école. "

Hassane Magued

BERNARD DADIE : "C’est la lutte pour se faire respecter."

« Je suis tous les évènements qui se passent. Je suis venu voir que vous aussi comme nous, vous êtes des anciens prisonniers. C’est la lutte pour se faire respecter. Je vous salue, que Dieu nous aide dans cette situation.»

Soro Kigbafori Guillaume : USURPATION DE TITRE DE POLITOLOGUE

Sur son dossier de candidature aux législatives, Soro Kigbafori Guillaume mentionne dans la case Profession: Politologue. NB: Le politologue est un scientifique spécialisé en politologie. C'est un expert titulaire d'un Doctorat en science politique .Soro Guillaume actuel premier ministre de Côte d'Ivoire ne détient en effet qu'un diplôme de premier cycle en anglais, obtenu à l'université d'Abidjan. Il vit donc les échecs de son parcours scolaire comme un véritable complexe d'infériorité. Et n'ayant été incapable de rédiger le mémoire qu'exige la validation de la maîtrise en Anglais à l'université d'Abidjan, il a choisi d'interrompre ses études après son inscription. Il a tenté de s'inscrire en vain dans des universités françaises qui lui ont refusé l'inscription en année de Master 1 pour raison de niveau insuffisant. Alors Ce rattachement au corps des politologues est une véritable imposture, une simple usurpation de titre. Selon le Dr Ahoussi, Soro serait victime de ce qu'on appelle "le délire paranoïaque" qui est une maladie psychiatrique grave qui fait partie des psychoses, dans lesquelles la personne atteinte ne se rend pas compte de sa maladie".


KONATE SIDIKI, ministre de l’artisanat et des PME : UN TRIBALISTE PRIMAIRE


« Pourquoi ils ne veulent pas qu’un Dioula soit député ici à Man. Man c’est pour nous les Dioula. Lorsque Guéi Robert était au pouvoir, le maire était Yacouba ; premier adjoint, Yacouba ; deuxième, Yacouba, troisième, Yacouba ; quatrième Yacouba ; cinquième, Yacouba encore. Maintenant c’est notre tour, on va tout rafler à Man », a déclaré Konaté Sidiki devant son auditoire. Très en verve le ministre de l’artisanat et des PME qui se réclame de Man a dénoncé un complot Yacouba ourdi contre les Malinkés.  
« Il faut que les gens de l’UDPCI se mettent en tête que nous les Malinké, nous sommes déjà maîtres du terroir manois. Nous allons prendre la députation et aussi la mairie. Et d’ailleurs, tous les adjoints au maire seront Dioula. On ne peut prétendre aimer Ouattara et se présenter à l’élection présidentielle contre lui. On ne peut pas dire aimer le président de la république et présenter des candidats contre ses candidats aux élections législatives. Il faut dire que tous ceux qui guettent le fauteuil du chef de l’Etat ne sont pas seulement des gens de Gbagbo. Cela voudrait dire que nos ennemis sont proches de nous. Mais nous les mettons en garde. Demandez à tous ceux qui m’ont connu, je faisais partie des groupes de palabre dans ma jeunesse. S’ils veulent du bien, nous allons faire cette élection tranquillement. Mais s’ils veulent gâter, on va se mélanger à Man ». 

Michel Amani N’Guessan : Le refus de discuter …propre des pouvoirs dictatoriaux

« …L’alliance ne signifie pas unicité de pensée. Nous vivons notre pluralisme de pensée dans l’unité au Cnrd. Ainsi, chaque parti apprécie le gain d’une lutte et se détermine en toute responsabilité en restant dans le Cnrd. Au Fpi, nous constatons que le gain est maigre. Il ne faut pas confondre l’ombre et la proie. Nos préoccupations sont consignées dans un document et sont connues des gouvernants. Le refus de discuter sérieusement de nos préoccupations est le propre des pouvoirs dictatoriaux. Le FPI ne peut pas accompagner ce pouvoir dans cette aventure. »


Ambassadeur des Etats Unis en Côte d’ Ivoire : LE DIPLOMATE DEMARCHEUR DE OUATTARA

« …L’ambassadeur des Etats-Unis, Philippe Carter III, s’est trouvé une nouvelle activité en Côte d’Ivoire. Celle de démarcher les cadres du Cnrd. Notamment ceux du FPI pour les pousser à faire acte de candidature aux législatives sous la bannière indépendante. Au point que c’est lui qui connait le nombre des cadres Fpi qui ont décidé de prendre part à ces consultations électorales en dépit du mot d’ordre de leur parti de ne pas y participer. Le diplomate américain a baptisé ces cadres qu’il aurait débauchés, de « candidats indépendants Fpi »
Objectif de ce lobbying, on le devine aisément : rendre crédible ces élections législatives et légitimer par le fait même, le régime de Alassane Ouattara. Ainsi les investisseurs, qui ne se bousculent plus aux portes d’Abidjan, pourront revenir.

BOGA SIVORI

Le Ministre KONE KATINAN JUSTIN, porte- parole de Laurent Gbagbo aux Ivoiriens : Refusons de nous donner en friandises pour les délices des occupants des palais

« …Qui peut raisonnablement penser en Côte d’Ivoire que l’emprisonnement du Président GBAGBO et celui des siens et la volonté affichée par certains de voir nos propres frères ou sœurs enfermés dans des prisons européennes fait avancer la Côte d’Ivoire ? En quoi sont-ils plus coupables que ceux qui veulent les conduire dans ces prisons ? Sommes-nous vraiment génétiquement esclaves au point que notre conscience définitivement soumise, nous condamne mécaniquement à renoncer à tout ce qui nous conduit vers la liberté ? Je ne peux croire à une classification des peuples selon une échelle  produite par la fatalité. Refusons de nous donner en friandises pour les délices des occupants des palais repus du fruit de notre labeur et qui pensent que tout leur est dû. »



ILS ONT HONTE

« …Les premiers ont pris les armes pour dégager les seconds en leur disant que ce n’est pas le droit et le recomptage des voix qu’on mange. Aujourd’hui, mes amis du RHDP rasent les murs parce qu’ils se rendent compte qu’ils ont fait la guerre à leurs frères pour l’avènement d’un simple humain. Leur attitude ressemble à celle de l’homme qui a honte d’avoir été arnaqué sur la qualité d’un produit. Il n’ose pas en parler parce que cela est une insulte à son intelligence. »



Joseph Marat


IL CHERCHE QUOI MEME !!!

« Finalement, il ne se passe de semaine sans qu’il ne soit parti. … Il fait le tour des voisins et du monde. Il brûle le kérosène. Avec notre argent. Sans rentrée notable. Tout ça pour se faire aimer ailleurs. Or, c’est ici qu’il a besoin de nous séduire. Par sa politique. Prendre tout le monde comme ses vrais Cousins. Sans combine. Sans favoritisme. Sans tribalisme. Mais il nous laisse dans des problèmes. Et va dire aux exilés de rentrer. Rentrer pour être malmenés comme nos parents ?Qui sont maltraités dans leurs propres villages et campements par ses Dozos et Frci ? On lui dit ça toujours. Il ne fait rien. Les parents en brousse. Nous mêmes, on a peur d’aller au village. A cause des gens-la. Et il invite les exilés à rentrer. Comme si c’était doux ici. Nous, on souffre vrai-vrai ici ! Donc calme tes gars d’abord. Les gens viendront d’eux- mêmes »

Germain Séhoué
Samedi 19 Novembre 2011
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3583 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3992 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire