Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Nouvelle arrestation Lida Kouassi - Un acharnement injustifié


L’ex-ministre de la défense sous le président Gbagbo, Moïse Lida Kouassi, est de nouveau écroué par le régime Ouattara. Arrêté puis détenu à la Direction de la surveillance du territoire(Dst), vendredi dernier, il a été transféré, dans la nuit du lundi dernier, à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Après avoir été inculpé par un juge d’instruction pour « atteinte à la sureté de l’État, constitution de bandes armées et assassinats ». Selon des informations de sources judiciaires, les faits qui lui sont reprochés se seraient passés entre août 2012 et décembre 2013. or, pendant cette période-là, le ministre Lida Kouassi était en prison politique à Bouna, extrême nord du pays. en fait, exilé politique au Togo, M. Lida Kouassi a été arrêté le mercredi 6 juin2012 à Lomé, capitale togolaise, et extradé le même jour en Côte d’Ivoire. Il a été ensuite détenu à la Direction de la surveillance du territoire (Dst) avant d’être transféré à la prison civile de Bouna. Il y a rejoint d’autres prisonniers politiques du régime Ouattara. Notamment Pascal Affi N’guessan, président du Fpi, et Michel Gbagbo, fils aîné de Laurent Gbagbo.
Moïse Lida Kouassi a été libéré avec ses codétenus, le 5 août 2013. Après plus d’une année de détention. Comme on peut le constater, l’ex-ministre Lida Kouassi était donc en prison à Bouna durant la période incriminée. Il y était d’ailleurs avec ses codétenus dans des conditions inhumaines de détention sous le contrôle du chef rebelle Mourou Ouattara. Si dans ces condi-tions-là, Lida Kouassi a réussi à fomenter un coup d’État, c’est tout simplementde la magie. On peut légitimement se demander ce que veut le régime Ouattara. On se souvient que ce même pouvoir avait arrêté l ’ e x - m i n i s t r e A l p h o n s e Douati sur des bases fallacieuses de rumeurs et l’avait gardé en prison pendant près d’un an, avant de le remettre en liberté sans jugement. Ce fut également le cas de Mady Bouabré, ex-député Fpi du Plateau (Abidjan). Qui avait été arrêté à la frontière du Ghana alors qu’il accompagnait son épouse,Victoire Ehivet, sœur cadettede Simone Gbagbo. Il a été incarcéré à la Dst pendant longtemps avant d’être libéré sans jugement. En vérité, Lida Kouassi est victime de la peur du régime Ouattara.Pour être parvenu au pouvoir par les armes, Ouattara et ses hommes vivent en permanence dans la peur.Or c’est connu de tous, un pouvoir qui a peur est un pouvoir dangereux.

Boga Sivori
bogasivo@yahoo.fr
In Notre Voie
Mercredi 29 Octobre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 802 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5707 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site