Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








OURAGAHIO : Le nouveau chef de village de Kpapékou investi.


OURAGAHIO : Le nouveau chef de village de Kpapékou investi.
La loi portant statut des Rois et Chefs tradidionnels de Côte d'Ivoire stipule en son article 3 aliena 2 que les chefs de village sont désignés suivant les US et coutumes de la communauté dont ils sont issus. C'est en vertu de cette disposition réglementaire que les chefs des familles de Dayoropa, Gbélépa, Mobile, Bossué et Magrou, dans le village de Kpapékou, ont porté leur choix sur Gnagno Kadji Adolph. C'est ce dernier qui a été investi dans ses fonctions par l'autorité administrative départementale de Gagnoa. C'était le samedi, 27 juillet dernier à Kpapékou en présence des ministres Désirée Anne Ouloto et Aimée Zébéyoux.

Selon Alain Daly, cadre de Kpapékou et par ailleurs président du comité d'organisation, Gnagno Kadji Adolph, le nouveau chef de ce village, est l'expression personnifiée de l'humilité,de l'intégrité, de la probité, du don de soi, mais aussi et surtout d'un véritable reconciliateur. Toutes qualités humaines qui font de lui un véritable chef.< Pour notre village, l'aspiration des uns et des autres à l'excellence, à la fraternité et à la solidarité constitue une boussole qui le guide qu'importe qu'il y ait des tensions plus ou moins maitrisables. Souvenons-nous chaque fois que le village est pluriel. L' essentiel est que les valeurs qui le definissent nous servent tous de guides pratiques > a-t-il déclaré.

Pour Anoh Angratchi Noël, préfet par intérim du département de Gagnoa, le chef est celui qui établit sur les morts et les vivants. Il règne sur tout le monde sur un territoire bien défini. Par conséquent le village de Kpapékou lui doit respect et obéissance. Mais surtout tout ce qu'il lui faut pour bien administrer. Le préfet par intérim du département de Gagnoa a, à cette occasion, rappelé à toutes les jeunesses de sa circonscription administrative que leur rôle n'est pas de designer un chef de village, encore moins de le destituer. < Tout ce qu'on vous demande,c'est votre force, votre fougue pour participer au développement du village et rien d'autre > a-t-il conseillé. S'adressant au chef qu'il vient d'installer, Anoh Angoratchi Noël lui a demandé d'être celui qui doit imprimer la marche. < Un chef doit se faire respecter par sa sagesse, par son intelligence, par son humilité. Il doit être un unificateur, un moderateur, un homme patient qui écoute,regarde et qui tranche juste > a-t-il affirmé.

De notre correspondant à Gagnoa
Jefferson GNABRO
Dimanche 28 Juillet 2019
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 15/11/2019 | 2510 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/11/2019 | 1759 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/10/2019 | 2351 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/09/2019 | 1493 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2019 | 2053 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2019 | 1860 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3127 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire