Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Nouvelle Constitution : Ouattara devant les députés le 5 octobre pour défendre le projet


Le président Alassane Ouattara sera le 5 octobre prochain devant les députés de l’Assemblé nationale pour présenter et défendre le projet de la nouvelle Constitution adopté par le gouvernement, mercredi, à l’issue d’un conseil des ministres.

L’information a été donnée par le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, par ailleurs, ministre se l’Économie numérique et de la Poste.Selon M.cKoné, le chef de l’Etat ivoirien viendra lui-même ‘’en personne présenter ce projet de loi", en indiquant que "jusqu’à la date initialement fixée au 30 octobre, la population sera informée du contenu de ce projet’’.

‘’A l’occasion de l’ouverture de la session 2016 de l’Assemblée nationale, le président fera lui-même une intervention et cette cérémonie aura lieu le 5 octobre’’, a-t-il précisé. Répondant à la question sur la période ‘’ transitoire’’ de l’élection du Vice-président, Bruno Nabagné Koné a été formel.

‘’ Nous n’allons pas organiser des élections pour juste le poste de Vice-président. J’avoue que des dispositions transitoires permettent de régler temporairement une difficulté tout en ayant la totalité de l’impact positif. Il reste attendu que la mesure de nomination d’un vice-président est prise en compte’’, a expliqué le ministre Koné.

‘’Il s’agit d’un avant-projet de loi. Ce qui veut dire qu’il est successible à modification. Il y a des mesures transitoires prévues et parmi ces mesures, le Vice-président sera nommé’’ a-t-il indiqué.
Pour Koné Bruno, cette décision a été prise par les acteurs politiques ivoiriens.

’’ Cette Constitution veut effacer la page sombre de la Côte d’Ivoire en 2010. L’idée est de mettre tout ça derrière nous, d’avoir un nouveau contrat social qui est plus engageant, qui est plus neutre, équilibre, gaie, souple, et impersonnelle. Il n’y a pas une seule régression par rapport à la Constitution précédente ‘’, a encore précisé M. Koné.

Mardi, le conseil de gouvernement a passé 10h de travail à examiner point par point la nouvelle constitution. ‘’Il y a eu des observations sur les points importants et la majorité de ces observations, le président a été d’accord’’ a confié Bruno Nabagné Koné.

La première Constitution de la Côte d’Ivoire, celle de la première République date du 3 novembre 1960 et elle a été abrogée à l’occasion du coup d’Etat du 24 décembre 1999 qui a remis en cause les institutions de la République. Celle de la deuxième République a été adoptée le 2 août 2000, mettant fin au régime de transition militaire.

APA
Jeudi 29 Septembre 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 810 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5711 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site