Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan











Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Ouattara assomme les étudiants: 100.000 FCFA désormais pour s’inscrire à l’Université


Ouattara assomme les étudiants: 100.000 FCFA désormais pour s’inscrire à l’Université
es étudiants ne sont vraiment pas au bout de leurs peines. Après la fermeture par le pouvoir des universités publiques et des URES pendant plus d’un an, qui les a contraints à l’oisiveté pour la plupart, un autre calvaire les attend à la rentrée universitaire prochaine. Payer absolument 100 mille FCFA pour s’inscrire en Licence, 200 mille FCFA pour la Maîtrise et le Master, et 300 mille FCFA pour le DEA et le Doctorat. Ces frais d’inscription concernent les étudiants Ivoiriens et les étudiants de l’espace UEMOA. Ceux hors espace UEMOA paieront 300 mille FCFA en Licence, 400 mille FCFA en Maîtrise et Master, et 500 mille FCFA en DEA et Doctorat. Ces nouveaux frais d’inscriptions ont été annoncés hier après-midi à l’Ecole normale supérieure (ENS) par les professeurs Bakayoko Ly Ramata, Poamé Lazare, et Tanoh Yao, respectivement présidents des Universités de Cocody, de Bouaké, et d’Abobo-Adjamé. Des frais d’inscription qui ont été décidés par les Conseils de ces trois universités, sans l’avis des syndicats estudiantins. Il y a un peu plus de deux ans, tous les syndicats estudiantins et le ministre de l’Enseignement supérieur, Cissé Ibrahima, s’étaient retrouvés à Grand-Bassam, plus précisément à Vitib (ex-IIAO), pour trouver un modus vivendi sur des frais raisonnables et qui tiennent compte de la situation sociale des Ivoiriens. Le montant de 50 mille FCFA pour les étudiants ivoiriens avait été retenu. Mais cette décision consensuelle prise n’a jamais été appliquée par le ministre Bacongo qui a soigneusement rangé toutes les résolutions dans ses tiroirs pour des calculs politiques. Aujourd’hui, la crise postélectorale a aggravé la paupérisation des populations ivoiriennes. Le pouvoir qui feint de l’ignorer, non seulement balaie du revers de la main les acquis de Grand-Bassam, mais ignore voire banalise totalement les syndicats qui entendent vigoureusement réagir à la rentrée universitaire annoncée pour le 3 septembre prochain.
L’argument soutenu hier par le professeur Bakayoko Ly Ramata, c’est de mettre les étudiants dans de bonnes conditions de travail, et de permettre aux universités de se prendre en charge financièrement. Un autre prétexte selon elle à cette hausse des frais d’inscription, est la très faible contribution des étudiants à leur formation (6000 FCFA avant cette décision). « En 1963, elle était de 2100FCFA, 3100 FCFA en 1970, 4200FCFA en 1971, 6000FCFA de 1980 à ce jour qui représente 0,5% du coût de formation qui est de 1.200.000FCFA. C’est anormal pour des Universités qui tablent sur la qualité de la formation», a-t-elle indiqué. Dans le cadre du système LMD a-t-elle poursuivi, il n’y aura plus de Deug 1 et 2 pour arriver à la Licence qui ne sera fera plus en trois ans mais en trois semestres. De même de la Licence au Master, il y également deux semestres. Deux autres semestres également du Master au Doctorat.



Charles Bédé in NOTRE VOIE
Vendredi 27 Juillet 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 3039 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2324 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2124 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 1060 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Alfred Jérémie N’Gouan, député d’Aboisso commune, se déchaîne : « La Côte d’Ivoire ne peut avancer avec des gens en… https://t.co/xVIvu3jRPG

Facebook

Partager ce site